Parceque je trouve hallucinant le silence radio qu’il y a sur la Grece dans les medias. À croire que ce pays a disparu de la carte! Le pire, c’est que personne ne se pose des question, personne ne se soucie de leur sort (qui pourrait bien devenir le notre à l’avenir!)
Non; c’est tellement plus pertinent de nous parler de la « Veuve Blanche » (le Ben Laden en jupons), du chavirage du catamaran de l’autre zouave, des propos scandaleux de Valls, des horaires de travail chez Sephora, de Bedos qui insulte Morano … Les trucs importants, quoi.

Un séisme d’une magnitude supérieure à 6 s’est produit samedi au large de la Crète, au sud de la Grèce, et des dégâts matériels ont été signalés sur l’île.

Selon l’Institut américain de géophysique (USGS), le tremblement de terre a atteint la magnitude de 6,4, mais l’Observatoire d’Athènes l’a évalué à 6,2.

Le séisme s’est produit en mer à 16h12 locales (13h12 GMT) à une soixantaine de kilomètres au large de la ville de Hania sur la côte orientale de la Crète, selon l’agence de presse grecque ANA citant l’Observatoire grec, qui a qualifié le séisme de « puissant ».

Selon la radio grecque Skai, des habitations et des commerces ont subi des dégâts dans cette ville, et une personne prise de panique a été légèrement blessée en sautant par la fenêtre.

« C’était très impressionnant parce que la secousse a duré 40 à 50 secondes », a déclaré Vassia, qui habite près de la vieille ville de Hania, à une journaliste de l’AFP présente sur l’île.

« Aucun blessé n’a été signalé dans son quartier mais quelques bâtiments ont été fissurés », a-t-elle ajouté.

« Le tremblement de terre s’est produit dans une zone connue pour son activité sismique, il a été ressenti fortement en Crète, mais aussi dans le reste de la Grèce », a déclaré le professeur Efthymios Lekkas, spécialiste des séismes, à la radio Skai.

Mais près de Preveli, sur la cote méridionale, à 40 km à vol d’oiseau de Hania, la secousse a été à peine ressentie et n’a pas perturbé les vacanciers sur la plage de Damnioni, selon la journaliste de l’AFP.

Des médias locaux ont indiqué également que des morceaux de roche étaient tombés sur une route près de Hania, bloquant la circulation.

La Grèce est l’un des pays d’Europe les plus touchés par les séismes.

Vendredi, un tremblement de terre d’une magnitude de 4,4, décrit comme « faible », a touché le Nord du pays, sans faire ni victimes ni dégâts.

Source: AFP via leschroniquesderorschach.blogspot.fr

Eaglefeather :

Voici une capture d’écran faite ce jour (heure UTC au bas), voyez le nombre de séismes enregistrés, 841 en 2 semaines. Comme vous le constaterez l’essentiel se produit entre la Grèce et la Turquie, l’Adriatique ainsi que l’Italie voit une augmentation considérable de petites secousse. En revanche on peut observer sur cette carte qu’à partir de la dorsale Atlantique jusqu’aux rivages méditerranéens, nos pays subissent peu de séismes, mais leur puissance est en augmentation, des 1.2 à 2.5 on dépasse de plus en plus allègrement la barre des 3.0 et même un 4.0 dans le Finistère (nord de Quimer).

Capture-1

Pour certains, il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure, mais je tiens à leur faire remarquer que le système de construction européen n’intègre absolument pas le parasismique, si ce n’est que pour les centrales nucléaire. Et ces dernières ont été bâties sur base de l’aléa des années 50 à 60. Depuis lors il s’est accentué et la vétusté des matériaux aussi, ce qui en fait une menace supplémentaire pour la survie de la population. Dernièrement on a parlé de l’établissement d’une nouvelle carte des zonages de l’aléa à l’échelle européenne cette fois, mais il y a des voix qui se sont directement élevées, dénonçant des sous-évaluations ayant pour but de minimiser le coût de l’instauration et de l’obligation de la normalisation en matière de construction parasismique aux pays membres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here