Une ministre italienne fond en larmes à l’évocation des « sacrifices » réclamés

La ministre italienne aux Affaires Sociales fait le buzz depuis dimanche et l’annonce des mesures de rigueur dévoilées par le gouvernement de Mario Monti. Alors qu’elle expliquait que ses décisions lui ont « coûté psychologiquement », elle n’a pu s’empêcher de verser une larme.

L’Italie est entrée depuis dimanche dans une nouvelle politique de rigueur qui va demander beaucoup de sacrifices à la population. Alors que le gouvernement devait trouver comment économiser 20 milliards d’euros, Mario Monti, le président du Conseil Italien, a annoncé des mesures de relance de l’économie pour « sauver l’Italie » de la crise, relaie Le Point.

Visiblement émue par la sévérité de la cure imposée aux Italiens, Elsa Fornero, ministre aux Affaires sociales, n’a pu s’empêcher de fondre en larmes, expliquant que tous ces « sacrifices » demandés lui ont « coûté psychologiquement ». Le régime des retraites a notamment été fortement remanié, puisqu’il faudra travailler plus longtemps pour toucher moins une fois la retraite venue. Et si Mario Monti obligent les Italiens de se serrer davantage la ceinture, c’est pour tenir la promesse faite à Bruxelles d’atteindre l’objectif de l’équilibre budgétaire en 2013.

Ainsi, les nouvelles mesures comportent « des coupes dans les dépenses publiques, une augmentation de la taxation de l’immobilier, une nouvelle taxe sur les biens de luxe – voitures, yachts, avions privés- et un renforcement de la lutte contre l’évasion fiscale », explique Le Point.

Regardez la ministre fondre en larmes en cliquant ci-dessous:

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xmrolm_une-ministre-italienne-fond-en-larmes-a-l-evocation-des-mesures-de-rigueur_news#from=embed[/dailymotion]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *