Comment connaître la situation REELLE de la Pharmacie en Nouvelle Calédonie

Suite au passage sur Océane FM de respectivement Nicolas DARSAUT Président du syndicat des Pharmaciens et de Madame Sylvie ROBINEAU en charge de la santé au Gouvernement la FPLS souhaite faire quelques mises au points.

– La FPLS désapprouve le procédé utilisé visant à faire porter à un Président élu et représentatif d’un syndicat professionnel la seule responsabilité des positions qu’il expose au nom de son syndicat en prétendant qu’il ne représente que lui-même.
o Il est essentiel que les syndicats puissent s’exprimer librement et que leurs représentants soient respectés.
o Pour garantir le débat démocratique il est indispensable que la contradiction ne porte que sur les arguments et non sur les personnes …

– En ce qui concerne le débat sur la filière Pharmacie la FPLS
o Après avoir pris connaissance du rapport fortement étayé de Mireille Chiroleu-Assouline professeur d’économie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne sur les conséquences sur la rentabilité des officines après réforme de la tarification au 1er Janvier 2012
o Après avoir constaté l’impasse dans laquelle s’enfoncent les débats sur un sujet grave et très technique .

Dans l’esprit de ce qu’avait avancé Antony LECREN en Décembre 2012 la FPLS demande que soit réalisé un rapport d’étape à 6 mois de la mesure par un Audit externe de la totalité de la branche et que cet audit soit publié dans les plus brefs délais et au plus tard pour les Assises de la Santé.

Publié par <img alt="" src="https://secure.gravatar.com/avatar/4ffb6a77de6e1199aa3d94083bda8950?s=8&r=g" srcset="https://secure.gravatar.com/avatar/4ffb6a77de6e1199aa3d94083bda8950?s=16&r=g 2x" class="avatar avatar-8 photo" height="8" width="8" style=" border: 1px solid; border-color: #000000;"/> FPLS

Une Federation des Professionnels de santé cela veut dire 12 syndicats près de 500 adhérents représentant près de 700 professionnels détenant une expérience de terrain et le lien de proximité avec la population. C'est une Force de Proposition pour La Santé. L'objectif fixé par l'Assemblée Générale a été de lancer l'idée d'un débat public sur la Santé ... Le CES en Janvier 2012 suivi du Congrès puis du Gouvernement ont approuvé et validé cette idée. Les buts de la FPLS dans le cadre de ces assises ... Faire une photographie de la situation en Nouvelle Calédonie pour faire des proposition dans le cadre d'un plan quinquenal pour la Santé. Les thèmes: - FInancemen du RUAMM - Les réseaux de soins et l'accès aux soins - Bilan de la Prévention Création d'un Observatoire de la Santé dont le rôle sera de mettre en place des marqueurs de santé, faire le bilan des décisions des assises, élaborer de façon contradictoire les documents permettant de prendre des décisions réformant le système de santé, proposer des évolutions aux décideurs.

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte
  2. la grenouille verte

14 commentaires

  1. Et si les pharmaciens commençaient par rendre publique leur déclaration annuelle de revenus … peut être pourrions nous mieux apprécier la très délicate situation dans laquelle ils se trouvent non ?!?

    Moi ça me fait un peu rire ces gens qui vivent grassement sur le dos de la collectivité au travers des cotisations sociales dont on sait que l’équilibre est fragile, qui se payent des officines valant quelques dizaines de millions CFP sur des crédits à court ou moyen terme, qui les revendent ensuite avec des profit colossaux et qui refusent catégoriquement de participer à l’effort collectif …

    C’est pas grave … augmentons donc les cotisations des employeurs et des salariés de manière à ne surtout pas toucher aux privilèges de ces nantis de la santé …

    Des fois … y’a vraiment des gens vivent sur une autre planète …

    1. JUSTEMENT !!!!
      C’est le but de la demande du rapport d’étape … Nécessaire de connaitre la vérité plutôt que de théoriser sur ce que l’on croit et connaît mal voire pas du tout.
      Et … les gens qui se payent et vivent sur des entreprises qui valent plusieurs centaines de millions voire de milliards ???? !!!!
      ça fait rire ? Ah non eux se protègent mutuellement sans soucis des rieurs …
      Dommage.

  2. @ FPLS, ou comment ecrire pour ne rien dire… Les pros de la maladie ont, avec l’aide de leurs amis mafieux, les labos, encore sevis… Et, au passage, d’apres une etude clinique recente, les patches pour arreter de fumer, ca ne marche pas, voila un vrai conseil sante, mais il y a tellement de fric a faire avec ces patches (voir le nombre sortis…) ….

  3. Les chiffres sans Microlax et sans yaka…
    Sujet un peu grave et difficile que tout fumeur qui souhaite s’arrêter pourra comprendre … Pour s’arrêter il faut d’abord le VOULOIR ensuite la médecine propose des aides et une prise en charge NECESSAIRE pour réussir SANS CULPABILISATION.
    _________________________________________________________________________________________________

    La méta-analyse réalisée par Lam (Meta-analysis of randomized controlled trials of nicotine chewing-gum) montre l’importance de la prise en charge par une équipe spécialisée et l’utilisation des dérivés nicotiniques, sous forme de gomme.

    Lieu de traitement Nombre de sujets Temps d’observation Non fumeurs sous placebo Non fumeurs traités par gomme

    Centres spécialisés n= 734 6 mois 18% 27%
    Médecine générale n= 1022 6 mois 11,70% 11,40%

    Des études plus récentes confirment l’importance de la prise en charge psychologique par un thérapeute (médecin ou psychologue) pour poursuivre le sevrage (exemple en pathologie cardiaque, pour l’essai de M.J. Eisenberg et al).

    La synthèse réalisée par Said S (Essais contrôlés randomisés d’aides médicamenteuses de l’arrêt du tabac – Résultats et perspectives) permet de juger de l’efficacité du patch et également de la thérapie comportementale.

    Références Nbre de sujets Semaines de traitement Autre traitement Non fumeurs sous placebo Non fumeurs traités par patch
    ————— ——————- ——————————– ———————- ———————————– —————————————-
    Tonnessen 289 16 – 2% 11%
    1991

    Russel 600 18 conseils + livre 5% 9%
    1993

    Buckremer 131 thérapie comportementale 18% 26%
    1989

    Rien de BRILLANT mais des résultats NON NEGLIGEABLES quand on veut bien considérer la difficulté de ce problème….

    1. Une autre etude en ‘double aveugle’ (recente, pas comme trop d’etudes, de references des annees 1980/1990), le lien que j’inclus fait bien sur reference a la meme meta…
      La seule interessante (aux conclusions interessantes) et serieuse est celle-ci (Cochrane review);

      Nicotine replacement therapy for smoking cessation (Review)
      Stead LF, Perera R, Bullen C, Mant D, Lancaster T
      This is a reprint of a Cochrane review, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration and published in The Cochrane Library
      2008, Issue 3
      http://www.thecochranelibrary.com
      Nicotine replacement

      et, aussi recemment:

      http://www.dailymail.co.uk/health/article-2084237/Nicotine-patches-branded-waste-time-study-finds-dont-help-smokers-quit-long-term.html

      La solution? le vaccin:

      FROM THE BIONEWS ARCHIVE

      Gene therapy ‘immunisation’ against nicotine successful in mice
      02 July 2012 – by Linda Wijlaars
      A gene that codes for nicotine antibodies has been successful in immunising mice against the drug’s effects. But although the treatment appears to work in mice, any ‘smoking vaccine’ is still a long way off…[Read More]
      Genes may affect smoking addiction
      04 May 2010 – by Harriet Vickers
      Scientists have identified a number of genetic mutations that appear to be associated with the number of cigarettes people smoke a day, the chance of taking up smoking, and the ability of being able to quit smoking…[Read More]

      Genetic test to help smokers quit launched
      03 December 2004 – by BioNews
      A UK company has launched a new DNA test that it claims can help smokers kick the habit, by tailoring treatment to their genetic make-up. The ‘NicoTest’, developed by Oxford University-based firm G-Nostics, identifies people who are most likely to benefit from nicotine replacement therapies (NRTs). The £95 test is…[Read More]
      Gene clue to nicotine addiction in teens
      24 November 2004 – by BioNews
      People who are slower to clear nicotine from their bodies are more likely to become addicted to cigarettes, a Canadian study shows. Scientists at McGill University, Montreal, looked at a group of teenagers who had recently started smoking. They found that those with a genetic variation that slows down the…[Read More]
      Gene clue to nicotine addiction
      05 November 2004 – by BioNews
      The identification of a single brain protein that controls nicotine addiction could pave the way for new drugs to help people give up smoking, US researchers say. Scientists at the California Institute of Technology bred mice with an altered version of a single gene, which makes the animals hypersensitive to…[Read More]
      Genes may affect nicotine patch success
      22 March 2004 – by BioNews
      Women smokers with a particular genetic variation are more likely to benefit from nicotine patches when trying to quit than others, a new UK study suggests. Researchers at the University of Oxford studied 445 women and 307 men who had been heavy smokers, who were given either nicotine or control…[Read More]

  4. Study finds nicotine patches are ‘no help to quit’

    by: Sue Dunlevy and Nicolas Perpitch
    From:The Australian
    January 11, 201212:00AM

    HARVARD University study has raised questions about the $9 million taxpayers spend subsidising nicotine replacement therapies after it found they are no more effective than someone trying to quit smoking cold turkey.

    Cancer Council Australia and Quit Victoria said the subsidy should remain, but Action on Smoking and Health chief executive Anne Jones said although the study was not enough to end the subsidy it gave pause to think about the best policy.

    « We know tobacco tax increases help smokers to quit and are probably more effective than giving them subsidised NRT, » she said.

    Even though the patches are subsidised, many Australians continue to buy them over the counter at about $120 per month.

    The study published in the journal Tobacco Control surveyed 787 adult smokers in Massachusetts who had quit smoking and followed them up three times between 2001 and 2006.

    It found they relapsed at equivalent rates whether or not they used replacement therapy, including nicotine patches and gum.
    . .
    It also found few quitters used the NRTs for the recommended eight weeks.

    « Funding ineffective strategies that aim to change individual behaviour may be resulting in the loss of scarce resources from public health programs that have proven to be effective in changing social norms and reducing smoking, » the study says.

    The effective programs the study listed were « mass media counter-marketing campaigns, adoption of comprehensive smoke-free laws, raising the retail price of tobacco products through excise tax increases and restricting advertising and promotion ».

    The federal government last year delayed subsidies for seven new medicines because it said it couldn’t afford them, but Health Minister Tanya Plibersek this month added another two lower-strength nicotine patches to the Pharmaceutical Benefits Scheme.

    A spokesman for acting Health Minister Nicola Roxon said putting nicotine patches on the subsidy scheme « is a practical way to support smokers to butt out » and is complemented by anti-smoking advertising and plain-packaging legislation.

    « Nicotine patches were listed on the PBS on the advice of the Pharmaceutical Benefits Advisory Committee which considered evidence that showed a smoker who uses NRT to quit smoking is four to six times more likely to remain a non-smoker 12 months after quitting, » the spokesman said.

    Quit chief Fiona Sharkie acknowledged NRTs were not a magic bullet, but said they helped deal with nicotine cravings as people tried to give up.

    Cancer Council chief Ian Olver – who with ASH, Quit Victoria and the Heart Foundation applied for the subsidy in 2010 – said one study of modest size was not enough to force patches off the PBS.

    GlaxoSmithKline, which makes Nicabate patches, said clinical trials involving 35,000 people over 20 years had proven the efficacy of patches.

    « Numerous studies show smokers who use NRT products per the dosing recommendations, combined with support, can double their chances of successfully quitting over cold turkey, » the company said.

  5. LOS ANGELES TIMES 9 Janvier, 2012 (Kaplan)
    Smokers who count on nicotine patches or gum to help them quit may want to reconsider: A new study finds that these and other nicotine replacement products aren’t effective at preventing former smokers from relapsing in real-world conditions.

    Among 787 adults who had quit smoking within the previous two years, nearly a third reported having returned to using cigarettes, according to a study published online Monday by the journal Tobacco Control. Those who had used nicotine patches, gum, inhalers or nasal sprays were just as likely to relapse as those who had quit without them, researchers from Harvard University and the University of Massachusetts found.
    The findings run counter to the results of several randomized clinical trials conducted before the Food and Drug Administration gave the thumbs-up to these nicotine replacement products in the 1990s. In those trials, volunteers using such products were up to three times more likely to kick the smoking habit.

    But the latest results are in line with other studies that have found little — if any — benefit from the products when used by smokers in real life. In some cases, studies have found that people who use products like nicotine patches and gums are more likely to relapse than their counterparts who go cold turkey.

    « This may indicate that some heavily dependent smokers perceive NRT [nicotine replacement therapy] as a sort of ‘magic’ pill, and, upon realizing it is not, they find themselves without support in their quitting efforts, doomed to failure, » the researchers wrote.

    The new study examined former smokers three times over a five-year period. At the midpoint of the study, 30.6% of recent quitters had gone back to smoking. By the end, 31.3% had relapsed.

    American smokers spend more than $1.5 billion on nicotine gum, patches and related products each year, according to the study. Much of that comes from public health programs, which are facing further rounds of budget cuts. Policymakers ought to rethink their willingness to pay for nicotine replacement therapy, the researchers wrote, and consider shifting that money to initiatives aimed at discouraging smoking in general, such as anti-smoking campaigns and efforts to raise tobacco taxes.

  6. C’est curieux comme ce fil a dérivé : franchement on s’en fout un peu ici de l’efficacité des patchs. Il est juste question de savoir si les pharmaciens en NC sont devenus si pauvres qu’ils logent maintenant en squat ou bien si ces empoisonneurs publics sont encore les rois des ports de plaisance et des résidences de luxe, ici et sur la « Golcoss ».

  7. J’dirais qu’ils , qu’elles vont toujours Golcoss… Merci la secu, les labos (qui savent rouler le gouvt ds la farine…)… Tu kone la difference entre le pharmacien et le toubib? Le pharmacien attend tous les ans la sortie de la nouvelle BMW, le toubib la sortie de la nouvelle Mercedes (ou Porsche)… Normal, il n’etait pas aussi bon a l’ecole, le pharmacien, donc il a du se contenter des etudes de pharmacies…

  8. Empoisonneurs les Pharmaciens ????

    Oui je connais des empoisonneurs en Nouvelle Caledonie .. Les industriels qui fabriquent et commercialisent des produits et boissons sucrées (Plus riche en sucre que leur homologues métropolitaines) … Produits qui mènent incidieusement mais sûrement des milliers de Calédoniens vers le diabète et les maladies de surcharge, la SLN dont les rejets dans l’atmosphère sont tellement inoffensifs que la DASS a mis en place un dispositifd’alerte demandant aux enfants de rester chez eux (pourquoi ne pas leur demander de ne pas respirer), le Tabac, l’Alcool et aussi les insecticides et pesticides interdits partout dans le monde sauf chez nous ….. !!!!
    Alors là oui j’appelle ces gens des empoisonneurs qui d’ailleurs ne jouent pas dans la même cour que les Pharmaciens et eux alimentent effectivement les marinas (quai des grands bateaux) …
    Les pharmaciens font partie du système de Santé et vendent des médicaments prescrits qui SOIGNENT … Demander aux milliers de Calédoniens qui ont eux besoins de médicaments.

    Alors OUI, vivement un AUDIT de la branche qui nous permette de juger en dehors des aigreurs d’estomac liées à des rancoeurs mal maîtrisées.

    Ensuite Par qui remplacer le système de distribution des Médicaments ( Grossiste – Pharmacien) qui semble tellement déranger ????
    Les supermarchés (un secteur détenu par des économiquement faibles … ), L’hopital et les dispensaires ? là on est dans un système super géré ou il n’y a aucun privilégié (?) (Personne d’indexé à 1,73 pour réfléchir mieux ?) Qu’en penseront les Broussards ? et même les Nouméens … Non, non … accès libre par Internet (Voilà la solution au moins on sera sûr de s’empoisonner mais au moins celui qui nous aura empoisonné ne sera pas plus riche que nous puisque au mieux il appartiendra à la famille et au pire ce sera NOUS …

    1. « Empoisonneurs les Pharmaciens ????  »

      C’était uniquement de l’ironie, évidemment que les pharmaciens sont non seulement utiles mais tout à fait indispensables et irremplaçables.
      Par contre ils ont pour la plupart des revenus extrêmement confortables auxquels contribue pour une part non négligeable la parapharmacie, pas concernée par les dernières mesures de limitation des médicaments. C’est pourquoi leurs manifestations et chantage au licenciement sont odieux, et d’autant plus dans un territoire aux écarts de revenus aussi indécents.

  9. Bon y a tout de même un truc qui déconne dans cet échange…
    D’abord le pharmacien, c’est le pharmacien, pas le fabricant des médocs ????
    Ensuite, je ne comprend pas pourquoi si on parle de santé publique on ne s’en prend qu’aux pharmaciens ????

    Une fois de plus on a des politiques qui ne traitent pas les problèmes sur le fonds et qui n’ont pas non plus sur la forme de méthode pour y arriver !!!

    Il me semble qu’avant tout chose il faut des infos fiables et une méthode de travail, et ma foi c’est bien ce qui fait défaut…!!!

    Le parlez vrai d’hier soir était particulièrement édifiant dans le genre !!!

    P.S. : je ne suis pas pharmacien, mais j’ai lu entendu et écouté les uns et les autres et j’ai le sentiment que certain confondent chiffes d’affaire, résultats, charges, crédits et bénéfices….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *