Calédonie Ensemble ou la politique de la terre brûlée

Fidèle à ses habitudes, Calédonie Ensemble pratique la politique de la terre brûlée en paralysant le gouvernement afin d’essayer de présenter son clan comme le seul rempart face aux préoccupations des Calédoniens.

Le récent report du projet de loi relatif à la réduction d’impôt incitative en faveur de la construction de logements intermédiaires en est la parfaite illustration. Plutôt que de travailler avec le Gouvernement et les élus du Congrès pour s’attaquer rapidement au chômage qui affecte le secteur du BTP, Calédonie Ensemble choisit encore et toujours la même méthode : d’abord en bloquant un texte ; ensuite en l’amendant sans en mesurer les impacts sur les finances de la collectivité, pourtant alimentées par les impôts des contribuables calédoniens.

Ce comportement irresponsable, qui s’apparente à une prise en otage systématique de nos institutions pour privilégier les intérêts électoraux d’un clan au détriment de l’intérêt général, préfigure de ce que serait la façon de gouverner de Philippe Gomès et de Calédonie Ensemble : « politique de la terre brûlée », démagogie et clientélisme pour parvenir à concentrer tous les pouvoirs et à tout contrôler sans partage.

Pour autant, soucieux de lutter contre la crise et le chômage qui affectent actuellement le BTP, le Groupe « L’Engagement pour la Calédonie dans la France » mettra tout en œuvre pour faire aboutir le projet de loi relatif à la réduction d’impôt incitative en faveur de la construction de logements intermédiaires dans les meilleurs délais.

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. J’adore les réponses des président calédoniens…
    Même la main dans le sac, je suis certain qu’ils nieraient de toute évidence…

Laisser un commentaire

Répondre à jojo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *