et pourquoi pas à généraliser hors du camp Est
http://www.dreuz.info/2012/07/boycotter-les-hypermarches-faites-vos-courses-en-prison/

En prison, les condamnés peuvent acheter des produits de compléments pour améliorer leur quotidien – ils ne faut pas qu’ils souffrent trop comprenez-vous, déjà qu’ils sont en prison, les pauvres.

Mais à la différence des Leclerc, Carrefour et autre Auchan, les prix sont fixés par l’administration pénitentiaire, qui achète les produits, fixe les prix, et les revend – à perte – pour adoucir le sort de la racaille (1).

Autrement dit, une partie de vos impôts est distribuée à ceux qui menacent votre sécurité et vos biens pour abaisser leur coût de la vie carcérale.

Ainsi assiste-t-on à une aberration : ce ne sont plus les familles qui apportent des colis aux prisonniers, mais les prisonniers qui font leur marché pour leurs familles. A vos frais bien entendu.

En prison, un paquet de 500 g de riz coûte 0.36€ au lieu de 2.70€ : 87% de moins pour Mohamed – puisqu’il n’y a plus beaucoup de Français de souche en prison – que pour vous, puni d’être honnête dans ce monde de chambardement des valeurs.

Un Pot de Nutella, 1,11€ pour les violeurs, au lieu de 3,13€. Le Ketchup, 0,46€ pour ceux qui cambriolent les petits bijoutiers, 1 euro pour vous. Un pot de confiture : 0,67€ si vous avez fracassé le crâne d’une vieille dame, au lieu de 1,45€ si vous lui avez laissé votre siège dans le bus. La Ricorée est à 3,45€ pour la racaille, alors que vous la payez 4,90€ chez Auchan, etc.

La liste – 200 produits en tout, continue de la même façon, sous le nez de gardiens à qui les prix offerts aux prisonniers sont interdits, et dont les syndicats sont en rage.

C’est énorme. À l’heure actuelle, on nous dit qu’il n’y a plus de budget pour le mobilier et le matériel afin de travailler correctement. Nos salaires sont gelés, il n’y a pas d’augmentation. Et on voit tout cet argent qui part dans les cantines (JPG : c’est le nom des supermarchés carcéraux) des détenus, c’est aberrant, explique Thierry Meudec, un surveillant, secrétaire adjoint de l’Ufap Unsa.

Christian de Belvalet, délégué CGT fait le même constat :

Je n’arrive pas à comprendre. Déjà que le budget pénitentiaire était serré, l’an passé cela a été dur de se faire payer les heures supplémentaires. Je ne sais pas comment les gens qui sont à l’extérieur, sans logement ni travail, vont prendre cette aide à des gens qui ne sont pas des enfants de choeur.

Après la Croix Rouge, qui se déplace dans les prisons pour offrir aux racailles femmes des soins esthétiques non facturés, et les salons de coiffure gratuits pour les crapules (2), le discount des produits vendus dans les prisons sert-il à adoucir la honte d’avoir à jeter les voyous en prison ?

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
Sources © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

voila faut faire payer les riches et vendre à perte 200 produits
Mrd loulou il a un supermarché??? bon ok alors seulement sur la Grande terre

6 COMMENTS

  1. Monéo surveille tes lectures!!

    Avec Dreuz tu fais dans le nauséabond. A côté tes livres de chevets du FN c’est le journal de Mickey.
    Alors soit tu fais du prosélytisme et là OK (mais on n’a pas les mêmes idées hein !!)
    Soit t’y crois et tu fais parti des pauvres d’esprits qui on tendance à suivre ce genre de mouvement… et là c’est triste.

    Je te souhaite le meilleur, à savoir un joyeux séjour en taule (suite à une fraude aux impôts ??) pour que tu puisses te faire péter le bide au Nutella pas cher et ainsi toucher du doigt le Nirvana !!
    L.W.

  2. Bientôt on sera plus heureux et on aura plus de droit en prison !

    Aujourd’hui, ceux qui tabassent et volent avec violence la voiture d’un vieux qui les a embarqués en auto-stop,
    http://www.lnc.nc/article/pays/le-violeur-presume-interpelle-en-pleine-rue
    Ceux qui vous frappent au visage debout, puis à coup de pieds quand vous êtes par terre, pour vous prendre votre carte de crédit, vos clés de voitures,
    Ceux qui passent leur temps à vendre de la drogue et intimider, menacer de mort ceux qui pourraient parler à la police,
    Ceux qui ont plongé leurs doigts dans la culotte d’un gamine de huit ans, et pas qu’une fois,
    En résumé, ceux qui ne respectent rien ni personne, qui traitent les autres, leurs victimes, les innocents, les honnêtes gens, comme de la m…
    Ont droit à tous les petits soins, tous les avantages, toute la compassion de certains citoyens.
    Faut dire qu’un certain « esprit français » (pas tous, heureusement) est derrière ça; pour eux, la racaille sont des victimes;
    le traumatisme, les dégâts psychologiques infligés aux victimes, on s’en fout, on fera rien pour ça, nous, on est des activistes de gauche ! on fait la morale à tout le monde, à tous les vents !

    Nul doute que la Ligue des Droits de l’Homo Sapiens primitif, idiot, barbare, vient aussi fièrement se joindre à la partie.
    Vive la démagogie de gauche, …la démagauchie française !
    Le sens des valeurs, le bon sens a pris une drôle de tournure, une drôle de couleur dans notre société.

    ________________________
    Monéo, cette chose-là,
    c’est une initiative libre des établissements pénitenciers,
    de l’administration pénitentiaire, du Ministère de la Justice,
    une loi ?

  3. Tout ceci est sans doute bien mal « expliqué », mais sur le principe je ne peux pas admettre ce type de mécanique…
    Il n’y a aucune raison qui puisse permettre que le statut de prisonnier permette de payer moins cher que le commun des mortels n’importe quelle marchandises…!!!
    Ça n’a aucun sens surtout si c’est le pékin moyen qui paye !!!

    Encore une connerie de nos joyeux fonctionnaires qui savent tellement bien dépenser le pognon de la collectivité !!!

  4. mais pour que ça soit moins cher faut bien une subvention publique..ce qui fait râler les surveillants de la pénitentiaire c’est que eux ne peuvent y avoir accés..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here