media_xll_6872287Cela ne va pas révolutionner l’actualité, ni même changer l’ordre des choses, mais c’est un geste qui mérite d’être souligné et félicité de la part d’un grand quotidien. Mettre en avant une personnalité dont la plastique n’est ni irréprochable, ni photoshopée, mais ravagée par un coup du sort. C’est pourtant une évidence trop souvent oubliée, la beauté n’est pas qu’une valeur physique, et une femme peut être belle, qu’elle soit corpulente ou non, qu’elle corresponde aux normes établies ou non…

Turia Pitt, 26 ans, est en couverture du magazine The Australian Women’s Weekly ce mois-ci.

« Bravo », « Quelle belle femme », « C’est un modèle pour nous tous ». La réaction des internautes semble unanime sur les réseaux sociaux. Ils saluent tous le choix audacieux du magazine australien, qui a délaissé pour une fois les stars et les mannequins en mettant à l’honneur une jeune femme exceptionnelle. « Un message profond sur la beauté, le courage et l’humanité », indique le Herald Sun.

Turia Pitt a vu son destin basculer un jour de 2011, relate le Huffington Post. Elle participait à un marathon quand elle a été prise au piège par un feu de brousse. Brûlée à 65%, cette ancienne candidate à un concours de miss a dû se battre pour sa vie, et a subi plus d’une centaine d’opérations et de greffes de peau.

Au lieu de baisser les bras, Turia a repris le sport, elle est devenue coach et auteur afin d’aider les autres. « Toute tentative de décrire la magie et la beauté de Turia semble se perdre dans les platitudes ou les clichés. Pourtant, je n’ai jamais rencontré une personne plus remarquable », écrit la rédactrice en chef du magazine, qui a vu cette couverture comme une évidence.

Article dans son intégralité sur 7sur7.be

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here