Après la Guadeloupe, la Nouvelle-Calédonie menace de se mobiliser contre la vie chère

Une intersyndicale néo-calédonienne contre la vie chère a menacé, mardi 14 mai, de reprendre ses actions de terrain si des mesures « emblématiques » n’étaient pas décidées par le gouvernement local d’ici à la fin mai.

« Nous souhaitons la signature d’accords économiques et sociaux et avons donné au gouvernement un ultimatum au 31 mai. Si rien n’est signé, on reviendra sur le terrain », a déclaré Didier Guénant-Jeanson, leader de l’Union syndicale des ouvriers et employés de Nouvelle-Calédonie (Usoenc).

Il y a un an, quelque vingt-mille personnes étaient descendues dans la rue à l’appel de l’intersyndicale, qui regroupe la majorité des salariés de l’archipel. Une commission « spéciale vie chère » a ensuite été mise en place au Congrès, et un préambule définissant les grands axes de futurs accords a été signé.

« MESURETTES »

Pour le leader de l’Usoenc, « un travail de fond énorme est en cours. On veut réformer l’économie de comptoir du pays. Nous ne voulons plus de mesurettes, mais des mesures emblématiques », a-t-il également prévenu.

Si les membres de l’intersyndicale ont affirmé qu’un certain nombre de sujets étaient prêts, comme la taxation des plus-values immobilières, la création d’une tranche supplémentaire d’imposition à 50 % et le relèvement de la taxation des dividendes « de seulement 13 % actuellement », ils réclament en outre un blocage des prix, six mois avant et un an après, l’entrée en vigueur de la taxe générale sur les activités (TGA), prévue au 1er janvier 2013.

Outre la TGA, l’exécutif local a déja adopté une série de mesures visant à améliorer le pouvoir d’achat, tel que le revenu minimum vieillesse, le gel des loyers ou une baisse des prix du transport aérien intérieur. Plusieurs études sont toutefois encore en cours, comme une mission de l’Autorité de la concurrence.

« GUÉRILLA SOCIALE »

Cette menace intervient quelques jours après le lancement, la semaine dernière, d’une grève illimitée par le collectif LKP contre « la vie chère » et la « pwofitasyon ». Cependant, celle-ci n’a pas provoqué la mobilisation attendue, le LKP ayant appelé dès le lendemain à une amplification du mouvement. Au deuxième jour de grève, vendredi, aucun impact particulier n’avait été constaté sur l’activité économique de l’île.

Comme en Nouvelle-Calédonie, il s’agit de revendiquer l’application immédiate de la clause de convertibilité de l’accord contre la « vie chère » (Bino), qui avait mis fin en 2009 à la crise sociale et prévoyait à partir de mars le versement d’une prime de 200 euros par les entreprises.

Loin de se décourager, le collectif d’organisations syndicales, politiques et culturelles guadeloupéen organise, depuis le 10 mai, dans des entreprises de distribution (Millénis, Carrefour, Leader Price) des opérations coup de poing, suivant une stratégie dite de « guérilla sociale », rapporte le site d’informations Carib Creole News.

( sources Le Monde)

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

12 commentaires

  1. J’ai l’impression que les « mesures » ne collent pas du tout avec la vie chère.
    En quoi plus taxer certains ferait diminuer les prix?

    Il faut encadrer les marges et les tarifs de revente, promouvoir la concurrence et ouvrir le marché local, limiter les taxes d’importation.
    Le reste, ce n’est que de la poudre aux yeux.

  2. I faut changer de gouvernement, tout simplement, la vie moins chere ca ne peut etre qu’un projet de gauche, vu les magouilles des importateurs, des distributeurs sur le Caillou, le profiteering est rampant et les combines pour proteger les marches (accent), leurs interets (accents) a ces voyous sont legendaires !!! Et quand on pense que 67% de ceux qui gueulent on vote (accent) pour Sarko, ca s’appelle doubles standards, ceux-la ont toujours eut ce qu’ils meritent avec leurs choix de gouvernements, il est grand temps de changer, ou vous allez continuer a tout payer tres -trop- cher avec vos copains de la droite qui protegent leurs amis importateurs, developpeurs immobiliers et distributeurs, ils sont corrompus les dirigeants de droite que vous aimez tellement, 67% votent pour eux, ce ‘syndrome de Lafleur’ que vous avez contracte il y a bien longtemps, qui laisse les pauvres plus pauvres et enrichit un peu plus les plus riches’, y-en-a marre !!! Et attendez, si vous trouvez que la vie est chere, vous n’avez encore rien vu, le meilleur est au coin de la rue: la TGA !!! La solution? C’est LE CAILLOU DEPARTEMENT FRANCAIS, BANDE DE NAIFS, un encadrement de TOUTE LES ACTIVITES ECONOMIQUES, on ne peut pas faire confiance a qui que ce soit, ICI !!!

  3. La vie ne doit pas etre encore assez chere sur le Caillou, la ou elle est chere, la vie, a La Reunion par exemple, voila comment on a vote:

    M. François HOLLANDE

    286 109

    71,49%

    M. Nicolas SARKOZY

    114 120

    28,51%

    1. et que vont faire les socialistes ? ils vont donner de l’argent ( électoralement, c’est payant), et ainsi maintenir la vie chère, les prix élevés…

  4. Les resultats pour la Guadeloupe, en question dans l’article? Donc on a encore de la marge sur le Caillou, ils peuvent encore augmenter les prix, on a meme pas commencer a gueuler, nous autres, on va meme nous delivrer la carte officielle de CON tellement on a bien votes….

    M. François HOLLANDE

    123 821

    71,94%

    M. Nicolas SARKOZY

    48 292

    28,06%

    1. Je ne comprend pas ton raisonnement.

      Voilà des DOM qui votent très à gauche et qui se sont enflammés à cause du coup de la vie !!!
      Depuis, ils continuent à voter à gauche et la vie reste chère !!!

      C’est quoi l’avantage de voter à gauche si la vie reste chère ???

      Dis donc la verte et si la cause de la vie chère n’était pas lié à la couleur politique de la région, mais tout simplement à de mauvaises pratiques commerciales sans qu’il soit question d’étiquettes politiques, mais uniquement d’étiquettes de prix ????

      1. C’est cela meme, l’immobilisme de la politique a Sarko, oui, ca rend la vie tres tres chere le copinage, comme sur le caillou entre gens du Rump et autres partis de droite…

      2. On nous ‘PRESSE COMME DES CITRONS’ ici, la magouille des importateurs, distributeurs et grandes surfaces, Manu l’ecrit mieux que moi:
         » Frogier prétend regrouper les forces loyalistes pour que la Calédonie reste française.

        Sa décision de faire cadeau de la redevance du tuyau de rejet de l’usine de nickel, passant de 1 milliard à 27 millions ne peut que renforcer la volonté d’indépendance des Kanaks qui voient le nickel partir au profit de puissances extérieures en profitant très peu à la Calédonie.

        Sa décision d’accorder contre l’avis de la commission, l’autorisation d’une nouvelle grande surface par des opérateurs déjà en position de quasi-monopole, ruine la possibilité d’une saine concurrence qui ferait baisser les prix dans l’alimentation. Cela ne peut que renforcer la volonté d’indépendance des Kanaks qui subissent cette vie chère.

        A coté de cela, l’histoire des 2 drapeaux est une diversion.
        Ces cadeaux financiers extrêmement importants au profit des industriels et des importateurs n’ont aucune contrepartie pour le pays. Pourtant, Frogier n’a rien d’un philantrope ni d’un homme d’affaire inexpérimenté et naïf, alors il doit forcément y avoir une contrepartie…mais quelle est elle?

        Frogier se pose en récupérateur légitime des votes pour Sarkozy mais en lui cachant l’action responsable de son échec, c’est lui qui lui a planté un poignard dans le dos comme en son temps, il en a planté un dans le dos de Jacques Lafleur qu’il appelait pourtant peu avant “ce cher Jacques”.

        Si nous ne rejettons pas en bloc ce parti soumis à Frogier dés les législatives, alors les prochains poignardés seront nous tous, le peuple loyaliste comme indépendantiste… »

  5. Tien, Victorin pourra bien mettre son nez dans LA SOURCE de la vie chère outre-mer, cad les monopoles et la grande distribution.

  6. Tiens,
    voilà du Vittorin,
    voilà du Vittorin,
    volà du Vittorin,
    pour les ultra-marins…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *