Narenda Modi & Restauration de l’ancienne science védique en Inde : Vimanas & Super soldats génétiques

Le 15 février, le Time a publié un article

Narenda Modi & Restauration de l’ancienne science védique en Inde : Vimanas & Super soldats génétiques

Le 15 février, le Time a publié un article

L’éducation nationale ou l’apprentissage de la soumission

apprentissage soumissionLe système détient dans « l’éducation nationale », une puissante machine à soumettre les volontés. Du positionnement de dominant à dominé adopté par le personnel, jusqu’aux programmes scolaires truffés d’inexactitudes : tout tend à obtenir de l’enfant l’asservissement et la soumission dont il devra faire preuve dans sa vie d’adulte. Le but étant bien qu’il prenne sa place, entre dans le rang et participe à l’effort national, comme les autres.

Tout un arsenal dédié est en place. Il casse l’intelligence, fait plier les volontés et inculque une vérité offici

juste déçu

Je suis un jeune étudiant, juste déçu. Je suis déçus car j’ai une amie qui viens de finir son master enseignement , elle a était admissible aux écrits mais elle a loupé l’oral. De retour sur le territoire je l’ai accompagné au vice rectorat pour postuler sur un poste de maître auxiliaire. Seulement les personnes […]

Transfert de competence en matiere d’enseignement: Y a t’il un pilote dans l’avion a Noumea

Le 16 avril dernier, le SNES-Nouvelle-Calédonie a diffusé un message selon lequel tous les personnels enseignants résidents reçoivent un arrêté ministériel précisant que leur mise à disposition prendre fin à l’issue de l’année scolaire 2014.

La transmission de ces arrêtés par le ministère de l’éducation nationale à chaque agent r

Les leçons de morale….transposées à la Calédonie !

Luc CHATEL, ministre de l’Enseignement, veut remettre la morale dans les écoles primaires. L’objectif est noble puisqu’il s’agit de transmettre à nos enfants les bonnes valeurs par l’intermédiaire du maître (Oups pardon il faut dire professeur des écoles aujourd’hui !). Faisant partie de cette génération qui est née au tout début des années soixante, ma première réaction a été de me dire : « Tiens, mais oui, pourquoi pas? Après tout, ça permettrait que tous nos enfants s’imprègnent de bonnes idées à la fois civiques et philosophiques.