Vendredi, un astéroïde de la taille d’un bus a frôlé la Terre. Une trop petite taille pour être détecté à l’avance par les télescopes. La distance entre l’objet et notre planète n’était pas sujette à effrayer les experts, mais on est en droit de se demander ce qu’il adviendrait si une collision avec un objet de cette taille avait lieu.

On peut dire que l’activité spatiale a plutôt été intense cette semaine. Après une violente éruption solaire en début de semaine bombardant la Terre de particules, c’est un astéroïde de la taille d’un bus qui a frôlé, vendredi, notre planète.

Les experts du Minor Planet Center, l’organisme traquant les météores dans le système solaire, assurent qu’il n’y avait aucun risque de collision. Effectivement, l’objet baptisé « 2012 BX34 » mesurant entre 6 et 19 mètres de diamètre a « frôlé » notre bonne vieille planète bleue de 60.000 km. Une distance qui paraît énorme dite comme cela mais comparable à une poussière à l’échelle astronomique.

C’est mercredi que l’astéroïde est apparu dans le champs de vision d’un télescope de l’Arizona relaie France TV. Gareth Williams, un des experts du MPC, explique que l’objet céleste a pu être détectable seulement lorsqu’il s’est retrouvé près de la Terre. C’est donc vers 15 heures GMT (16 heures à Paris) qu’il a créé la surprise. Un fait habituel puisque « l’année dernière nous avons observé environ 30 objets qui sont passés dans l’orbite de la Lune » ajoute Gareth Williams.

Même si les experts n’ont pas été effrayés on peut penser qu’un autre objet de la même taille, détectable que lorsqu’il s’approche de la Terre, pourrait faire de nombreux dégâts s’il « décidait » de, cette fois, rencontrer notre planète. Ce samedi, « 2012 BX34 » frôlera aussi la Lune.

A savoir que la Terre fait un tour complet autour du Soleil en 365 jours alors que l’objet céleste en question ne met que 242 jours. On sait, désormais, que « 2012 BX34 » fait partie des plus de 2.000 objets célestes gravitant autour de la Terre !

Notre belle planete qui vient d’ailleurs d’etre mise a l’honneur par la NASA qui a publié une image de la Terre en HD. Prise par le dernier satellite de l’agence gouvernementale en charge du programme spatial américain, cette photographie baptisée Blue Marble 2012 est décrite comme « la photo de la Terre la plus étonnante ».

Tout ceux qui ont la « chance » d’avoir un iPhone ont en tête le fameux fond d’écran mis par défaut. Cette image satellite de notre chère planète bleue. Désormais, c’est une autre photographie de la Terre qui est téléchargeable.

Quasiment identiques, juste la résolution est améliorée donc la qualité. Effectivement, la première était d’une résolution 2 048 X 2 048 et était une association de plusieurs images prises par le satellite Terra de la NASA. La dernière a été prise par le nouveau satellite d’observation Suomi NPP, avec une résolution de 8 000 X 8 000 pixels, relaie le site internet Gizmodo. Une très haute définition permettant à l’agence gouvernementale du programme spatial américaine de certifier qu’elle est « la photo de la Terre la plus étonnante dans la plus haute définition ».

Baptisée Blue Marble 2012, elle existe grâce aux plusieurs passages le 4 Janvier du dernier gadget spatial de la NASA en utilisant le VIIRS, un appareil qui permet d’enregistrer les infrarouges visibles. Toutefois, ce superbe cliché est (encore) le symbole d’un patriotisme sans faille. En effet, seule l’image du Nord du continent américain (soit les Etats-Unis en majeure partie) a été publiée sur le flickr de la NASA.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xo66q6_blue-marble-2012-la-photo-la-plus-etonnante-de-la-terre_tech#from=embed[/dailymotion]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here