Suyin Lamour :
L’éveil c’est la conscience qui prend conscience d’elle-même, qui se reconnaît dans sa nature véritable, c’est à dire impersonnelle et non-duelle.
C’est un changement de perspective : la conscience cesse de se prendre pour un individu distinct du reste et réalise que dans son essence elle est non localisée, sans centre, universelle, infinie et éternelle (c’est à dire sans début ni fin, autant dans l’espace que dans le temps). Il est alors vu que l’identification à un moi séparé, limité, mortel et auteur de sa vie était une illusion, que ce moi n’a pas d’existence réelle et n’en a jamais eu.
José le Roy :
L’éveil à sa vraie nature est la réalisation que l’individu auquel nous nous étions jusqu’alors identifié, n’est pas notre véritable identité. L’individualité, que je pensais être et que j’imaginais au centre de ma subjectivité, a disparu de ce centre pour laisser place à une vacuité impersonnelle, sans forme, sans limite et hors du temps. Un vide puissant, éclatant comme mille soleils, s’était levé dans ma vie.
Alexander Kimpe :
C’est la disparition d’un état de séparation qui n’a jamais réellement existé.
Claudette Vidal :
L’éveil est la reconnaissance de qui nous sommes. Lorsque cesse l’identification avec le moi égotique, il est vu que ce que nous sommes est éternellement vide, silencieux et illimité. Nous sommes l’espace dans lequel tous les phénomènes naissent et meurent.
Marion :
L’Eveil n’est pas un mouvement. Il n’est pas une réalisation qui arrive à quelqu’un. L’Eveil est simplement l’effondrement total de l’illusion de la séparation. Alors il est vu que tout est « Un », il n’y a que « Un », il n’y a que Cela.
Janick :
L’éveil est la révélation du SOI présent en chacun de vous. C’est l’essence pure de l’ETRE, votre véritable nature.
L’éveil, c’est l’ abandon total de ce que l’on croit être, il n’y a plus d’identification au personnage. C’est réaliser que tout est illusoire. Les pensées, les croyances, les peurs, les sensations,… sont vues pour ce qu’elles sont sans interprétation, de ce fait, elles perdent leur pouvoir et s’effritent. Il n’y a plus de désirs, ni de besoins pour combler l’égo.
Vous n’êtes plus esclave de vos pensées ou de tous autres fonctionnements, c’est ce qu’on appelle la LIBERTE.
C’est le SOI qui se manifeste à travers vous.
Moine Gojo :
L’éveil est la réalisation que notre nature véritable, ce que nous sommes, est Conscience et que cette Conscience n’est pas personnelle. Elle est ce que nous partageons tous.
Le seul obstacle est l’identification en la croyance en un « moi » personnel et séparé.
Somasekha :
L’éveil peut être comparé au fait de se réveiller d’un long sommeil ; celui de l’ignorance fondamentale qui nous fait croire à la réalité d’un « Je » et d’un autre.
Avec l’éveil, le rêve d’être un individu séparé du monde s’efface et notre nature véritable se dévoile.
Il y a reconnaissance directe et spontanée de Ce que nous sommes en réalité : la Conscience éternelle, resplendissante de paix, d’amour et de joie.
Laurent :
Personne ne peut se réveiller au Soi. C’est le Soi qui se réveille du long sommeil d’être séparé (en apparence) en une personne. Tout s’effondre jusqu’à l’idée même d’âme individuelle, tout concept, toute croyance, tout mental. Le monde entier ainsi que tous les corps physiques et subtils font partie de la projection holographique du rêve qui disparaît sous le regard de l’Amour.
Ineffable, intemporel, éternel, sans forme, sans localité.
La vacuité est totale liberté.
Et il n’y a jamais eu personne.
Seul l’Amour Est.
David de Sedona :
Devant il apparaît un film (dans le vide), derrière c’est l’infini du vide qui observe le film.
Et Tout est UN.
Jésus :
Rien de réel ne peut être menacé.
Rien d’irréel n’existe.
En cela demeure la paix de Dieu.
Ramana Maharshi :
Pour découvrir ce que je suis, découvres ce que tu es.
Il n’y a que Le Soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *