Anne Ghesquière reçoit à nouveau dans Métamorphose le médecin-psychiatre Olivier Chambon avec qui nous allons parler des substances psychédéliques et de leur usage dans un cadre thérapeutique dans les pays autorisés pour la guérison de pathologies complexes telles que la dépression, l’anxiété, l’addiction ou encore le stress post-traumatique mais aussi la transformation des consciences.

Épisode #187

Ce podcast est réalisé dans le cadre de la publication d’un travail de recherche suite à la publication du livre du Dr Olivier Chambon. Les substances psychédéliques évoquées sont sur la liste des stupéfiants illégales en France. S’en procurer et en consommer est donc interdit par la loi.

Dans cet épisode avec Dr Olivier Chambon, j’aborderai les thèmes suivants : Dr Olivier Chambon vous êtes coauteur avec Jocelin Morisson de La révolution psychédélique : Une médecine de la conscience, publié chez Guy Trédaniel. Comment vous êtes-vous intéressé au sujet ?

Je précise que vous ne faites pas une apologie de l’utilisation des psychédéliques qui sont illégales, quel est votre but avec cet ouvrage ?

Vous parlez de la troisième vague des PDL qui parle d’un usage intentionné, mesuré, contrôlé et responsable des substances psychédéliques ?

Pourquoi est-ce qu’on assiste à un renouveau de l’intérêt pour les psychédéliques ?

Et quelles sont-elles ?

Psilocybine, mescaline, ayahuasca, iboga, kétamine, MDMA, LSD.

Dans quel cadre légal est-ce qu’on peut accéder à ce type de médecine pour s’assurer d’avoir un accompagnement de qualité ?

Quelles pathologies peut-on concrètement soigner et avec quelles substances ?

Je parlais en introduction de la dépression, l’anxiété, l’addiction ou encore le stress post-traumatique ?

Et le plus connu, le LSD qui a bénéficié de nombreuses expériences de Stan Grov ?

Pourquoi ces substances font-elles peur ?

Qu’est-ce qui se passe dans le cerveau quand on prend des psychédéliques ?

Comment ça se passe ?

Qu’est-ce que cette « valve de filtrage » qui s’amenuise ?

A quoi est-on alors connecté à ce moment-là ?

Est-ce à du réel ?

Que cela apporte t-il comme informations relatives à la grande Conscience ?

Pour vous le cerveau fonctionne finalement comme un poste de radio. Est-ce que vous pouvez nous expliquer cette métaphore ?

Vous dites que cela créée plus d’ordre que de désordre dans le cerveau, par quel mécanisme ?

Au coeur de votre livre se situe la thèse du dépassement de la conscience individuelle par un accès à la Conscience ou “la conscience collective”…

Quel est le lien entre une Expériences de Mort Imminente (EMI) et les psychédéliques ?

Est-ce qu’on peut coupler les psychédéliques avec d’autres pratiques spirituelles type prana, yoga, méditation, etc.

Nota : on utilise le raccourci PDL pour psychédéliques ou produits psychédéliques

Qui est mon invité de la semaine, Dr Olivier Chambon ?

Médecin Psychiatre psychothérapeute, Co-Fondateur du Diplôme Universitaire de Psychothérapie (UCB Lyon2), formé au chamanisme et à de nombreuses psychothérapies, Olivier Chambon est l’auteur de très nombreux ouvrages et coauteur avec Jocelin Morisson de La révolution psychédélique : Une médecine de la conscience, publié chez Guy Trédaniel

Quelques citations du podcast avec Dr Olivier Chambon : “Appartiennent aux psychédéliques toutes les substances qui élargissent la conscience, c’est l’inverse des drogues qui elles, rétrécissent la conscience” “Mis entre de bonnes mains, les psychédéliques sont un excellent outil pour le soin de pathologies psychiatriques et somatiques” “La conscience n’est pas dans le cerveau mais se sert du cerveau pour interagir avec la réalité 3D” “Les psychédéliques ne sont pas interdits parce qu’ils sont dangereux, ils sont dangereux parce qu’ils sont interdits” “

Pour les grandes plantes il faut une culture chamanique parce que ce sont des plantes très puissantes”

Soutenez notre podcast en rejoignant dès maintenant la Tribu Métamorphose : http://www.patreon.com/metamorphose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *