Cannabis: Légaliser pour plus de sécurité

Alors qu’en caledonie certains journaleux et autres blogguers a 2 balles denoncent certains produits 100% naturel et totalement legal qui circulent actuellement sur le territoire  ( ben voui faut bien faire le buzz chez nou’aute, quitte a mentir) En metropole le debat en est a legaliser le cannabis pour plus de securite : C’est ce que proposent le maire de Sevran Stéphane Gatignon et Serge Supersac, ancien flic de terrain du 93…

Ils veulent rouvrir le débat. Celui de la légalisation du cannabis. Le maire (EELV) de Sevran (Seine-Saint-Denis) Stéphane Gatignon et Serge Supersac, ancien flic de terrain du 93, publient ce mardi Pour en finir avec les dealers, un livre dans lequel ils proposent de sortir de la prohibition. Les chiffres, racontent-ils, parlent d’eux-mêmes: quatre millions de consommateurs réguliers, 12 millions d’occasionnels, 100 000 dealers…

Sevran, à l’instar d’autres villes du département, est gangrenée par les trafics, sources directes de violences. «L’économie du deal tue. […] Le tissu économique et social de la ville se meurt lentement», écrit le maire. Il poursuit: «L’argent de la dope, à petite échelle, ne vous sort pas de la misère. Il vous permet juste d’accéder à la misère avec écran plat et aux dernières baskets.» D’où ce besoin «urgent […] de sortir du régime de la prohibition». Mais il faudra «une politique de santé publique» et des emplois pour les «petits dealers».

Cela suppose que la commercialisation du cannabis soit «un nouveau secteur économique, évidemment très encadré. […] Ce sont des milliers de nouveaux jobs qui pourraient se créer. […] Il faut des champs de pavot et d’herbe en Ile-de-France». Le policier, lui, estime qu’il sera alors temps de «redéployer les effectifs, là où ils sont vraiment nécessaires. Comment expliquer [qu’à Sevran], on ne compte que 114 policiers?» Le maire prévient: «Dans les dix ans, si on ne fait rien, ce sont eux [les dealers] qui décideront qui sera maire». Serait ENFIN la fin de cette diabolisation du cannabis qui perdure depuis quelques décennies?

N’oublions pas que nos ancêtres ont cultivé cette plante pour tous ses bienfaits- sur la santé, la production en général et bien d’autres encore- pendant des siècles entiers.

Mr Gatignon souligne bien le problème en parlant de prohibition.
Bref pour faire simple en France, il vaut mieux être un alcoolique- c’est festif, c’est fun- et distribuer des antidépresseurs à tour de bras pour régler tous les problèmes, alors que même les américains que l’on qualifie volontiers de « puritains » commencent à comprendre les bienfaits médicaux sociaux mais surtout économiques du cannabis… ne dit on pas souvent que ces derniers sont souvent précurseurs?

cette « prohibition » n’est qu’en fait que l’expression du pouvoir des lobbys dans notre monde …Il faut arreter avec les lieux communs desuets »

1. Le cannabis n’est pas neurodestructeur contrairement à l’alcool qui est l’un des pires neurodestructeur qui existe. (

2. Aucune relation entre interdiction et conduite au volant (l’alcool est légal pourtant il existe des lois relatives à la conduite)Les arguments de la sécurité routière ne peuvent pas jouer dans la balance pour/contre la légalisation car à ce moment là, il faudrait aussi se poser la question de la prohibition du vin. Aussi, pourquoi, lors d’un accident de voiture, des dépistages d’alcoolémie et de stupéfiants sont pratiqué, alors que rien sur la prise de médicaments??? Les psychotropes médicamenteux sont-ils moins nocifs que les psychotropes naturels?

3. Cannabis = dépendance physique nulle (regardez vous même les classification des drogues)

4. les Al capone en herbe félicitent  tousles prohibitionnistes a travers la planete.

5. Les drogues dures comme la cocaine sont proposées en même temps que le cannabis c’est pour cela que la conso explose car hors de tout controle.

6. La vente s’effectue déjà dans la rue contrairement à une distribution en cannabistrot coffeshop ou officine.

7. Toutes les classes sociales sont touchées. Mon médecin de famille fume des gros petards avec ses collègues médecins.

Alors oui, il existe des risques avec le cannabis, il ne faut pas les nier, mais il en existe tout autant avec l’alcool, les médicaments, la cigarette, les accidents domestiques, routiers, etc… La prohibition ne fait qu’enfoncer, que masquer un problème mais ne le résous jamais. – Aujourd’hui, n’importe qui peut s’en procurer facilement, le deal de cannabis n’est que très peu réprimé, donc les vendeurs sont légions. La lutte contre la vente de cette substance est un échec total depuis 40 ans.

– Ce qu’ils vendent ne subit aucun contrôle, donc ils coupent leurs produits avec n’importe quoi, y compris des produits nocifs pour la santé. Le fait d’autoriser la vente de ce produit permettrait de mieux surveiller la qualité des produits destinés aux français.

– Ça ferait rentrer de l’argent dans nos caisses et ça créerait de l’emploi, la France en a bien besoin.

Ou alors on réprime durement la vente de cannabis, et on lutte vraiment contre le marché de cette drogue. Problème connu : les vendeurs sont souvent mineurs, ils vendent pour leurs grands frères/pères, etc,etc et donc sont rapidement relâchés.

Quant à la nocivité, c’est comme l’alcool, la cigarette ou même la choucroute, à trop haute dose, ça détruit.

Enfin ce n’est que mon avis, après on peut se tromper … dans ce cas la on ne serait QUE quelques millions dans le monde à tous nous tromper ^^

Rejoindre la conversation

  1. lolitrash

2 commentaires

  1. et bien normalement tu dois trouver tout ca sur la boite … au dos de la boite ..maintenant la composition aux grammages pres je ne pense pas que cela soit possible cela fait parti des secrets de fabrications .. et tu en as pense quoi ?

  2. La marijuana a été interdite dans la plupart des pays du monde au cours du XXème siècle et la Convention unique sur les stupéfiants de l’ONU est à présent ratifiée par 183 Etats, influencée par le Marijuana Tax Act signé aux Etats-Unis en 1937. Il semblerait que l’adhésion à la Tax Act était l’une des conditions du Plan Marshall (chapeau à celui qui apporte cette preuve).

    http://www.senat.fr/lc/lc99/lc990.html#toc0

    Sur le lien ci dessus, le Sénat examine les règles en vigueur dans quelques pays européens représentatifs de traditions juridiques différentes: l’Allemagne, l’Angleterre et le Pays de Galles, le Danemark, l’Espagne, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse.
    Conclusion :
    Si la Suisse adoptait le projet de révision de la loi fédérale sur les stupéfiants, la France deviendrait le seul des huit pays étudiés à ne pas avoir dépénalisé la consommation du cannabis.

    Le cannabis offre d’énormes débouchés industriels dans de nombreux domaines
    (surtout pour la NC) avec un rendement biomasse/ha situé à 10-15 tonnes en 4-6 mois.
    Pour info en métropole: http://www.institutduchanvre.org/
    Seules les variétés ayant un taux de THC inférieur à 0,2 % (Δ9 TétraHydroCannabinol) sont autorisées à la culture. Des semences certifiées sont obligatoirement utilisées.

    Ainsi, nous pouvons très largement développés la sylviculture (sujet cher à Frogier), l’énergie, Materiaux de construction et d’isolation, le papier, le textile et bien d’autres…
    Eco-nomie ^^ un jour viendra !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *