Debarassons nous definitivement !

« J’ai entendu le message »:

et dans la foulée

« Nous sommes revenus trente ans en arrière et c’est un revers pour la Calédonie.
Cette campagne a été une campagne de mensonges, de haine et de mauvaise foi.
Nous allons vers la radicalisation.
Et bla, et bla bla »

Il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre…

Mauvais perdant, stratégie de la terre brûlée et aucune dignité. Irrécupérable.

Finalement il est pire que le capitaine du Costa Brava : non seulement il a foncé délibéremment sur la patate, mais maintenant qu’il a touché et qu’il y a eu grosse voie d’eau, il met plein gaz ! Et bien sur, comme le capitaine du Costa Brava, il n’assume rien ! C’est forcément la faute de la patate !

La montée des couleurs du FLNKS apposée au drapeau tricolore illustre bien ce « retour en arriére de 30 ans » énoncé par PF : l’effet papillon de sa frogiérie se lit dans LNC de ce jour avec cette menace en filgranne du FLNKS qui souhaite prendre le controle des instances supérieures locales.

Mais, si la cristallisation des blocs sera bien différente de celle des années 80 : certes il y aura le monde indépendantiste d’un côté, mais de l’autre ce sera le camp des loyalistes avec ses rancoeurs et ses divergences de vision sur la sortie institutionnelle.
Ces législatives qui ont été sans doute les derniéres pour les citoyens calédoniens, ont été caractérisé par une absence des discours électoraux des partis en course envers les non-citoyens. Cela se traduit aujourd’hui par un projet embryonnaire de quelques-uns de constituer une association pour demander le rattachement aux corps des français expatriés pour que leurs impôts soient payés en métropole si le projet de loi en gestation voit le jour, compte tenu de leur amputation des droits civiques et de la discrimination à l’emploi.

Le temps des idéologie est révolue, le pragmatisme est de rigueur et il apparait indéniable que tous nos zélus zélés ont une part de responsabilité dans cette radicalisation des positions.
Il aurait été plus intelligent de donner plus de poids au sénat coutumier, qui représente pleinement cette communauté sans distinction politique, afin de trouver un point d’équilibre plutôt que de se compromettre avec des politiques indépendantistes dont le principal objectif est la souveraineté pleine et entiére mais qui ne représentent pas à eux seul l’ensemble de la communauté canaque locale : aujourd’hui PF a entendu la sanction mais persiste à rester au pouvoir, simplement pour que sa « déstitution » ne soit pas récupérée politiquement par PG , grand orateur et fin communiquant.

A moins de 24 mois de nouvelles échéances électorales, une nouvelle voie (voix) politique doit émerger pour proposer non seulement un projet politique ou tous peuvent se projeter et apporter du sang neuf pour renouveler la classe politique qui s’éloigne chaque jour un peu plus des attentes de la population.

( sources: FB )

Rejoindre la conversation

30 commentaires

  1. « Il aurait été plus intelligent de donner plus de poids au sénat coutumier, »

    Euh…. faudrait demander aux jeunes kanaks s’il faut donner plus de poids aux Sénat coutumier.

    Beaucoup seraient étonnés de la réponse.

    Prés de chez nous à Wallis, les jeunes ont raz la casquette de la coutume qu’il faut reconnaite, est un système féodal avec ses abus et ses passes droits..

  2. Ceux qui menacent les calédoniens du retour aux évènements des années 80 omettent de préciser qu’il existe une différence de taille entre la Calédonie d’aujourd’hui et celle d’hier : les multinationales ayant investi dans le nickel en Nouvelle-Calédonie!

    Quand on a investi des milliards et qu’on a les moyens de faire pression sur l’Etat français, est-ce qu’on a intérêt à laisser se dérouler des évênements qui risquent de réduire ses investissements en cendres ?

    Cela pourrait aussi expliquer pourquoi les indépendantistes criant « kanaky 2014 », avaient tout intérêt à conclure un accord « secret » avec PF en endormissant les calédoniens … l’IKS, oui mais à condition de ne pas faire de vagues à cause des multinationales …

  3. Oui, moi aussi je retiens cette phrase :

    “Il aurait été plus intelligent de donner plus de poids au sénat coutumier, qui représente pleinement cette communauté sans distinction politique. »

    Sauf que cette remarque n’est pas toute à fait juste. Oui il aurait fallu donner plus de reconnaissance, voir de « pouvoir » à cette assemblé, mais non elle n’est pas apolitique…

  4. « Finalement il est pire que le capitaine du Costa Brava  »
    LOL ………. l’Espagne vient de couler à 2 encablures de l’Italie….c’est cela la tectonique des plaques -:))))))))))

  5. oui,
    le retour en arrière,
    c’est avoir remis sur la table, d’avoir remis en avant le drapeau de l’IKS,
    le drapeau d’une idéologie révolue, idéologie née dans un contexte tendu;
    la haine de l’autre, la volonté d’exclusion, la politique de la fierté et de la réorganisation ethnocentrée,
    Drapeau qui, pour certains encore aujourd’hui, n’a rien perdu de sa teneur d’origine,
    suffit de les entendre : « t’es pas chez toi, dégage, enc*** de blanc, ici c’est kanaky ! »

    Merci Frogier,
    les Calédoniens vous l’ont bien rendu le 17 juin.

    1. Le C?E n ’a cessé d ’hurler pendant leur campagne « non au drapeu Kanak ».

      Même pas une semaine après leur promesses, ils reculent, ils affirment au JT de NC 1ère du 21/06/12 et dans les NC du 22/06/12 : qu ’ils respectent le drapeau Kanak et qu ’il ne redescendra pas !!

      Vous venez de vous prendre une quenelle !!

      1. Mais c’est normal, il faut laisser ce drapo hissé, comme ça les calédoniens vont encore bien voter pour CE en 2014.

        T’as pas encore compris ça malsi, à moins que tu sois déçu que ce drapo ne soit pas rammené ?

        Dis nous alors ce que que tu veux. On comprend pas.

        1. On veut que gomès reste en france avec toutes ses maitresses, son pays est en faillite, il faut qu’il travaille dur pour le sauver

          1. malsi, ainsivalavi,
            toujours la même personne,
            toujours les mêmes phrases.
            Et sur Calédosphère, c’est Jean Moulin.
            « Moulin » à vent », comme quelqu’un l’a écrit.
            Moulin à paroles… paroles malsaines

  6. Lu sur lnc.nc

    un autre avis, pour éclairer un peu plus tout ça:

    Bloc-notes
    22/06/2012 à 09h56

    PF se lamente sur le résultat des urnes en avançant toujours les mêmes prétextes pour mieux dissimuler les vraies raisons de sa déconfiture !

    Non M. FROGIER, les calédoniens n’ont pas oublié le favoritisme dont vous avez fait preuve dans le dossier de l’hyper de Dumbéa.

    Un choix allant à l’encontre de l’intérêt des consommateurs, sur avis contraire des associations de consommateurs, de l’intersyndicale contre la vie chère et de la commission provinciale d’urbanisme commercial !

    Votre politique de lutte contre la vie chère se résume à offrir une position ultra dominante (70-80 %) de la grande distribution au Groupe Hayot !

    1. Moi aussi, entre autres choses dont je parlerais dans quelques jours, je pense que ces décisions personnelles à l’encontre de l’intérêt des calédoniens de toutes ethnies, ont pesé plus lourd que les deux drapeaux, dans la branlée du rump.
      – Le soutien du groupe Hayot…
      – Le cadeau de la redevance du grand tuyau…

  7. Pour faire la somme et la synthèse de tous ça,
    Frogier n’assume rien, mais rien de tout ce qu’il a fait, cité plus haut
    Qu’en conclure ? un politicien des plus intellectuellement malhonnêtes,
    des plus fourbes, qui se pose en victime de mensonges,
    un politicien des plus déconnecté des citoyens, de la réalité,
    bref, un des politiciens les plus mauvais.
    Mais bon, il toujours adulé de Victor. Chacun son « gourou ».

  8. En politique, la régle d’or c’est : « Tuer ou se faire tuer. »
    Frogier à perdu, il est politiquement « mort ».

    Voilà la leçon principale que l’on doit tirer de ce scutin.

    Tout le reste n’est que du bla bla.

  9. « La montée des couleurs du FLNKS apposée au drapeau tricolore illustre bien ce “retour en arriére de 30 ans” énoncé par PF » Ben voyons… A quel moment le drapeau kanak a-t-il été levé auprès du drapeau français il y a 30 ans ?…

  10. il y a trente an, il a été posé CONTRE le drapeau français; c’est donc bien un retour en arrière, pas dans la forme, mais dans le fond :
    les deux drapeaux, chacun symbolisant deux communautés distinctes, deux visions différentes et antagonistes de ce pays: les choses n’ont pas changé. Donc c’est bien un retour en arrière.

    1. Ben non… parce qu’au cours de ces élections 55% de l’électorat a soutenu les deux drapeaux. Il y a donc de nombreux non-kanaks qui ont accepté le drapeau kanak, ce qui était loin d’être le cas il y a 30 ans…

      1. Islandman, le Rump/FLNKS a le nombres d’élus suffisant pour voter démocratiquement le drapeau FLNKS en drapo du Pays.
        Faites-le avant 2014 et comme ça on n’en parle plus.

        Qu’est-ce qui vous empçeche?

        Pas assez de couilles?

  11. Bon les amis, vous avez la capacité politique de valider le drapo FLN en drapo du pays.

    Faites le……

    Si non pourquoi?

