Citoyenneté et Destin Commun

Invitation:

CONVENTION OUVERTE AU PUBLIC

VENEZ NOMBREUX POUR PARTAGER ET CONSTRUIRE !

8h00 : Accueil et café

8h30 : Ouverture de la Convention

9h00-10h30 – Table ronde 1 : Définition de la citoyenneté en Nouvelle-Calédonie

  • Qu’est-ce que la citoyenneté ?
  • Qu’est-ce que la citoyenneté en Nouvelle-Calédonie ?
  • Qui est citoyen de la Nouvelle-Calédonie ?

10h30-12h00 – Table ronde 2 : La dynamique de la citoyenneté : le destin commun

  • Quelles sont les valeurs de la citoyenneté de la Nouvelle-Calédonie : la dimension kanak et la dimension calédonienne
  • Quelle pourrait être le contenu d’un code de la citoyenneté de la Nouvelle-Calédonie ?

12h00 : Clôture

 

Invité spécial de la Convention : Professeur Dominique Turpin

Professeur agrégé des facultés de droit, Dominique Turpin a été président de l’Institut français de droit humanitaire et des droits de l’homme et membre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme. Il est doyen honoraire de la faculté de droit de Clermont-Ferrand, président honoraire de l’université d’Auvergne. Il enseigne également les libertés publiques à l’École nationale supérieure de police.

 

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

6 commentaires

  1. Programme de la Convention sur le Destin Commun du Rump.

    8h00 : Accueil et café

    8h01 Levée du drapeau FLNKS et Hymne Calédonien.

    8h02 : Clôture de la Convention

  2. Le R-UMP EST UN PARTI DANGEREUX, Encore une fois prevue en est faite ! Le problem, c’est que les autres partis ne sont pas mieux ! Pov de nous, pov caillou !

  3. Merci de te debiner en ma’appellant Paul, Victorico (pas mal comme nom pour toi…), mais puisque tu parles de mon pote, je ne veux pas te decevoir, voila justement ce qu’il ecrit sur un blog ami (en reponse a ta manipulation des electeurs):

    La SUPERCHERIE est celle-ci, tant provenant du R-UMP que de CE (J’attends toujours la position des autres, d’ailleurs, sur la question essentielle pour notre devenir, les Gael, Philippe etc…):

    Les accords ils disent aussi ceci (Victorico):

    5. L’évolution de l’organisation politique

    de la Nouvelle-Calédonie

    Au cours du quatrième mandat (de cinq ans) du Congrès, une consultation électorale sera organisée. La date de cette consultation sera déterminée par le Congrès, au cours de ce mandat, à la majorité qualifiée des trois cinquièmes.

    Si le Congrès n’a pas fixé cette date avant la fin de l’avant-dernière année de ce quatrième mandat, la consultation sera organisée, à une date fixée par l’Etat, dans la dernière année du mandat.

    La consultation portera sur le transfert à la Nouvelle-Calédonie des compétences régaliennes, l’accès à un statut international de pleine responsabilité et l’organisation de la citoyenneté en nationalité.

    Si la réponse des électeurs à ces propositions est négative, le tiers des membres du Congrès pourra provoquer l’organisation d’une nouvelle consultation qui interviendra dans la deuxième année suivant la première consultation. Si la réponse est à nouveau négative, une nouvelle consultation pourra être organisée selon la même procédure et dans les mêmes délais. Si la réponse est encore négative, les partenaires politiques se réuniront pour examiner la situation ainsi créée.

    Tant que les consultations n’auront pas abouti à la nouvelle organisation politique proposée, l’organisation politique mise en place par l’accord de 1998 restera en vigueur, à son dernier stade d’évolution, sans possibilité de retour en arrière, cette « irréversibilité » étant constitutionnellement garantie.

    Le résultat de cette consultation s’appliquera globalement pour l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie. Une partie de la Nouvelle-Calédonie ne pourra accéder seule à la pleine souveraineté ou conserver seule des liens différents avec la France, au motif que les résultats de la consultation électorale y auraient été différents du résultat global.

    L’Etat reconnaît la vocation de la Nouvelle-Calédonie à bénéficier, à la fin de cette période, d’une complète émancipation.

    ET QUI DONC DE VOS DEUX PARTIS NOUS DIT CLAIREMENT QUELLE SERA LA QUESTION DU/DES REFERENDUM/A (des « consultations electorales »), COMMENT SERA-T-ELLE FORMULEE CETTE QUESTION CAPITALE, DECISIVE POUR NOTRE AVENIR? ET, NOUS SOMMES A QUELQUES MOIS DE TROIS ECHEANCES ELECTORALES -!!!-, L’ELECTORAT EST ENDORMI, C’EST CELA AUSSI LE GROS PROBLEME !!!
    C’EST CELA L’ESSENCE DES ACCORDS PUISQUE SELON COMMENT ELLE SERA FORMULEE CETTE QUESTION, NOTRE AVENIR SERA SOIT UNE SOLUTION VASEUSE GENRE ‘AUTONOMIE » (MEME’ ELARGIE’ dixit Tardinite) , ‘ASSOCIATION’ OU ‘JE NE SAIS QUOI’, TOUTES ETANT LES SOLUTIONS PREFEREES DES INDEPENDANTISTES PUISQUE ELLES NOUS AMENENT TOUTES A L’INDEPENDANCE… OU BIEN, L’INDEPENDANCE TOUT COURT, OU BIEN MA SOLUTION DE MAINTIEN A 100% DANS LA FRANCE (QUE J’APPELLE ‘REGIONALISATION’ ou ‘Collectivite Regionale d’Outre-Mer’ -CROM- MAIS QUI POURRAIT S’APPELLER TOUT AUTRE CHOSE SI LE SENS EST LE MEME)…

Laisser un commentaire

Répondre à La Grenouille Verte Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *