Aux États-Unis, une fillette est en rémission de sa leucémie grâce à une thérapie génique qui a recours à une forme inactivée du virus du Sida. C’est la première fois qu’un enfant bénéficie d’un tel traitement.

Depuis 2010, Emma, 6 ans, est atteinte d’une leucémie aiguë lymphoblastique. Après avoir rechuté deux fois à la suite d’un protocole de chimiothérapie, les médecins sont vite désemparés. Ses parents décident alors de se tourner vers l’Hôpital pour enfants de Philadelphie. Ce dernier leur propose un traitement expérimental, et de fait, risqué, comprenant un virus du sida inactivé.

Quelques mois de traitement ont passé… Et alors que toutes les chances de la sauver étaient épuisées, Emma est aujourd’hui en rémission, rapporte dimanche le New York Times.

Un virus du sida inactivé

Ce traitement exceptionnel, a été mis au point par l’équipe du Docteur Carl June, à l’Université de Pennsylvanie. Le programme a déjà fait ses preuves en 2011, mais seulement une poignée de patients et tous adultes avec une forme avancée de la maladie en ont pour le moment bénéficié.

Comment fonctionne le processus ? « Nous avons prélevé près d’un milliard de ses lymphocytes T (globules blancs qui participent à la défense immunitaire du corps contre le cancer du sang) puis les avons mis en contact avec un virus du sida inactivé, qui les a transformés pour combattre efficacement le cancer, et nous les avons réintroduits dans le sang du patient », explique le Dr June.

Une avancée exceptionnelle

Les résultats sur les malades traités avec ce programme s’avèrent dans l’ensemble très encourageants.

Même s’il est encore difficile de parler de guérison mais plutôt de rémission, quoiqu’il en soit, cette thérapie génique consiste en une avancée exceptionnelle dans la lutte contre le cancer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here