La patate chaude avait été transmise de Barack Obama en fin de mandat à Donald Trump. On attendait de voir ce qu’il allait décider au niveau du pipeline de la DAPL à Standing Rock, on a eu la réponse hier. Donald Trump autorise la poursuite du forage. On a pas les détails de ce qui a été signé, mais on ne va pas tarder a le savoir. Rien de bon en tout cas a l’horizon pour Standing Rock qui a besoin plus que jamais de tout notre soutient. L’information doit circuler au maximum sur les réseaux pour faire pression.

Dans le cadre du meme sujet, une nouvelle est parvenue hier aussi :

Saskatchewan : 200 000 litres de pétrole déversés en terres autochtones

Un déversement d’environ 200 000 litres de pétrole a été signalé vendredi sur des terres autochtones près de Stoughton, en Saskatchewan.

L’incident s’est déroulé dans une zone agricole, où il y a de basses terres et un marécage gelé, appartenant à une bande indienne, située à 140 km au sud-est de Regina.

Aucun cours d’eau n’a été touché et le déversement s’est étendu dans un rayon d’environ 20 mètres, selon la province. Le gouvernement saskatchewanais affirme dans un courriel que le pipeline à l’origine du déversement appartient à l’entreprise albertaine Tundra Energy Marketing.

La pétrolière s’affaire depuis samedi à nettoyer la zone touchée sous la supervision de la province. Cette dernière précise qu’à l’heure actuelle, 170 000 litres de pétrole ont été récupérés. Le chef de la Première Nation Ocean Man a visité le site de l’incident. Des représentants des Affaires autochtones et du Nord Canada dirigent la réponse fédérale dans le dossier.

Deux cent mille litres de pétrole ont été déversés sur des terres agricoles dans une fuite de pipeline, en Saskatchewan.   Photo : Google Maps

Le gouvernement provincial indique que la fuite est contenue et que le pipeline a été arrêté dès que la fuite a été détectée.

Toutefois, 72 heures après avoir été averti de l’incident, la province a peu de réponses à donner au sujet de la fuite. Le sous-ministre adjoint au ministère de l’Économie, Doug McKnight, affirme que la cause de la fuite ne sera pas connue de sitôt. « Cela prendra du temps. Nous commençons tout juste l’enquête », a-t-il indiqué lundi après-midi.

Des travaux d’excavation doivent être faits pour trouver le pipeline défectueux, puisque plusieurs oléoducs sont situés dans la zone où s’est produit le déversement. Ils devraient commencer mercredi. La province assure toutefois qu’elle enquêtera en profondeur.

En juillet dernier, une fuite dans un pipeline de la compagnie albertaine Husky Energy a mené au déversement de 225 000 litres de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord.

Source : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1012573/deversement-petrole-pipeline-tundra-energy-saskatchewan

Namaste

Free Man

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here