  12. Si les 2 drapeaux avaient été levés dans un réel geste de reconnaissance, sincère et loyale, il n’y aurait certainement jamais eu de problèmes.
    Mais ce geste n’était pas sincère!
    Gomès s’y est opposé pour des raisons plus personnelles et politiques que par conviction.
    Après un premier choc du à la façon de procéder de Pierre Frogier qui n’a jamais été l’homme de la situation, ce drapeau semblait quand même accepté.
    Ce sont les manigances politiques de Frogier et Gomès qui posent problèmes.
    Ce sont eux qui risquent encore de nous opposer à nos frères Kanaks, pour leur simple intérêt électoral.

    1. Bien vu, Manu!

      En réalité, Frogier aurait fait le geste de reconnaissance du drapeau FLNKS par intérêt personnel, pour éviter de se retrouver mis en examen comme son pote Jean Yves Ollivaud, très au fait des affaires financières du clan du mont Dore (affaire Pageaut/Morault…)! Il en a rien à faire des kanak et des calédoniens! Frogier aurait vendu ses biens calédoniens pour investir en Nouvelle Zélande et il est bien au chaud au Sénat!

      Gomès n’est pas mieux que Frogier. Il surfe sur la vague anti drapeau et le mécontentement des calédoniens pour revenir au pouvoir! Mais ce serait un affairiste, comme Frogier…ses ex potes loyalistes se sont arrangés pour lui mettre des casseroles au cul (affaire Spot …). Question gestion, il serait encore pire que Frogier en menant grand train aux frais de la princesse… Question respect de la parole donnée, ce ne serait pas mieux que Frogier (Leroux et les enseignants peuvent en témoigner)!

      Que ce soit Frogier ou Gomès ou un autre politique du même acabit, ce sont tous des gens dangereux pour les calédoniens qui ne devraient pas leur faire confiance!

      Les seules personnes dans lesquelles les calédoniens doivent avoir confiance pour leur avenir,ce sont … les calédoniens eux-mêmes!

      A quand la création d’une commission de citoyens élus pour proposer à la population de voter pour de vrais choix sur les questions qui nous préoccupent (drapeau, nationalité, statut…) ?

      Si les calédoniens veulent montrer qu’ils se sont vraiment libérés des politiciens, il faut suivre le modèle des islandais, lesquels ont viré leurs dirigeants à coup de tomates pourries et ont réglé leur affaires eux-mêmes, sans recours aux politiciens!

  13. Le troisieme drapeau arrive, le notre, a nous tous, le ‘commun’ comme prevu par les ADN, je fais confiance a Philippe et Sonia, allez, soyez un peu patient, svp….

    1. Ben ç’t’as dire que ce sera votre drapeau commun entre vous… Calédonie Ensemble et Front National… Certainement pas celui du pays…

      1. mais non, homme des iles, ce sera celui du pays si tous le monde est invite a soumettre un design de drapeau, et un jury decide du meilleur sur la base du plus envoye (hors-mis NOS drapeaux respectifs, le BBR et le Kanak regionaliste). ceci est conforme aux ADN, d’ailleurs…

        1. Ben non Grenouille verte… Faut bien lire…
          Rechercher en commun des signes identitaires exprimant l’identité kanak et le futur partagé entre tous… Ça veut dire choisir en commun : c’est ce qui a été fait pour le drapeau par la majorité des formations politiques (RUMP, AE, UC, PT…) et approuvé par 55% de l’électorat lors de ces élections… puisque Gomés a voulu en faire un référendum sur le drapeau… et il a perdu…
          Autre chose, il n’est pas dit que TOUS les signes identitaires doivent représenter l’identité kanak et le futur partagé entre tous, c’est une interprétation mais pas la seule… Il pourrait y avoir des concessions faites de part et d’autres…

          1. Ah islandman, le chef du service comm au congrés, bienvenu sur cagou.com .

            On voit que nos impots servent à quelque chose…..càd à nous faire insulter par des trous du culs.

            Mettons tout de suite les choses au point.

            1° – Non, 55% des électeurs (qui est bcp moins que 55% du corps électoral) n’ont pas approuvé le drapo FLN pour la simple raison que 68% des mêmes électeurs ont voté Sarko qui a dit que le drapo du FLN était TRANSITOIRE en attendant le drapo commun. Dont acte. TOUS les calédoniens ont tous compris que le drapo du FLN est PROVISOIRE, parole de Préz.

            2° – Si comme tu dis, une majorité des calédoniens est favorable au drapo du FLN, pourquoi dans ce cas ne pas le voter au congrés comme drapo du Pays?
            Pour la simple raison que le Rump/AE s’y refusent tout simplement. Donc c’est la preuve flagrante que ce drapo est loin d’être populaire. Même Yanno ne veut plus en entendre parler. Dont acte aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *