L’actrice Jenny McCarthy sort son fils de l’autisme grâce à la désintoxication des métaux lourds

Interview de l’actrice Jenny McCarty sur les vaccinations et la guérison de son fils

Jenny McCarthy :

C’est en 2005 que l’on a diagnostiqué l’autisme chez mon fils Evan. Il n’y a pas le moindre doute dans mon esprit que c’est la vaccination qui a déclenché l’autisme chez mon fils. Nous le croyons vraiment parce que nous étions là, et que nous avons pu observer ce qui s’est passé après que nous soyons rentés de chez le médecin. Nous avons été les témoins directs de cette régression progressive d’un enfant qui avait toujours été en parfaite santé, c’est de nos propres yeux que nous avons vu que cet enfant s’est éteint petit à petit.

Journaliste :

L

Les tribunaux confirment que le vaccin ROR cause l’autisme

Vous n’entendrez rien à ce sujet dans les médias traditionnels, mais, le « tribunal des vaccins » du gouvernement fédéral a une nouvelle fois concédé, quoique très discrètement, que la combinaison de la Rougeole, des Oreillons et de la Rubéole (ROR) en un seul vaccin provoque effectivement l’autisme. Dans une décision publiée récemment, dont une partie avait été censurée du public, un jeune garçon a reçu des centaines de milliers de dollars après qu’il ait été déterminé que le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole avait conduit à un diagnostic confirmé de Trouble du spectre autistique (TSA).

Les parents de Ryan Mojabi, âgé de dix ans, disent qu’il a d’abord souffert d’une encéphalopathie après avoir été vacciné contre le ROR, le 19 décembre 2003. Une encéphalopathie est une réaction défavorable reconnue et indemnisable aux

L’autisme est bien causé par les vaccins !

CDC-fraude-vaccins-2-CNN révèle la fraude du CDC: ils ont dissimulé au public que les vaccins augmentent de +340% les risques d’autisme !

 

Le lanceur d’alerte du CDC, le Dr William Thompson a publié une déclaration officielle confirmant que l’étude originale avait montré un lien entre le vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) et l’autisme, plus spécialement chez les enfants afro-américains, et que le CDC en avait caché les résultats.

Un éminent chercheur aux Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), le Dr William Thompson admet qu’il a joué un rôle clé en aidant à faire apparaître au grand jour la manipulation des données par