Hier, le 27 juillet 2020, un groupe de médecins américains se faisant appeler « Médecins de première ligne de l’Amérique » (America’s Frontline Doctors) a tenu une conférence de presse devant la Cour suprême des États-Unis au sujet du COVID-19, de l’hydroxychloroquine, et de ce qu’ils appellent un « campagne massive de désinformation ».

Or, cette conférence qui était appuyée par le représentant du 5e district de Caroline du Sud à la Chambre des représentants des États-Unis, Ralph Warren Norman Jr., a été complètement bannie en moins de 12 heures des réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Youtube et Vimeo. Mais ce n’est pas tout. Le site internet de l’association des médecins de la plateforme Squarespace : www.americasfrontlinedoctors.com a été fermé.

MISE À JOUR (30 juillet 2020) : Un nouveau site internet a été créé : www.americasfrontlinedoctorsummit.com.

La vidéo était rapidement devenue virale sur Facebook, devenant l’une des publications les plus performantes de la plate-forme avec plus de 14 millions de vues avant d’être supprimée lundi soir pour « promotion de la désinformation ». Elle avait été partagée près de 600.000 fois, selon Crowdtangle, une société d’analyse de données appartenant à Facebook.

« Nous avons supprimé cette vidéo qui partageait de fausses informations sur les remèdes et les traitements contre le COVID-19 », a déclaré un porte-parole de Facebook à CNN, ajoutant que la plate-forme « diffusait des messages dans le fil d’actualité aux personnes qui ont réagi, commenté ou partagé des informations nuisibles. La désinformation liée au COVID-19 que nous avons supprimée, les reliant à des mythes démystifiés par l’OMS. » Twitter a travaillé pour nettoyer la vidéo tard lundi soir après que Trump eut partagé des versions de la vidéo qui avaient recueilli des centaines de milliers de vues. « Nous prenons des mesures conformément à notre politique de Covid concernant la mise en garde », a déclaré un porte-parole de Twitter à CNN.

Ralph Warren Norman Jr.

Qui se permet de décider de ce qui est bon ou de ce qui n’est pas bon pour la population en général, allant à l’encontre de certains médecins et scientifiques qui partagent leurs avis en tant que professionnels de la santé ?

Évidemment ces derniers — comme le Dr Paul Héroux, le Pr. Didier Raoult, le Dr Massimo Fioranelli, le biologiste Bartomeu Payeras i Cifre et les Drs Dan Erickson et Artin Massihi — vont à contre-courant du narratif de l’Etat Profond promu par les médias.

Mais, cela justifie-t-il que les réseaux sociaux, à l’instar de Bill Gates, se placent au dessus de la classe scientifique et médicale ?!

Si l’objectif était réellement de soigner et de guérir les gens, les gouvernements tendraient l’oreille à toutes les alternatives médicales. Au lieu de cela, ils soumettent tous les peuples à l’obéissance la plus draconienne jusqu’à ce que soit atteint leur objectif de marquer tous les individus pour les rendre esclaves de leur système tentaculaire. La Grande réinitialisation (Great Reset) fera le travail !

Lors de la conférence, les orateurs comprenaient le pédiatre Bob Hamilton, médecin de Santa Monica en Californie, en pratique depuis 36 ans. La médecin de soins primaires Stella Immanuel au Texas, qui a déclaré qu’elle avait traité plus de 350 patients atteints de COVID-19 sans un seul décès.

Le Dr James Todaro, qui dirige MedicineUncensored, un site Web qui publie les résultats d’études sur l’hydroxychloroquine. Le Dr Daniel W. Erickson, copropriétaire de la clinique Accelerated Urgent Care à Bakersfield en Californie, largement reconnu comme l’un des premiers à sortir avec ses propres conclusions liées à la désinformation qui ont été référencées dans une vidéo très controversée et interdite.

Nous pouvions lire sur le site de l’America’s Frontline Doctors avant qu’il ne soit supprimé :

« La vie américaine a été victime d’une campagne massive de désinformation. Nous pouvons spéculer sur la façon dont cela s’est produit et pourquoi cela a continué, mais le but du sommet inaugural du White Coat est de permettre aux Américains d’arrêter de vivre dans la peur. Si les Américains continuent de laisser les soi-disant experts et personnalités des médias prendre leurs décisions, la grande expérience américaine d’une République constitutionnelle avec une démocratie représentative cessera. »

Les médecins de première ligne ont rejeté certaines des allégations et des craintes qui se propageaient à propos du virus né en Chine. Le Dr Erickson a déclaré : « 99,8% des gens s’en sortent avec peu ou pas de maladie évolutive ou significative. » Il poursuit : « Un cas est une personne en bonne santé qui a été testée positive. » Mais les causes sont présentées de telle manière que les gens pensent : « Oh mon Dieu. Ce sont des malades ! » Il a ajouté que la grande majorité des gens traversent la maladie avec peu ou pas de progression de la maladie.

La conférence avait été diffusée en direct sur Facebook et elle est maintenant supprimée de breitbart.com.

Par chance, j’ai réussi à sauvegarder cette conférence et à la publier sur la plateforme de Internet Archive, Dailymotion et VKontakte. Elle est aussi disponible sur Bitchute et D.Tube. J’ai aussi traduit la conférence en français.

Vous pouvez en lire la transcription ci-dessous.

Nous remercions chaleureusement Fils de Pangolin pour avoir doublé la vidéo en français.

Source : https://guyboulianne.com/2020/07/28/une-conference-de-presse-donnee-par-un-groupe-de-medecins-devant-la-cour-supreme-des-etats-unis-est-censuree-en-moins-de-12-heures/

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here