Air Australia plante 4000 clients

La compagnie australienne à bas coûts Air Australia, s’est placée vendredi sous administration judiciaire en raison d’un assèchement de sa trésorerie, et a suspendu toutes ses vols, alors que quelque 4.000 passagers sont coincés à l’étranger. « Pour le court terme, la flotte est immobilisée.

Il semble qu’il n’y ait plus de fonds disponibles pour les opérations courantes et les vols sont donc suspendus avec effet immédiat », a déclaré la firme KordaMentha, nommée administrateur judiciaire. « Pour être clair, il parait très peu probable qu’il y ait des vols à court ou à moyen terme », a-t-elle ajouté. Air Australia, basée à Brisbane (côte est), dessert des lignes intérieures, l’île indonésienne de Bali, la Thaïlande et Hawaï. Selon l’administrateur Mark Korda, jusqu’à 4.000 passagers sont actuellement hors des frontières australiennes.

Il leur a recommandés de chercher une autre solution pour rentrer chez eux. La compagnie n’a pas pu acheter du carburant à l’aéroport de Phuket (Thaïlande) jeudi soir, a-t-il expliqué à la radio australienne ABC. « Les directeurs (d’Australia Airlines) se sont alors réunis à 1H00 du matin et nous ont nommés administrateurs en raison de la situation d’insolvabilité ». « Le fournisseur de carburant n’a pas voulu accorder de crédit supplémentaire », a-t-il ajouté. Des informations de la presse australienne indiquent qu’un vol de Honolulu n’a pas pu partir lui non plus, faute de carburant.

La compagnie a demandé à ses 300 salariés de rester chez eux car elle ne peut plus les payer. Australia Airlines, ex-Strategic Airlines, avait été relancée en novembre 2011. Sa flotte compte cinq Airbus A330-200 et A320-200. Mark Korda a déclaré être à la recherche d’un « chevalier blanc » pour sauver l’entreprise. Alan Joyce, le patron de Qantas, la grande compagnie australienne, a indiqué être prêt à venir au secours des passagers abandonnés. « S’ils viennent à un comptoir Qantas, Jetstar (filiale de Qantas), montrent leur ticket, nous leur donnerons un ticket de retour de la même valeur que celui acquis auprès de Air Australia », a-t-il déclaré.

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. comme disent les poken « there i no free lunch »
    si ce ne sont pas les passagers des avions qui paient si ce ne sont pas les actionnaires qui avalent la mauvaise gestion, il n’ y a pus que les contribuables cad des gens qui ne sont pas nécessairement utilisateurs de l ‘avion
    comme les prix des carburants s’envolent et que d’autre part ils pourraient doubler en cas de guerre avec l’Iran comment imaginer que le déficit ne va pas encore grandir et comment donc les impôts ne pas augmenter

  2. il n’y a pas qu’air australia, de nombreuses companies licencie en ce moment .. l’Australie fait face avec du retard à la crise mondiale .. à venir la calédonie ?

Laisser un commentaire

Répondre à toto Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *