Le secret des soucoupes volantes d’Orfeo Angelucci

L’année 1952, en Californie, fut extrêmement riche en matière d’observations et de contacts liés aux OVNI. A cette époque celles-ci faisaient la Une de journaux locaux; tandis que le contact de George Adamski est une histoire célèbre. Un autre témoin de ce temps, Orfeo Angelucci (1912-1993), nous a légué un récit remarquable bien qu’initialement il ne s’intéressait pas au phénomène.

Dans son livre, Le secret des soucoupes volantes paru aux USA en 1955, des sujets transcendants et apriori distincts sont mis en parallèle au travers d’expériences paranormales dans des situations banales. Quels liens pourrait-il y avoir entre des lumières dans le ciel nocturne et un promeneur omniscient, une sieste sur le canapé et une semaine dans une dimension enchantée, un ouvrier et une déesse, la planète Terre et la réincarnation des Lucifériens, les signaux d’un avion et la Croix du Christ?

Adamski… à l’intérieur des vaisseaux de l’espace

George Adamski (1891-1965) est probablement le civil contacté le plus renommé de l’Histoire moderne. Pionnier du siècle dernier à démocratiser les rencontres amicales avec des extraterrestres positifs au cours des années 1950. Son premier livre, Les soucoupes volantes ont atterri, eut un succès mondial en relatant ses échanges avec un Vénusien ayant atterri dans le désert californien.

Dans ce deuxième volet de sa trilogie paru en 1955, l’auteur nous raconte une série d’invitations à monter à bord de divers vaisseaux spatiaux venus de Vénus, et les conversations qui enrichirent ses voyages avec nos Frères et Soeurs du système solaire. Ceux-là même qui poursuivirent le contact avec Giorgio Dibitonto quelques décennies plus tard.

À les écouter, notre incrédulité sur le tourisme interplanétaire est ridicule, tant la pratique est courante dans l’