USA : rumeurs d’un futur attentat sous “fausse bannière”

Il y a quelques jours, Kelly Keisling, membre du parti Républicain (du Tennessee), a fait suivre un courriel relatant une rumeur selon laquelle le Président américain et son équipe du Département de la Sécurité Intérieure prépareraient une série d’évènement sous “fausse bannière”, dont un faux assassinat qui viserait Obama. Ce type d’événement(s) aurait pour objectif de provoquer des émeutes et, in fine, de servir de justificatif à un décret de loi martiale aux Etats-Unis… dans un contexte d’effondrement de l’économie avec une explosion du chômage.

Le président Obama chercherait de fait à rester au pouvoir alors que les statistiques en sa faveur ne cessent de piquer du nez. Rappelons que ce genre de rumeur courrait déjà à l’époque de la fin de règne de G.W. Bush.

En Floride, d’autres politiciens disent la même chose. Dans une note, Mark Pilling décrit une sorte de malaise, craignant un accident cette année, tout particulièrement au cours du dernier trimestre. Des troubles financiers? Un attentat sous fausse bannière ? D’aucuns avertissent les citoyens qu’il est temps de se liguer contre les influences des grands financiers qui manipulent les politiciens à Washington comme des marionnettes, voire les médias qui sont sous leur contrôle. (Source)

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Obama ? faire ça ?
    Je ne crois pas qu’Obama soit de cette veine, et qu’il irait jusque-là pour garder son fauteuil. Maintenant, si les républicains reprennent la maison blanche, faudra pas être surpris si les choses dérapent.

    La situation sociale aux Etats-Unis, avec un taux de chômage de 8% — ce qui est extrêmement élevé pour eux, pour qui un taux de chômage normal est de 4%- n’est pas aussi critique que celle des pays d’Europe; et les Américains n’ont pas la même façon de réagir que les Européens face au chômage.

    L’Amérique est en crise mais il ne faut trop interpréter avec les critères et modes de pense européens, car beaucoup de « paramètres sociaux » sont bien différents. De plus, 160000 emplois ont été crées en juillet. L’automobile redémarre, et est en pleine mutation. Pour ce qui est donc de l’instabilité sociale fragilisant l’édifice politique, je me fais beaucoup plus de soucis pour l’Europe que les Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *