Ce que je vois est libre.

Celui qui porte un masque dans la rue utilise sa libre volonté pour s’étouffer lui-même.

Ce que je vois est libre.

Celui qui se soumet à une société commerciale (État politico-commercial) de mise en esclavage en endossant une entité juridique fictive créée par cette même société commerciale, est libre de le faire.

Ce que je vois est libre.

Celui qui juge son frère utilise sa libre volonté pour se juger lui-même.

Ce que je vois est libre.

Celui qui pardonne à son frère utilise sa libre volonté pour ne voir que la Vérité, pour voir la beauté et l’immensité que son frère ne voit pas encore en lui (par effet de miroir).

Ce que je vois est libre.

Quand les erreurs du passé sont observées par la Conscience, le passé est libéré.

Ce que je vois est libre.

Quand j’observe le mental et ses pensées, étant l’observateur de cela, je suis libre du mental.

Ce que je vois est libre.

Quand la Conscience observe mon âme et toutes ses mémoires, l’âme est libérée.

Ce que je vois est libre.

Celui qui garde la peur comme conseil de ses décisions, utilise sa toute puissance pour se réduire en esclavage de ses propres peurs, il est donc libre aussi.

Ce que je vois est libre.

Notre frère Jésus disait : “Le royaume du Ciel s’étend sur Terre, mais les Hommes ne le voient pas”. Car il voyait la liberté, mais les Hommes ne la voyaient pas en eux.

Ce qui est vu par la Conscience, est libre.

Quand j’observe que je ne suis pas le corps physique, ni le corps mental, ni le corps éthérique, ni le corps astral, et que ce sont tous des véhicules que la Conscience peut utiliser (ou pas), je me libère de la croyance d’être “quelque chose” (assimilé à un corps ou une quelconque limitation/identité).

Ce que je vois est libre.

Quand je vois la projection, la projection est libre et je suis libre de la projection.

Ce qui est libre est la Conscience qui observe tout cela.

La liberté est de l’Esprit et non pas du corps.

Dès lors que vous vous identifiez à ce que vous n’êtes pas, vous utilisez votre libre volonté totale pour vous croire emprisonner.

La prison n’est pas quatre murs avec des barreaux, c’est la peur.

La peur naît de l’identification à ce que l’Esprit projette, et par manque de lucidité (voile de l’oubli), se croit être. Et encore une fois, cette fausse croyance est issue de la libre volonté totale que vous avez de vous faire croire que vous êtes… ce que vous n’avez jamais été.

Votre prison est votre corps, et votre mental, tant que vous vous identifiez à “eux” en tant que personnage.

L’Esprit à toujours été Libre.

L’Esprit est pur, créé par Dieu Lui-même (Gloire à Lui au plus haut de Cieux !), croire qu’il puisse être condamné à quoi que ce soit est pure imagination, il est au-delà de tout juge-ment.

Lors du procès de l’entité juridique fictive, ce que je ne suis pas mais que j’ai représenté hier à son procès, je ne voyais que la vérité. Non pas celle des débats stériles des histoires de personnages fictifs, mais celui du jeu de la Conscience s’exprimant sous toutes ses formes. Ici et maintenant. Sans signification particulière et donc sans juge-ment.

Détaché.

Il n’y a pas de monde à sauver, car voyant le monde pour ce qu’il est (une pièce de théâtre projetée par le mental), il est déjà libre puisque ce sont nos croyances communes qui le créent par projection.

Ce que je vois est libre.

J’ai vu ce que je juge-ment crée en Soi… le juge-ment crée l’illusion de la séparation.

J’utilise ma libre volonté pour ne voir que la vérité, et dans cette vérité, mes sœurs qui ont jugé “Laurent” hier, sont innocentes, car elles ne savent pas ce quelles font… car elles ont oubliés ce qu’elles sont et se confondent avec leur petit personnage projeté.

C’est l’oubli de ce qu’elles sont (l’Enfant parfait de Dieu/Le Christ) qui amène confusion dans leur mental et leur font projeter (par projection sur “Laurent”) toutes leurs peurs et croyances de culpabilité rendant un passé qui n’existe pas réel pour elles.

Toutes mes prières de libération et bénéficions vont à elles… Car elles sont ce que je suis. Le Corps du Christ (l’Âme), Le Christ (l’Esprit/Conscience/Soi), et Le Créateur (Amour).

Ce qui se joue sur Terre est la libération des âmes coincées dans une bulle de rêve de séparation. L’oubli de ce que tu es crée la confusion, la peur et le juge-ment.

En les libérant de tout jugement de ma part (pardon), c’est aussi “Laurent” et tout le collectif humain que je participe à libérer.

Donner = Recevoir.

Je suis libre car je vois.

Pour être libéré du monde illusoire (ascensionner), il ne faut pas le juger, et se pardonner les illusions du passé (sous toutes ses formes et histoires).

Ce que je vois est libre, car je suis libre d’y voir ce que je veux. Et c’est l’Amour qui nous donne Sa sagesse et Sa vision. L’Amour est en moi comme je suis dans l’Amour. Je ne fais qu’un avec Lui. Il n’y a rien d’extérieur à Dieu. Tout est Amour. Et tout est Libre. Car Tout est UN.

Personne ne peut infliger une peine à la Joie Éternelle 😉

Personne ne peut mettre une Ame-en-deux (Amende) à une Ame-Or (Amour).

Celui qui ne juge pas (par-donne/passe au dessus de l’illusion pour ne voir que la réalité de l’instant présent saint et éternel), et accepte le monde tel qu’il est ici et maintenant, est Libre et participe à la libération du collectif.

A contrario, celui qui s’énerve sur des histoires passées ou des peurs futures (illusion du temps) et continue de juger ses frères, le monde… participe à ralentir l’inéluctable libération de la Terre.

C’est une illusion, une sorte de magie noire que l’égrégore de peur tente de maintenir sur les âmes en voie de libération. C’est juste une illusion.

En Vérité… Tout est déjà accomplit.

En Vérité, nous revisitons le passé pour nous en libérer (de l’illusion du rêve de la séparation).

Cela se fait par le pardon et le non-jugement de Soi-même, qui est le non-jugement du Fils de Dieu.

Et c’est l’énergie dynamique Féminine de la Création (Shakti/Mère Divine/Saint Esprit) qui est à l’œuvre en nous, dans ce processus de guérison menant à la libération de l’âme et de ses illusions.

Le Grand Réveil à l’Esprit du Christ. Ou du Bouddha comme vous préférez.
Le Fils de l’Amour (Dieu est Amour, et l’Amour est en vous).

La Libération.

Non-coupable.

Innocent.

Libre Éternellement 😉

Amen.

L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *