Carla justifie Rachida s’insurge

Carla Bruni Sarkozy est intervenu sur Europe 1, ce mercredi à 18h45, afin de répondre aux questions sur les rumeurs autour du couple  présidentiel et leurs conséquences. «Je suis venue pour relativiser, éviter qu’une affaire qui n’a aucune importance prenne des proportions ridicules», explique-t-elle en introduction. Des rumeurs qui n’ont «aucune importance», sont «insignifiantes» pour le couple, selon la chanteuse. «La préoccupation de mon mari, ce sont les Français», martèle la première dame de France. «Ce qui me préoccupe moi, c’est d’aider mon mari.»

«Je considère que nous ne sommes victimes d’aucun complot. Les rumeurs ont toujours existé», précise-t-elle. «Il n’y a pas de complot, il n’y a pas de vengeance, ça ne nous concerne pas, on a tourné la page depuis bien longtemps», poursuit-elle. Quant à Pierre Charon, qui parlait d’un complot, «il a pris ça à coeur plus que nous, plus que cela ne méritait». C’est par amitié que Pierre Charon ou Thierry Herzog auraient réagi, selon Carla Bruni, qui soutient n’avoir «aucune volonté de revanche». Interrogée sur l’enquête de police sur les rumeurs, Carla Bruni dément l’enquête. «L’enquête du Journal du Dimanche ne nous concerne en rien».

«Rachida Dati reste tout à fait notre amie»

L’interview a été réalisée peu avant 18 heures, précise la radio. Ponctuant chaque phrase de «mon mari», Carla Bruni veut «prendre de la hauteur» par rapport à ces rumeurs. Interrogée sur Rachida Dati, elle explique: «L’accusation de Rachida Dati est une rumeur, donc je n’y crois pas. Elle reste tout à fait notre amie». «Je ne croirai désormais aucune rumeur, les rumeurs sont fausses».

«Ce n’était pas agréable», reconnait-elle. Tout en déclarant qu’elle continuera à aider son mari «en tout», quoiqu’il décide pour 2012 et une éventuelle candidature à sa succession…

En attendant son ami Rachida vit une véritable descente aux enfers .Elle a fait une déclaration ce matin au micro de RTL, où elle avance clairement que ces suppositions ne sont que « rumeurs, des calomnies, des ragots. »

C’est Jean-Michel Apathie qui l’a interviewée sur ce délicat sujet, après avoir précisé que « le conseiller de l’Elysée Pierre Charon a exprimé la colère du couple présidentiel et des éléments matériels de l’implication de Rachida Dati dans cette affaire. »

Et voilà ce qu’elle en a dit : « Je fais la différence entre l’entourage du président de la République et le président de la République lui-même. Le président de la République, je peux vous dire qu’il ne peut pas cautionner ce que dit M. Pierre Charon. »

Et concernant la rumeur qui voudrait qu’elle ait été mise sur écoute ? « Les éléments matériels ou tout ce qui peut être mentionné dans la presse, que ce soit des enquêtes ou que ce soit des écoutes téléphoniques, c’est absolument impossible donc je n’y crois absolument pas. On est dans un Etat de droit. »

« Je connais assez bien le président de la République, y compris quand il était au ministère de l’Intérieur. Il a toujours combattu ce genre de pratiques et donc, ça ne peut pas exister. »

Rachida a-t-elle vu le Président récemment ? « Je ne l’ai pas vu récemment mais j’espère le voir très bientôt. » A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *