Vers une société totalitaire?

Voila un texte d’une rare pertinence , à partager et a mediter sans modération, que j’ai lu sur le tout aussi excellent blog de Tom Varennes . Of course je partage :-).

Bien que n’ayant jamais souffert directement de ses actions, j’ai toujours ressenti une aversion profonde pour la coalition R-UMP/UC/AE/PT et ce depuis  son avènement à la tête des institutions de la Nouvelle-Calédonie. Au-delà de mes propres convictions politiques, qui sont loin d’être partagées par ce « quarteron » d’élus bons pour la retraite, c’est surtout un sentiment diffus et désagréable que m’inspire son idéologie et son action. Après un an complet d’observation, le moyen d’intellectualiser ce sentiment m’apparait désormais plus aisé.

Je sais bien que le sujet est ardu. Qu’il est glissant. Que le simple fait d’en faire état est critiquable. On ne parle pas de totalitarisme sans faire grimper immédiatement au plafond tous les rebellocrates et autres mutins de panurges que compte l’establishment. De droite comme de gauche d’ailleurs. Mes propos seront donc facilement soumis à la caricature ou à l’invective sachant que seul l’Allemagne sous le nazisme et l’URSS sous Staline sont communément identifiés à des régimes totalitaires.

Qu’on soit bien clair : La Nouvelle-Calédonie ne vit pas actuellement sous un régime totalitaire ou sous une dictature. Ce que je dis, en revanche, et tacherai de démontrer ici, c’est qu’elle tend à se rapprocher de ce modèle. Par petites touches, par erreur, par facilité et malheureusement parfois par la volonté de certains qui y trouvent leur intérêt.

Mon analyse repose surtout sur des faits tangibles qui se sont produits au cours des deux dernières années ou qui sont en passe d’advenir. Je les observe à la lumière d’un superbe essai, que je viens de relire, d’Hannah ARENDT intitulé Les Origines du totalitarisme publié en 1953. C’est en recherchant des informations sur Raymond ARON, qu’une amie m’a conseillé et que je remercie d’ailleurs pour cela, que j’ai trouvé la définition du totalitarisme qu’il avait lui-même résumé à partir des écrits d’Arendt.

Cette définition en cinq points la voici :

1/ Le phénomène totalitaire intervient dans un régime qui accorde à un parti le monopole de l’activité politique.

2/ Le parti monopolistique est animé ou armé d’une idéologie à laquelle il confère une autorité absolue et qui, par suite, devient la vérité officielle du régime.

3/ Pour répandre cette vérité officielle, le régime se réserve à son tour un double monopole, le monopole des moyens de force et celui des moyens de persuasion. L’ensemble des moyens de communication, radio, télévision, presse, est dirigé, commandé par le régime et ceux qui le représentent.

4/ La plupart des activités économiques et professionnelles sont soumises au régime et deviennent, d’une certaine façon, partie du régime lui-même. Comme le régime est inséparable de son idéologie, la plupart des activités économiques et professionnelles sont colorées par la vérité officielle.

5/ Tout étant désormais activité officielle et toute activité étant soumise à l’idéologie, une faute commise dans une activité économique ou professionnelle est simultanément une faute idéologique. D’où, au point d’arrivée, une politisation, une transfiguration idéologique de toutes les fautes possibles des individus et, en conclusion, une terreur à la fois policière et idéologique. (…) Le phénomène est parfait lorsque tous ces éléments sont réunis et pleinement accomplis

Connaissant les caractéristiques, l’actualité et l’histoire de la Nouvelle-Calédonie d’aujourd’hui, n’y a-t-il pas là, dans cette définition d’Aron, d’étonnantes similitudes avec ce que nous voyons quotidiennement depuis la formation de la coalition ?

De façon fastidieuse, et je m’en excuse, nous pouvons étudier chaque point séparément et en faire une rapide analyse.

Premier point : La coalition au pouvoir a-t-elle le monopole de l’activité politique ? Avec le gouvernement, le congrès, la Province Sud et les plus grandes mairies du territoire, il serait difficile de dire non. La coalition contrôle tout le champ politique exécutif. Elle vote les lois. Elle peut tout. De plus elle ostracise très intelligemment les partis opposés à elle. Le meilleur exemple étant l’élimination systématique fin 2011 de leurs représentants dans 140 des 150 Conseils d’administrations des établissements publics calédoniens.

Second point : La coalition est-elle animée d’une idéologie à laquelle elle confère une autorité absolue ? Si l’on considère le principe de « double légitimité » et de « signataires historiques » comme axe central de la coalition, alors oui. La « double légitimité » devient ici le moyen de gouverner avec celui qui arrange en excluant celui qui dérange. Le concept de « signataires historiques » est le moyen pour ces hommes de conserver, quoi qu’il advienne, le pouvoir car il s’accompagne de l’idée selon laquelle ils sont les seuls ayant la légitimité pour pouvoir l’exercer. La logique des doubles drapeaux n’est, dans le même esprit, rien de plus qu’une idéologie imposée à tous, qui plus est, mise en place pour garantir un ordre établi que le système souhaite garder le plus longtemps possible.

Troisième point : La coalition a-t-elle le monopole des moyens de force ? Non, c’est, Dieu merci, l’Etat Français qui les contrôle. Le tout est de savoir son objectivité en la matière.
Qu’en est-il du monopole des moyens de communication de masse? Faut-il rappeler que deux radios d’information sur trois sont déjà aux mains de la coalition et qu’une télévision de propagande est actuellement programmée et voulue par et pour elle ? Faut-il rappeler que le seul quotidien du pays est en cours d’être racheté par un financier proche de la coalition ? Cette dernière semble tellement embourbée dans son « fanatisme » (j’utilise le mot à juste titre) qu’elle ne se rend même plus compte des messages qu’elle envoie au peuple en agissant de la sorte.

Quatrième point : La plupart des activités économiques et professionnelles sont-elles soumises au régime ? Connaissant les forces économiques existantes sur le territoire, il est évident que les accointances existent et qu’elles tendent à se renforcer. De plus, les forces économiques opposées au régime sont en passe d’être soit noyautées soit réduites à la portion congrue. L’attribution des subventions aux organismes syndicaux et patronaux est, pour le coup, l’exemple le plus criant.

Cinquième point : « toute activité étant soumise à l’idéologie, une faute commise dans une activité économique ou professionnelle est simultanément une faute idéologique » Pour ce dernier point, je me tourne vers votre simple bon sens, vers votre propre capacité d’analyse et de réflexion. Tout acte, anodin ou non, n’est-il pas politisé en Nouvelle-Calédonie et, en cela, observé à l’aune de l’obédience supputée des uns ou des autres ? Naturellement, dans un pays où les clivages ethniques, sociaux et politiques se rejoignent on pourrait me dire que ce fut toujours le cas. Mais n’est-ce pas pire aujourd’hui qu’hier ?

Pour ma part, je vois dans les actions et l’idéologie de la coalition R-UMP/UC/PT une preuve de l’impérialisme de l’esprit du temps et la volonté de cette doxa de plier toutes les institutions et tous les individus à sa loi. Le totalitarisme c’est la dictature du « On ». On doit Penser comme « on » pense, on doit faire cela, on doit dire ceci. On ne doit pas jeter d’huile sur le feu. On ne doit pas vouloir réveiller les vieilles rancœurs. On doit se coucher. Dormez tranquille.

Ainsi, chacun doit reprendre sous son drapeau l’idéologie cool et sympa de l’avenir heureux sous les hospices des signataires historiques. Ardents défenseurs qu’ils sont du bien commun et des lendemains qui chantent. Pour garantir un pays nouveau. Un pays en ordre.

Un ordre nouveau peut-être?

( sources http://tomvarennes.com)

Rejoindre la conversation

14 commentaires

  1. Bel argumentaire…mais j’ai un peu de mal à le digérer venant de quelqu’un qui soutient (ou a soutenu) une personnalité telle que M.GOMES et son ex-équipe de collaborateurs/surveillants…mais je le redis l’argumentaire est bon et tout n’y est pas faux…

  2. Très intéressante, plausible et effrayante théorie.

    J’ai hate de lire sur ce sujet notre très chère pauvre petite truffe imbus d’elle même Victor. Mais bon je ne me fais pas trop d’illusion, il ne s’intéresse qu’à ses propres « articles » la plupart du temps.

    1. Mais bon sang … je vais finir par croire que vous êtes tombée amoureuse de moi mon petit Julien ?!?

      Si tel est le cas, je tiens à vous arrêter de suite car n’ayant pas votre penchant pour l’introduction de diverses choses dans un orifice servant originellement à la déjection, je crois que malheureusement votre quête demeurera vaine et que vous n’obtiendrez pas la satisfaction que vous visiez en ma compagnie.

      Vous sachant ardant utilisateur de facebook, je ne peux que vous conseiller d’y tenter à nouveau votre chance.

      😉

      Bien amicalement.

  3. Ne prenez pas vos rêves pour des réalités.
    Je vous perturbe tant que ça ma très chère pauvre petite truffe Victor pour en arriver à faire un tel commentaire.
    Et pour ce qui est de cet article, rien à dire ? Etes vous déjà retourné à l’abri dans votre rubrique avec vos soutiens imaginaires ?
    Comme souvent vous me dénigrez et me faîtes comprendre que je ne connais rien à rien, et bien pourquoi ne pas donner votre point de vue sur cet article ? M. Varennes est plus à votre niveau non ? Avez vous peur d’être encore plus ridicule que vous n’êtes déjà ?

  4. Allons cher Julien, ne soyez pas hermétique à l’humour.

    Vous parlez de dénigrement mais ce message ne fait que répondre au votre … allons … un peu de bon sens.

    Force est de constater que je semble vous obséder au plus haut point, en effet, à chacune de vos interventions vous faites référence à mes écrits …

    Pour ce qui est du texte et surtout de sa conclusion, je la trouve parfaitement déplacée et de ce fait irréaliste.

    En effet :

    « Pour ma part, je vois dans les actions et l’idéologie de la coalition R-UMP/UC/PT une preuve de l’impérialisme de l’esprit du temps et la volonté de cette doxa de plier toutes les institutions et tous les individus à sa loi. »

    Force est de constater que l’AE est oubliée mais surtout qu’il s’agit là de 4 mouvements ayant leurs propres idées et leurs propres indépendances vis à vis des autres.

    Allons plus loin, qui ne rentre pas dans cette coalition : Calédonie Ensemble, le Palika, le LMD et l’UNI … soit quatre mouvements qui ne se privent pas vraiment de critiquer en permanence les décisions prises par leurs collègues.

    C’est en fait, la posture d’opposition qui existe dans toute démocratie.

    Si chaque majorité doit être taxée d’impérialisme … alors là …

    Ce qui est d’autant plus drôle c’est que cet argumentaire est ni plus ni moins celui de Calédonie Ensemble rédigé par un membre de ce parti. Il est par ailleurs tout à son honneur de ne pas, comme y ont recours nombre d’internautes, masquer ses propres opinions.

    De ce fait, il est donc drôle, venant d’un membre d’une mouvance politique co dirigée par l’ex président de la province sud qui, en son temps, n’a pas manqué de faire pire que dénoncé ci-dessus. En effet, il est parfois nécessaire de ne pas oublier les faits et gestes de toutes et tous, alors, même si cela ne plait pas aux ardents défenseurs de cette cause, il n’est pas inutile de se rappeler les actes qui ont été opérés à compter de 2004.

    Je les ai déjà listé à Mr Varennes qui m’a déjà répondu (texto) : « Provinciales, 2004 : Rien à faire. Ce qui compte pour moi c’est ici et maintenant. » ou encore « Qu’est ce que j’en ai à faire de ce que les uns ou les autres ont fait ou non il y a huit ans, après les élections ? j’avais 22 ans et beaucoup d’autres choses à penser, crois-moi… »

    Or, chassez le naturel, il revient au galop …

    Pour mémoire, voilà ce qui était fait en 2004 :

    – En 2004, le R-UMP sortait vainqueur des élections avec 21 880 voix et devançait l’avenir ensemble qui sortait second avec 20 328 voix. Que s’est il passé alors ?? Le R-UMP a été écarté de toute responsabilités tant au sein des institutions qu’au sein des établissements publics ..
    – En 2004, la province sud ne subventionnait pas RRB mais uniquement Radio Djiido
    – En 2004, les pub institutionnelles allait à RFO (on en a bien mesuré le retour) et au groupe hersant (là encore, les interviews du président étaient nombreuses et ma foi plutôt élogieuse) …
    – Etc … ces thèmes ont été largement déjà dit et redit, mais comme par hasard … on les oublie très facilement.

    Aujourd’hui, on voudrait parler de régime totalitaire voir d’impérialisme ?? Honnêtement, est ce bien raisonnable ??

    Et pour contrecarrer ceci, on voudrait mettre en place l’une des personnes ayant participé à ce qui s’est passé en 2004 ?

    Ah oui … à ne pas oublier … le côté financier des choses (là encore déjà dit mais certainement déjà oublié) :

    S’agissant des dépenses inconsidérées de la province sud … notamment au sujet de ses subventions … il n’est pas inutile de rappeler que lorsque Ph.Gomes en était le président, un internaute du pseudo de Pitt Bull avait un inventaire de l’augmentation des dépenses à l’époque … je vous le livre en intégralité, ça vaut le détour :

    Pitt Bull [ Répondre par message privé ]
    Re: LA GABEGIE ENSEMBLE
    mardi 21 avril 2009 17:23:02 Membre depuis : 2 ans
    Messages: 1 226

    C’est la fiesta à la Maison Bleue avec vos impôts.

    Gomés avait promis du changement en 2004, promesse tenue.

    C’est sans doute cela le “rêve calédonien” dont il parle dans sa brochure de campagne.

    Honteux.

    – Budget alloué aux fêtes et cérémonies:

    2003: 20 millions CFP
    2008: 151 millions CFP

    Soit une augmentation de +655%

    – Budget alloué aux prestations de service:

    2003: 205 millions CFP
    2008: 601 millions CFP

    Soit une progression de +193%

    – Budget alloué à la communication:

    2003: 40 millions CFP
    2008: 270 millions CFP

    Soit une progression de +575%

    Pitt Bull [ Répondre par message privé ]
    Re: LA GABEGIE ENSEMBLE
    mercredi 22 avril 2009 00:16:31 Membre depuis : 2 ans
    Messages: 1 226

    La paroisse des Tahitiens va bénéficier d’une aide de 30 Millions pour le temple.

    LNC du 23/12/2008

    La Maison bleue casse sa tirelire :

    La province Sud a voté, hier matin, son budget primitif 2009, d’un montant de 59,2 milliards, en progression de 7,1 % sur 2008, alors que la plupart des autres collectivitées serrent les boulons. Elle a utilisé ses réserves pour poursuivre sa politique en année électorale, ce que le Rassemblement et l’avenir ensemble ont jugé déraisonnable.

    La province avait 7 milliards de noisettes, fruit de ses excédents 2007, et elle les a toutes croquées. Elle les a placées dans le panier du budget primitif 2009, en y ajoutant 900 millions d’emprunt, pour réussir ce tour de force de faire progresser ses dépenses d’environ 9 %, alors que ses recettes institutionnelles en provenance de la Nouvelle-Calédonie sont en baisse de 7 %. Et elle admet qu’elle ne peut guère espérer de surplus en 2009 pour financer le budget 2010, sauf à engager une éventuelle réforme du mode de financement des provinces, particulièrement défavorable au Sud.

    C’est de Didier Leroux qu’est venue la charge la plus sévère contre le budget : « Aucune trace d’économie, aucun effort pour moins dépenser, pas la plus petite tentative de commencer à s’adapter aux difficultés qui nous attendent. On engloutit les provisions dans ce budget 2009. L’approche des élections de mai justifie tout, a-t-il ajouté à l’adresse de Philippe Gomés : vos dérapages, vos excès, votre démagogie, votre propagande et votre autosatisfaction. Vous n’avez aucun respect ni aucune considération pour l’argent public. Or, les Calédoniens savent bien que c’est avec leur propre argent que vous essayez de les acheter.»

    Pitt Bull [ Répondre par message privé ]
    Gomes veut doubler les fonds gaspillés du tourisme !
    mardi 31 mars 2009 13:50:50 Membre depuis : 2 ans
    Messages: 1 226

    Philippe Gomés a perdu le sens des réalités

    Malgré un rapport de la Chambre Territoriale des Comptes accablant sur le gaspillage d’argent public en pure perte (pas un touriste de plus en 5 ans malgré le triplement des dépenses),le président de la province sud annonce aujourd’hui qu’il faut dépenser non pas 1 milliard mais 2,5 Milliards.

    voir l’article dans les nouvelles éco.

    Au moment où la Calédonie entre en crise, où les recettes fiscales du Nickel se sont effondrées de 20 Milliards, ce qui va réduire les budgets des 3 provinces, alors même que des augmentations ont été accordées aux enseignants, cet homme va entrainer la province dans une situation de faillite assurée.

    Alain Posteur commentait ceci ainsi :

    Alain Posteur [ Répondre par message privé ]
    Re: Bravo Monsieur le President.
    mardi 1 septembre 2009 17:46:30 Membre depuis : 2 ans
    Messages: 1 019

    Il a du talent le bougre car il sait dire ce que les gens ont envie d’entendre.

    mais hélas, Philippe Gomés est aussi un grand dépensier des fonds publics qui a mis à mal les finances de la Province Sud en arrosant son électorat.
    Philippe Gomés est en réalité socialiste dans sa conception du pouvoir.

    C’est une stratégie qui marche en période de vaches grasses, mais qui n’a aucun avenir dans le contexte actuel.

    C’est aussi un homme à l’ego surdimensionné qui a besoin de tenir la vedette.

    Je vous confirme, vous avez bien lu :

    Budget alloué aux fêtes et cérémonies: + 655 % !!!

    Budget alloué à la communication: + 575 % !!!

    Et on parlerait aujourd’hui de société totalitaire ?? Faut être quelque peu gonflé non ?!?

    Et je suppose que pour arranger cela, Mr Varennes préconise le vote Calédonie ensemble non ?!?

    1. Le poète … le texte ci dessus n’est il pas bien plus pertinent que celui initiant ton propre sujet ??

      C’est drôle lorsque l’on met les faits en lieu et place théorie et de la rhétorique propagandiste on a aucun retour, même pas une personne qui tenterai d’expliquer cela en parlant d’erreurs de jeunesse …

      Mais c’est vrai 2004 c’est tellement loin … 2009 aussi à priori …

      A mourir de rire devant autant de mauvaise foi.

      1. Toujours la même technique des calédo-ensemblistes … une vérité qui dérange, donc on évite d’y répondre et vite on s’arrange pour que le sujet disparaisse au plus tôt.

        Plutôt pathétique non ?!?

        1. Il me semble bien que c’était lop/floyd qui nous déclarait juste un peu plus haut :

          Floyd a écrit:
          28 February 2012 à 11 h 45 min

          Qui ne dit rien consent.
          Je soutiens ce commentaire: 3 Thumbs up!
          Reply

          En effet, exprimé ainsi, on ne peut qu’approuver !!!

      2. Victor,

        je crois que tu joues la confusion

        le débat en ce qui me concerne, comme pour beaucoup d’autres, n’est pas pour ou contre Gomès
        C’est pour ou contre la politique de collusion avec les indépendantistes entreprise par vous depuis Février 2010, à contresens de ce qui avait été dit à l’époque où les posts que tu ressors ont été écrits

        Qui a changé de cap depuis ?

        1. Toujours le même problème dans vos petits cervelets
          Si t’es pas avec le Rump t’es avec Gomès
          Il est certain que les élections législatives seront par la force des choses bipolaires à droite mais c’est pas de notre faute si le Rump a réussi à se mettre autant de personnes à dos en favorisant les indépendantistes

  5. Lettre à la République

    A tous ces racistes à la tolérance hypocrite
    Qui ont bâti leur nation sur le sang
    Maintenant s’érigent en donneurs de leçons
    Pilleurs de richesses, tueurs d’africains
    Colonisateurs, tortionnaires d’algériens
    Ce passé colonial c’est le vôtre
    C’est vous qui avez choisi de lier votre histoire à la nôtre
    Maintenant vous devez assumer
    L’odeur du sang vous poursuit même si vous vous parfumez
    Nous les Arabes et les Noirs
    On est pas là par hasard
    Toute arrivée a son départ !
    Vous avez souhaité l’immigration
    Grace à elle vous vous êtes gavés, jusqu’à l’indigestion
    Je crois que la France n’a jamais fais la charité
    Les immigrés c’n’est que la main d’oeuvre bon marché
    Gardez pour vous votre illusion républicaine
    De la douce France bafoué par l’immigration africaine
    Demandez aux tirailleurs sénégalais et aux harkis
    Qui a profité d’qui ?
    La République n’est innocente que dans vos songes
    Et vous n’avez les mains blanches que de vos mensonges
    Nous les Arabes et les Noirs
    On est pas là par hasard
    Toute arrivée a son départ !
    Mais pensez vous qu’avec le temps
    Les Négros muteraient, finiraient par devenir Blancs ?
    Mais la nature humaine a balayé vos projets
    On ne s’intègre pas dans le rejet
    On ne s’intègre pas dans les ghettos français, parqués
    Entre immigrés, faut être censés
    Comment pointer du doigt le repli communautaire
    Que vous avez initié depuis les bidonvilles de Nanterre
    Pyromane et pompier, votre mémoire est sélective
    On n’est pas venu en paix, votre histoire est agressive
    Ici, on est mieux que là-bas, on le sait
    Parce que décoloniser pour vous c’est déstabiliser
    Et plus j’observe l’histoire beh moins j’me sens redevable
    Je sais c’que c’est d’être Noir depuis l’époque du cartable
    Bien que je n’soit pas ingrat, j’n’ai pas envie de vous dire merci
    Parce qu’au fond c’que j’ai, ici, je l’ai conquit
    J’ai grandi à Orly dans les favelas de France
    J’ai “fleury” dans les maquis j’suis en guerre depuis mon enfance
    Narcotrafic, braquage, violence… Crimes !
    Que font mes frères si c’n’est des sous comme dans Clear… stream
    Qui peut leur faire la leçon ? Vous ?
    Abuseurs de biens sociaux, détourneurs de fond
    De vrais voyous en costard, bande d’hypocrites !
    Est-ce que les Français ont les dirigeants qu’ils méritent ?
    Au coeur de débats, des débats sans coeur
    Toujours les même qu’on pointe du doigt dans votre France de rancoeur
    En pleine crise économique, il faut un coupable
    Et c’est en direction des musulmans que tous vos coups partent
    J’n’ai pas peur de l’écrire : La France est islamophobe
    D’ailleurs plus personne ne se cache dans la France des xénophobes
    Vous nous traitez comme des moins que rien sur vos chaînes publiques
    Et vous attendez de nous qu’on s’écrive “Vive la République !”
    Mon respect s’fait violer au pays dit des Droits de l’Homme
    Difficile de se sentir Français sans le syndrome de Stockholm
    Parce que moi je suis Noir, musulman, banlieusard et fier de l’être
    Quand tu m’vois tu mets un visage sur c’que l’autre France déteste
    Ce sont les mêmes hypocrites qui nous parlent de diversité
    Qui expriment le racisme sous couvert de laïcité
    Rêvent d’un français unique, avec une seule identité
    S’acharnent à discriminer, les mêmes minorités
    Face aux mêmes électeurs, les mêmes peur sont agités
    On impose les communautés, pour cacher la précarité
    Que personne ne s’étonne si demain ça finit par péter
    Comment aimer un pays, qui refuse de nous respecter
    Loin des artistes transparents, j’écris c’texte comme un miroir
    Que la France se regarde si elle veut s’y voir
    Elle verra s’envoler l’illusion qu’elle se fait d’elle-même
    J’suis pas en manque d’affection
    Comprend que j’n’attends plus qu’elle m’aime !

    Kery James

  6. et ça change du Lafleurisme des années 80?
    plus ça change plus c’est pareil pour moi…enfin ce que j’en dis

  7. Il y a beaucoup de Lafleur, encore et toujours sur le caillou, vous allez encore vous faire avoir…

    Ci-dessous, avec son copain Flosse, grand adepte de l’autonomie de le Polynesie Francaise:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *