Dérapages en série sur Calédosphère

Dérapages en série sur CalédosphèreLe blog Calédosphère est sous l’emprise depuis quelques temps d’un nauséabond grabuge, où les esprits s’échauffent de jour en jour et où les militants des partis politiques s’écharpillent à longueur de journée.

Preuve en est cette contribution de l’illustre « Tardy », un spécimen de la blogosphère locale que certains n’hésitent pas à qualifier de cas psychologique, bien connu pour son style virulent et réactionnaire. Ce texte, présenté comme une « réflexion » est en vérité un pamphlet haineux et provocateur contre les indépendantistes et les Océaniens en général. Le fond n’est pas très intéressant et bourré de lieux communs, mais ce sont les réactions sur le blog qui interpellent. Une dizaine de commentateurs tout au plus qui « s’envoient des scuds », s’insultent voire se menacent, et qui s’emballent de plus en plus jusqu’à en arriver à des propos aux relents racistes et surtout anti-Kanak. Après les Kanak, ça passe aux Zors puis naturellement aux Arabes de France puis aux Africains (« panou panou » dixit Marine Amer) ; certains commentateurs postant même des vidéos de Youtube du même acabit. En faisant un tour sur les anciens billets du blog, on se rend compte que ce genre de propos et comportements sont assez habituels, et l’on retrouve d’ailleurs toujours plus ou moins les mêmes pseudos, entre propos limite racistes et haineux. Autrefois blog sympathique, varié, et ayant le mérite d’exister, Calédosphère est aujourd’hui devenu le refuge des réactionnaires de tout poil et de l’extrême droite locale, à l’instar de Philippe Blaise, qui fait un peu office de chef de file sur le blog. Il faut dire que le créateur du blog, le fameux Franck Thériaux, vivant apparemment en Métropole, ne doit pas avoir tâche aisée de modérer les échanges, surtout avec le décalage horaire.

Il faut tout de même savoir que la plupart de ces commentateurs sont des militants politiques, c’est sûr vu leur niveau d’information qu’ils ont de tout ce qu’il se passe. Souvent collaborateurs également, c’est-à-dire ayant un poste officiel de collaborateur dans les institutions, ils sont payés (et largement) par nos impôts pour faire leur guérilla politicienne sur internet toute la journée. Est-ce le rôle normal d’un collaborateur ou fonctionnaire censé travailler pour l’intérêt général ? Il serait bon que les responsables des institutions en question prennent des mesures afin d’éviter ces dérives qui sont déjà de mauvais exemples pour la société (vu la teneur des propos) mais également des fautes professionnelles pour ces salariés de nos institutions et organismes payés par nos impôts.

Il paraîtrait après renseignements que la Banque Calédonienne d’Investissement (BCI) a bloqué en interne l’accès à plusieurs blogs et forums, suite à un article paru dans le journal qui mettait en lumière la folle activité journalière de Philippe Blaise (employé de la BCI) sur ces sites. Certaines institutions et organismes feraient bien de faire de même !

 

 

Rejoindre la conversation

7 commentaires

  1. J’adore le logo des Anonymous sur le site et les attaques nominatives dans les articles.

    A mon avis le dérapage n’est pas sur Caledosphere, mais bel et bien ici…

  2. Tapadaca, tepedece, tipidici, topodoco, tupuducu !

    Bartanatta, Bertenette, Birtinitti, Bortonotto, Burtunuttu, Beurrebientoncul !

    Merci chauffeur, merci chauffeur, merciiiiii !

    🙂

  3. http://nouvellecaledonie.la1ere.fr/radio/magazines/cest-a-dire/emission-du-24-aout-2012_103851.html

    Ben pour le moment, pas grand chose de nouveau par rapport à sa salade et à sa soupe rance servie aux restes de rumpies de Boulouparis… en attendant la retranscription.

    Si comême… curieux ce récurrent et nerveux ricanement triste dont le Président à Vie du Rump ponctue son baratin oral, comme s’il trouvait lui-même tristement dérisoire son laïus en boucle. Sinistre… 🙁

    Si comême… rigolo cet auditeur poseur de question, ou plutôt non-poseur de question, à qui on a dit avant « Dis dénigrement surtout, Gérard ! Dis-le au moins 2 fois ! » Sauf que le Gérard en mission on lui y a pas appris à prononcer « dénigrement » aussi bien que Pierrot… « …qu’on arrête surtout la compagne de dési… de dési… de désinigrement contre Pierre Frogier ». Et puis après « Non j’ai pas d’questiân, surtout la compagne de désinigrement dôns lé Nouvéles. » Merci meussieu, merci pour votre intervention, qu’elle a dit la gonzesse d’RFO au bord de la crise de rire. Rigolo… 🙂

    Si comême… intéressant ce « Y’aura plus d’discussions avec les indépendantistes. (…) Allez plus loin c’est terminé ! » du guide spirituel du Rump. Vous avez aimé la purge de l’indépendance, vous avez aimé la purge des loyalistes de CE, vous adorerez la purge des discussions avec les indépendantistes ! Quoi après ?! Le guide spirituel se purge lui-même ? Gare !!! Baignade interdite sur les Baies pendant 20 ans !…

  4. POLITIK FICTION. DISCOURS DE PF AUX COMITÉS DIRECTEURS DU RUMP (2012, 2014,2019,2042, 20…)

    Mars 2012 : Le Rassemblement est un grand parti. Il représente l’Histoire de la Nouvelle-Calédonie. J’ai décidé de démissionner de la Présidence de la Province Sud pour m’y consacrer à temps complet.

    Mars 2014 :  » Je prends acte de notre défaite électorale qui nous a fait perdre les mairies de Nouméa, de Dumbéa et du Mont-Dore. Mes pensées vont vers Eric. Qu’il soit assuré de mon amitié dans ces moments difficiles. De mon côté, j’ai décidé de démissionner de mon mandat d’élu du Congrès pour assumer pleinement la présidence de notre mouvement, le Rassemblement, sans qui l’avenir n’existerait pas. »

    Mai 2014:  » Décidément les Calédoniens n’ont rien compris à mon geste et le score que nous avons obtenu aux Provinciales, qui nous place en 6ème position des partis non-indépendantistes de la Nouvelle-Calédonie, est injuste. Cependant, j’en assume la pleine et entière responsabilité, même si la campagne de nos adversaires, faite de mensonges et de dénigrement a été particulièrement odieuse. Quoi qu’il en soit, j’ai décidé de démissionner de mon mandat d’élu de la Province sud pour reprendre les rênes de notre parti, le Rassemblement, sans qui la Nouvelle-Calédonie ne serait rien.  »

    Juin 2019 :  » Même si le nombre de grands électeurs m’est numériquement défavorable, je suis absolument certain que si je me présentais aux élections Sénatoriales je serai réélu haut la main. Néanmoins, dans un souci d’efficience, j’ai décidé d’abandonner mon poste de Sénateur pour pouvoir présider aux destinées de notre mouvement, le Rassemblement, indispensable au bien-être de la France.  »

    Septembre 2042 :  » Après une longue réflexion, j’ai décidé, en mon âme et conscience, de démissionner de mon mandat de Président de l’Amicale des Retraités de la Pension des Framboisiers Bleus, pour oeuvrer à la tête de notre mouvement, le Rassemblement, qui, fort de ses douze adhérents, représente à n’en pas douter le futur de la planète. « 

  5. Pfuiii des framboisiers bleus… voila le détail qui tue et prouve la mauvaise foi de l’auteur-:)))))) c’est nauséapabon

  6. Où ? Où du racisme dans cet article ?! : « Et c’est ça qui vient nous donner des leçons de démocratie ? »
    Juste une critique et une dénonciation de 5 systèmes politiques, sociaux et idéologiques déviants, anti-démocratiques, anti-humanistes, anti-économiques et insécures. Néfastes pour n’importe quel fraction d’humanité, quelles que soient les cultures et les ethnies.

    Une technique éprouvée, soviétiforme, pour que les minoritaires arrivent à imposer leur minorité à la majorité, la bonne vieille loi godwin, et l’assimilation au pire :
    Tout le mensonge trentenaire des indépendantistes est dans cette phrase extraordinaire de Wamytan : “Philippe Gomès agite la peur de l’indépendance et donc des Kanak.”
    Ben non truffes ! On peut être contre la misère et le fascisme annoncés de l’indépendance ethnique et contre la misère et le fascisme avérés des états ethnocentrés du Fer de Lance, et ne pas être “contre les Kanak », et même être très amis et proches des Mélanésiens.
    La bonne vieille technique facho des fachos : la moindre critique de la politique d’Israel et t’es antisémite, la moindre critique de l’imigration sauvage et t’es raciste, la moindre critique des gauches et t’es FN-nazi).
    Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage…

    ———————-

    Et c’est ça qui vient nous donner des leçons de démocratie ?

    C’est ça qui vient nous faire la morale ?!!! C’est ça qui vient qui vient nous donner des leçons de démocratie, d’économie, de légalité et de respect ?!!! C’est ça qui vient nous contrôler ?!!!

    Que l’état français, que l’Europe, que les deux grands pays démocratiques anglo-saxons de notre zone, dont nous avons les soutiens et avec qui nous avons de véritables échanges (FED, bourses d’études et hôpitaux NZ et Aust. , commerce, tourisme etc…) suivent l’évolution de la Nouvelle-Calédonie, d’accord ! Mais pas eux !!! Pas ça !

    Que le dictateur Bainimara soit là ou pas, ça ne change rien à l’affaire. Fallait pas les laisser venir. Fallait pas les laisser s’ingérer dans notre processus et piétiner nos Accords, comme s’ils n’existaient pas, à grands coups de « kanaky Xcra »

    Les points communs entre les pays en faillite du Fer de Lance ce sont :

    – Un nombrilisme culturel et ethnique, radicalement fermé sur lui-même, confinant à la haine de l’autre et au racisme, obsessionnellement axé sur la mélanitude : festivals « mélanésiens » des arts, jeux sportifs « mélanésiens » , sécurité « mélanésienne » de la zone, gestion « mélanésienne » du foncier, exclusivité « mélanésienne » du pouvoir politique.

    – une agriculture de subsistance, nourrissant à peine les populations, une économie de royalties reconduisant les populations dans le rôle de spectateurs et profiteurs passifs de l’économie sans perspectives de progrès et de prises de reponsabilité, une subventionite aigüe quémandant régulièrement le colmatage des déficits publics par les grandes puissances de la zone et par les états de tutelle du passé, avec beaucoup moins d’état d’âme quant à cette mendicité déshonorante que ces états non viables n’en ont à l’égard de ce qu’ils qualifient de scandaleuse et indigne situation coloniale de leurs frères mélanésiens de Nouvelle-Calédonie.

    – une corruption généralisée, où les dirigeants vendent rapidement, le temps de leur pouvoir éphémère, les pays aux multinationales les mieux disantes, ou plutôt les mieux corrompantes : braderies du foncier public, cessions opaques des droits de pêche et d’exploitation du sous-sol et du bois, ponctionnement des baux fonciers accordés aux occidentaux et aux asiatiques privant les coutumiers de leurs terres agricoles pour des décennies, pillage des ressources halieutiques par les Chinois.

    – une impuissance totale à parer aux catastrophes naturelles et aux plaies sanitaires : cyclones, tsunamis, malaria, sida.

    – un statut traditionnel de la femme la dépossédant à la naissance de tout droit et la maintenant dans une position de minorité jusqu’à sa mort, une incapacité juridique coutumière dans tous les secteurs de la vie, réduisant toute velléité de protestation féminine et de plaintes contre les maltraitances et les viols à une absurdité au regard des structures ancestrales et figées ( le « fer de lance » n’est pas doux pour les femmes, à la grande différence du statut des femmes dans l’aire polynésienne du Pacifique).

    – des guerres tribales perpétuelles, des élections truquées et annulées et une instabilité politique chronique, ponctuée de putschs militaires et de coups d’état de dictateurs d’opérette.

    – une insécurité et une criminalité galopantes de type Port-Moresbyenne, conduisant à mettre très sérieusement en garde les voyageurs sur tous les sites d’informations touristiques.

    – des régimes sociaux anti-démocratiques d’asservissement des petits sujets par des oligarchies coutumières, héréditaires et féodales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *