Le président de la République a été photographié dans une posture peu flatteuse, lors d’un déplacement dans le Nord. L’AFP a supprimé l’image a posteriori.

Ce mardi, l’Agence France Presse a retiré de son fil d’actualité photo un cliché très peu flatteur de François Hollande, pris le jour même lors d’une visite dans une école de la commune de Denain (Nord). Dans la foulée, l’agence Reuters a également supprimé le cliché, qui a -bien évidemment- fait le tour de la Toile depuis son interdiction.

Sur la photo en question, le président de la République, assis à son pupitre face à la salle de classe, a les yeux grands ouverts, et affiche un large sourire qui lui donne un air quelque peu… ahuri. En arrière-plan, quelques mots de rigueur, soigneusement calligraphiés sur le tableau noir : « Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes ».

Au moment de sa publication sur le site de l’AFP, l’image était accompagnée de cette légende : « Lors d’une visite à l’école Michelet à Denain, le 3 Septembre 2013, François Hollande sourit, présidant une table ronde sur la réforme des rythmes scolaires mise en place par le gouvernement ».

Mais, dans l’après-midi, l’agence a finalement décidé de retirer la photo. Contactée par 20 Minutes, la direction de l’AFP a affirmé que cette suppression ne résultait pas d’une censure et que l’image ,n’avait pas été retirée sur demande de l’Elysée mais bel et bien sur « décision éditoriale de l’agence, qui s’excuse auprès de ses clients. »

Afin de souligner le caractère inutilisable de ce François Hollande souriant, l’AFP a envoyé un mail à ses clients, et marqué la photo de la mention « Mandatory Kill », signifiant « effacement obligatoire ». « C’est régulièrement le cas pour des photos qui ont été mal traitées ou mal filtrées, notamment dans le domaine international », a précisé l’agence.

Depuis, des internautes ont bien sûr trouvé le moyen de récupérer l’original du cliché, qui circule actuellement sur les réseaux sociaux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here