Au nom de la liberté, Facebook refuse de retirer une vidéo montrant la décapitation détaillée d’une femme

C’est une vidéo affreuse et insoutenable qui a été postée sur Facebook.

Une femme agenouillée face caméra, mains liées derrière le dos et se faisant trancher la gorge jusqu’à la décapitation par un homme cagoulé.

Le lieu et la date de l’exécution ne sont pas indiqués, mais des soupçons pèsent sur le cartel de la drogue mexicain «Los Zetas», une organisation criminelle connue pour ses actions de persécutions et d’exécutions violentes, parmi lesquelles la décapitation.

Des milliers d’internautes ont signalé cette vidéo afin qu’elle soit retirée du site internet, mais à la surprise générale, Facebook vient de refuser de la liberté dans une réponse donnée au site internet 20 Minutes Suisse :

«Notre décision de ne pas supprimer ce contenu est basée sur le fait que les gens ont le droit de décrire le monde dans lequel nous vivons, de présenter et de commenter les actions», se justifie Facebook via son agence de relations publiques allemande.

Le réseau social estime être un endroit où il est possible «d’attirer l’attention sur les injustices en postant un contenu dramatique ou inquiétant».

Sur le net les spécialistes des médias et internautes sont horrifiés par la décision de Facebook, certains n’hésitent pas à rappeler que le site a supprimé des vidéos car on pouvait voir des scènes à caractère sexuelle qui serait donc plus choquantes qu’une décapitation…

Par choix Cagou ne diffusera ni la video, ni les imprimes ecrans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *