Adriana et Christian Karembeu, c’est officiellement fini

«Adriana annonce notre séparation» dans l’édition de Paris Match, qui doit sortir le jeudi 10 mars, a confirmé Christian Karembeu à la radio RTL. Le champion du monde 1998 de football dit avoir appris la nouvelle en début d’après-midi.

ca c’est plutot  moche : Invité de l’émission Tout le plaisir est pour moi de Flavie Flament, le footballeur a en effet annoncé que le mannequin slovaque allait rendre l’annonce officielle dans le Paris Match qui paraitra demain et apparemment, le footeux n’en savait rien ! Il a ainsi affirmé à la radio « ne pas avoir été mis au courant de cette interview ».
Pas cool de la part du top qui participe actuellement à Danse avec les stars…

Adrian Sklenarikova de son vrai nom, plus connue sous le nom d’Adriana Karembeu, avait été repérée à l’âge de 20 ans à Prague pendant ses études de médecine. Et ses jambes d’1,26m lui ont permis de courir le monde du mannequinat. Elle était devenue Karembeu en décembre 1998.

«J’ai tellement souffert de ne pas avoir été aimée pendant mon enfance que l’amour de Christian m’apaise», avait-elle déclaré en 2005. «Nous sommes si bien ensemble, presque inséparables, que je crains de briser cet équilibre», expliquait-elle alors. Et bien nous sommes bien loin de ses declarations dans paris Match : après quinze ans de relation et treize ans de mariage. « Christian et moi sommes séparés depuis plusieurs mois. C’est moi qui suis partie », avoue-t-elle à Paris Match.

Alors que l’on aurait pu penser que le couple avait l’occasion de passer plus de temps ensemble depuis la fin de la carrière de footballeur de Christian Karembeu, Adriana explique que ça a été tout le contraire : « Je ne supportais plus l’existence que nous menions. Quand mon mari a arrêté de jouer, il s’est mis à vivre à 300 à l’heure, et je n’arrivais pas à suivre. On s’est perdu sans le faire exprès. On n’arrivait pas à se retrouver, se désole-t-elle. J’ai 39 ans et besoin de stabilité. Lui n’était pas là. Nous n’avions plus de vie de couple. Disons que nous avons évolué différemment et que nous n’avons plus les mêmes besoins. Chacun doit continuer son propre chemin. J’ai préféré partir pour ne pas tout gâcher, ne pas abîmer nos souvenirs. »

En se remémorant sa relation avec le champion du monde 98, Adriana regrette de s’être laissée enfermer dans un schéma qui a pu finalement nuire à leur histoire : « J’ai passé avec Christian quinze années merveilleuses, dans une bulle où je me nourrissais exclusivement de l’amour que je lui portais. […] Notre couple était tellement fusionnel que, sans m’en rendre compte, je ne voyais plus mes amis ni ma famille. En ce sens, je suis peut-être fautive de n’avoir pas réalisé que l’amour se nourrit aussi des autres. Cependant, j’ai toujours réussi à sauvegarder mon travail, même s’il aurait mille fois préféré que je reste à la maison. »

Si la décision de rompre a été difficile à prendre, Adriana est persuadée qu’elle a fait le bon choix : « Christian, c’est mon sang, c’est ma famille. J’aurais toujours envie de veiller sur lui, tout comme j’éprouverais toujours des sentiments à son égard, s’est-elle émue. C’est difficile, mais je me sens assez d’énergie pour démarrer une autre vie. Le plus dur, depuis notre séparation, est de gérer la blessure. Il m’arrive d’être submergée par les souvenirs. Pourtant, la vérité est que mon mari ne me rendait plus heureuse. » On imagine que les candidats pour lui redonner le sourire sont assez nombreux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *