A diffuser le plus largement possible

Trop  c’est trop…
L’association L’Accueil constate un désintérêt politique pour la réinsertion des personnes en situation d’exclusion et un désengagement progressif des financeurs publics.
Depuis plus de deux ans, pas de directives claires ni de réunions de travail contradictoires permettant de faire évoluer positivement un secteur difficile, touchant des hommes et des femmes ayant pour la plupart perdu tous repères sociaux et familiaux.
Quel mépris des  pouvoirs publics  envers le secteur de l’action sociale lourde !
Les SDF, ainsi que les jeunes en marge de tous systèmes de réinsertion, sont des individus  dont la souffrance et la situation ne  semblent pas  interpeller comme il conviendrait nos décideurs, dans cette société tournée davantage vers l’égoïsme, l’individualisme et le profit.
Nous ne pouvons plus nous taire !

C’est donc au nom de la vingtaine de salariés et des deux cents adhérents et sympathisants de L’Accueil, que nous exigeons des réponses claires aux questions que nous posons depuis des années :
-Quelle politique globale de réinsertion mettre en œuvre ?
-Quel cadre légal pour la réinsertion sociale ?
-Quels moyens pérennes proposés à l’association ?
– Quel type d’organisation structurelle construire pour les années à venir ?
Halte aux commissions improductives et stériles !

Place à une réelle concertation et à un dialogue constructif !
Nous exigeons la création d’un GIP (Groupement d’Intérêt Public), qui nous permettrait  une souplesse financière et un fonctionnement pérenne, quant à la mise en œuvre d’un calendrier de concrétisations d’actions.
Nous exigeons des locaux d’accueil décents pour les personnes qui nous sont aujourd’hui confiées et pour ceux qui travaillent au  quotidien dans ce secteur sensible et difficile !
Pour autant, L’Accueil reste bien évidemment à la disposition des partenaires institutionnels pour se mettre autour d’une table et continuer à travailler !

Merci de bien vouloir manifester votre soutien à l’adresse suivante : contact@accueil.asso.nc
Ceci est une action en cours… Il ne s’agit pas de vous dire de la signer, bien que cela nous ferait bien plaisir de se sentir soutenus. Par contre, le courriel précise notre adresse mail pour tout contact, pour les personnes désireuses de nous aider dans cette action. Sachez de plus que toute initiative allant dans le même sens que notre pétition nous va droit au coeur… Merci encore..

3 COMMENTS

  1. Purée, autant de millions pour la venue de Sarko, les jeux, le concert de l’ustke et rien pour l’association accueil qui est toujours en attente du versement des subventions 2011. Comment a t’elle pu fonctionner toute l’année 2011 ? Vous avez vu le reportage au JT ce soir sur l’état d’insalubrité des locaux de macadam partage ??? Après, l’immoralité sociale du camp est, l’association accueil maintenant ??? Mais que fait le parti travailliste pour agir ? Vous êtes bien au gouvernement, non ? Mandaoue, Ureigei ???

  2. Bonjour, ce pays et ses gouvernants ont de drôles de priorités et ça fait un moment que cela dure. Cela peut il changer ? Il faut croire que bcp ont des doutes. Malheureusement bcp de gens acceptent toutes sortent d’injustice à cause d’un interêt
    politique. Si c’est pas eux c’est les autres et les autres y feront la même chose, ou les autres sont indépendantistes eux non indépendantistes ( pas loyalistes hein parce que la loyauté commence par soit même de même qu’indépendantiste doit inclure
    malgré tout un honneur et un courage et une loyauté ) Ceux qui peuvent être à même de faire évoluer les textes, le social, plus de justice (c’est aussi leur crédo), sont revenus au pouvoir. Vont il sacrifier le plus de justice pour favoriser Kanaky ? Ou vont ils faire pression sur les autres pour plus de justice et convaincre que kanaky est viable ?
    Il existe j’ose le croire une autre catégorie de citoyen ceux qui pense que la justice, le droit ne sont pas une question de logique de blocs, de pour ou de contre mais une exigence, une croyance dans les droits des uns et des autres. Bcp d’entre nous ont des doutes sur le principe même de cette « démocratie » qui a bien du mal à convaincre partout dans le monde.
    Avant tout tout cela repose sur l’information. Nous devons tous être informés de nos droits, de nos obligations. Aprés il faut de la transparence dans les gouvernements quels qu’ils soient. La suspicion de la corruption est telle dans le pays que cela pourrait donner des idées à certains. Et si j’ai bien compris pour que cela marche et que cela nous approche un petit peu de
    ce que l’on appelle Démocratie, il faut bcp bcp de courage. Sommes nous courageux ?

  3. Nos décideurs profitent du concert de l’USTKE pour écouter de la bonne musique. Ils se montrent aux jeux du Pacifric et avec Sarko… ce sont des choses qui les intéressent et qui leur sont profitables sans qu’ils aient d’efforts à fournir …

    Tandis que le secteur de l’action sociale lourde, c’est un secteur difficile et ingrat … il faut s’investir et surtout, il faut réfléchir… ce qui est peut-être trop difficile pour certains …

    Enfin, les gens feignent souvent de ne pas voir les marginaux parce que cela les gênent … les marginaux sont les exemples vivants des échecs de notre société, des carences des politiques suivies par les pouvoirs publics …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here