condamné mais dispensé de peine

Malade, il cultivait du cannabis sur son balcon : condamné mais dispensé de peine.

Atteint de sclérose en plaque, l’homme de 31 ans a bénéficié d’une « application bienveillante de la loi ».
En juin dernier, les policiers avaient découvert quarante plants d’herbe sur le balcon de son appartement strasbourgeois.

Jugé lundi par le tribunal correctionnel de la ville alsacienne pour détention d’herbe de cannabis, l’homme de 31 ans souffrant de sclérose en plaque a été condamné mais dispensé de peine. Le parquet avait requis une « application bienveillante de la loi », souhaitant « faire preuve d’humanité ».

Consommé sous forme de gâteaux

Dénoncé par des voisins, l’homme a expliqué qu’il cultivait depuis 2004 une quarantaine de plants dont il consommait les fleurs sous forme de gâteaux. « Si je pouvais, je m’en passerais: il faut cacher le goût du cannabis avec du miel pour que ce soit bon ». « J’essaye de limiter les prises, car sinon mon corps s’habitue et l’effet antalgique s’amoindrit », a-t-il précisé, cité par TF1.

Il s’est dit surpris par ce jugement « inespéré ». « Je pensais que j’aurais de la prison avec sursis, ou au moins une amende, même si je n’ai pas d’argent », a-t-il ajouté.

A l’audience, l’avocat du prévenu a produit un certificat établi par un médecin suisse attestant que le cannabis atténuait ses douleurs et améliorait sa motricité, rapporte Le Parisien.

Utilisation thérapeutique dans plusieurs pays d’Europe

L’utilisation thérapeutique du cannabis est autorisée dans plusieurs états américains pour les patients sous ordonnance. En Europe, l’Espagne, la Suisse, les Pays-bas, le Portugal, l’Allemagne ou l’Italie l’ont légalisé ou le tolére.

Mi-septembre, un autre malade atteint de la sclérose en plaque était interpéllé et gardé à vue, à Gourdon (Lot). Il avait déjà été poursuivi en 2009 pour usage de produits stupéfiants. Le tribunal correctionnel de Cahors l’avait alors condamné à 150 euros d’amende avec sursis, une  peine légère confirmée en appel l’année suivante, raconte La Dépêche.

Pour un sujet du Magazine de la santé de France 5 sur l’usage thérapeutique du cannabis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *