Hospitalisé pour de nombreuses contusions, le militaire effectuait un contrôle d’alcoolémie. Toujours recherché, le chauffard a pris la fuite.

Un gendarme a été volontairement percuté par un chauffard lors d’un contrôle d’alcoolémie en Nouvelle-Calédonie et hospitalisé pour de nombreuses contusions, a indiqué lundi 1er novembre la gendarmerie.

Le militaire était posté au rond-point de la Coulée, sur la commune du Mont-Dore, dans la banlieue de Nouméa, quand il a été violemment percuté par un véhicule, avec quatre personnes à son bord.

Sous la violence du choc, qui a eu lieu samedi 30 octobre, à 21h40 locales, le gendarme a été projeté plusieurs mètres en arrière, avant de retomber lourdement sur le bitume, ont indiqué des témoins.

Le chauffard a pris la fuite et est actuellement recherché.

Pronostic vital non engagé

Marié et père de deux enfants en bas âge, le gendarme était toujours à l’hôpital lundi où il était soigné pour de multiples contusions et une légère perte de mémoire. Son pronostic vital n’est pas engagé, a indiqué la gendarmerie dans un communiqué.

Selon des médias locaux, le militaire portait un casque de moto et un gilet pare-balles lors de l’accident, ce qui l’aurait protégé.

De nombreux contrôles d’alcoolémie étaient organisés pour le long week-end de la Toussaint en Nouvelle-Calédonie (250.000 habitants), où la route a déjà fait depuis le début de l’année 45 morts, soit un niveau d’accidentologie largement supérieur à la métropole.

Le commandement de la gendarmerie en Nouvelle-Calédonie s’est engagé « à continuer son travail de lutte contre l’insécurité routière », en agissant sur l’éducation et la répression.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here