Un médicament rendrait moins raciste

Des scientifiques de l’université d’Oxford en Grande-Bretagne viennent de démontrer que le Propranolol, un médicament soignant l’hypertension, diminuerait aussi les attitude racistes.

Des scientifiques de l’université d’Oxford en Grande-Bretagne ont fait une découverte surprenante, relaie Le Figaro