Et si vous me le permettez : mes chers amis !

Voilà, à peine finie la formule de politesse d’accueil, le ton est déjà donné. Et quel ton ! Pas de langue de bois et un discours brillant, c’est net (comme on dit ici).

Franchement, ce dimanche matin ensoleillée à Païta avait ce petit quelque chose de pas ordinaire. C’était même assez extraordinaire ! Certainement un de ces jours qui nous réconcilie avec la politique. Je veux dire la politique de la « bonne intelligence » avec une argumentation forte qui prend aux tripes et qui vous « shoote » les neurones sûrement mieux que la feuille à 5 branches !