Vatican: Le conclave, c’est parti!

Vers 17h30, ce mardi, les portes de la chapelle Sixtine se sont refermées. Les 115 cardinaux prenant part au conclave devraient mettre « deux à quatre jours au maximum » pour élire le nouveau pape.

Qui sera le successeur de Joseph Ratzinger ? Ce mardi, au Vatican, 115 cardinaux se sont enfermés dans la chapelle Sixtine afin d’élire le nouveau pape. Sera-t-il Italien, Canadien, Brésilien, Autrichien ? La presse italienne elle semble avoir pris « l’élection » très à cœur, comme le souligne d’ailleurs sur Twitter Thierry Cros, correspondant RMC en Italie : « C’est marrant les médias italiens sont en train de détruire le cardinal brésilien Scherer, à mon avis ils ont vraiment peur de perdre… » Une manière peut-être de panser les plaies des dernières élections à Rome, ou de confirmer un peu plus la théorie qui voulait que le successeur de Benoît XVI soit Italien…

La tradition respectée

Peu après 17h30, Mgr Guido Marini a donné le feu vert pour l’ouverture du conclave. Coupés du monde, les 115 cardinaux ne pourront en aucun cas tweeter ou communiquer leur vote puisque les réseaux de communication ont été bloqués. Toute personne présente dans le conclave, des cuisiniers aux responsables logistiques, se doit elle aussi de respecter toutes les règles de confidentialité. « On dit même que les stores ont été scellés », rapporte Le Parisien.

Un poste pour 115 possibilités donc, le nom du vainqueur ne devrant être connu qu’après deux à quatre jours. En attendant, difficile de prévoir qui sera le successeur du premier pape ayant abandonné ses fonctions en sept siècles. Une chose est sûre, les fidèles présents sur place ne vont pas manquer de scruter à la loupe toute apparition de fumée blanche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *