FOOTBALL – Les principaux faits de trois jours d’affaire…

Que s’est-il passé le 12 avril?

Après un gros travail d’écoutes, la brigade de répression du proxénétisme (BRP) perquisitionne un établissement de nuit, le Zaman Café, un restaurant-cabaret oriental. Une dizaine de personnes dont des prostituées sont arrêtées et quatre mis en examen vendredi (le gérant du café, un serveur, un homme soupçonné d’être l’entremetteur…). «Aucune des filles arrêtées n’était salariée de l’établissement de mes clients», assure Sébastien Bono, avocat du gérant du café. Lors des auditions qui suivent les perquisitions, les noms de quatre internationaux de l’équipe de France sont évoqués comme clients de l’établissement. L’une des prostituées étant mineure au moment des faits, la BRP décide d’entendre deux des joueurs en tant que témoins dans les jours qui suivent. Deux autres devraient être entendus cette semaine.

Victime de sa réputation de fêtard ? Au lendemain des accusations l’impliquant dans un réseau de proxénétisme Sidney Govou  jure qu’il n’en est rien. Il nie « tout lien direct ou indirect » avec cette affaire de prostitution. S’il reconnait avoir eu des contacts informels avec le fameux propriétaire du Café Zaman, Abdou, le joueur lyonnais se révèle « profondément blessé, surtout vis-à-vis de ses proches« , selon son avocat, Me Thierry Braillard. Non, il n’a pas couché avec une prostituée mineure de l’établissement !

« Sidney Govou n’a jamais été au Café Zaman« , déclare l’homme de loi. « Il est complètement en dehors de cette affaire. On ne dira rien sur ce sujet, il y a une enquête pénale en cours, tout ce qu’on peut dire, c’est qu’on nie tout lien direct dans cette affaire« , répète-t-il inlassablement au site Sports.fr. « Pour l’instant, mon client ne veut se consacrer qu’au sport. Il dispute mercredi la première demi-finale de Ligue des champions de sa carrière, il devrait ensuite jouer sa troisième Coupe du monde, il ne dira rien sur le sujet. Il veut vite que ça s’arrête. » A la veille de la demi-finale aller de la Ligue des champions entre le Bayern et l’Olympique Lyonnais, le sportif, très touché, montrera-t-il tout son potentiel sur le terrain ?

De son cote Karim Djaziri clame « Jamais de la vie ! »  , agent de Karim Benzema , lorsqu’on évoque le nom de son protégé, qui aurait été auditionné comme témoin à charge dans une affaire de proxénétisme. Tôt ce matin, le nom du joueur est apparu dans la presse italienne dans le scandale survenu dans un établissement de Paris, lequel offrirait les services de prostituées.

En Bref  Sidney Govou, Hatem Ben Arfa Franck Ribery et Karim Benzema auraient été entendus dans ce dossier par la Brigade Répressive de Proxénétisme. « Je suis pratiquement certain que Karim n’est même pas au courant de cette affaire, alors imaginez ce qui peut être de son implication… »

Ainsi, l’attaquant madrilène n’aurait aucun rapport avec toute personne confondue dans l’affaire du Café Zaman. Selon l’agent, le sportif n’aurait pas du tout été contacté par la police. De plus, Benzema n’aurait aucun rapport d’amitié avec Ben Arfa en dehors du football. Alors les voir cités comme témoins dans une même et sombre affaire se révèlerait être d’une bêtise sans nom. « Hatem et Karim ? Ce n’est pas compatible ! Vous connaissez les relations qui les unissent. Karim avec Hatem, non vraiment, ce n’est pas possible… » Alors, info ou intox ?

Sale temps donc  pour l’Equipe de France ! .
A quelques semaines de la révélation de la liste des joueurs du Mondial,  Raymond Domenech doit voir rouge ! Il y a quelques jours, n’avait-il pas menacé de « [mettre] des coups de fusil » si les membres de son équipe nationale ne dépassaient pas leur égo pour penser collectif ? Quelle sera sa sentence à la vue de cette investigation ? Punira-t-il ses sportifs, somme toute présumés innocents par le juge d’instruction, Me Yves Dando ? Affaire à suivre…

Que risquent les joueurs?

Selon les dernières informations, Franck Ribéry aurait commencé à fréquenter la jeune femme en 2009 mais aurait affirmé à la BRP «ignorer qu’elle était mineure au moment de leur rencontre». Pour le moment, les joueurs ne sont entendus qu’en qualité de témoin et n’ont pas été mis en examen. «Il revient au juge André Dando de décider de le mettre en examen ou pas», indique lundi à l’AFP une source au parquet de Paris. Le fait de solliciter des relations sexuelles avec une mineure prostituée est passible de trois ans de prison et de 45.000 euros d’amende. «Dans les faits, les clients sont rarement inquiétés», explique une source judicaire à 20minutes.fr. «Mais tout dépend bien sûr des faits, de l’âge de la mineure, etc.»

Quelles conséquences sur l’équipe de France?

Pour le moment, personne ne peut le savoir. «Une enquête est en cours dont je n’ai aucun détail. A l’heure actuelle, aucun commentaire n’est possible», déclare à l’AFP le president de la Federation Francaise de Football (FFF) Jean Pierre Escalettes . Sans connaître la suite judiciaire, difficile de s’exprimer sur les conséquences sportives. Reste à savoir comment les joueurs vont gérer cette déferlante médiatique à moins de deux mois de la Coupe du monde. Impossible de ne pas constater, qu’entre la main de Thierry henry, l’imbroglio du futur sélectionneur et cette affaire, l’équipe de France ne traverse pas dans la sérénité ces semaines pré-Coupe du monde

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here