ERAMET LAST NEWS

Eramet (ERA 86.72 +3.82%) a annoncé l’arrivée à son conseil d’administration de quatre administrateurs proposés par son nouvel actionnaire : le FSI. Le Fonds Stratégique d’Investissement est représenté par Thomas Devedjian, directeur et membre du comité exécutif du FSI. A ces côtés, ont été désignés : Caroline Grégoire Sainte Marie, administrateur de sociétés, Thierry Le Henaff, PDG d’Arkema et Claude Tendil, PDG de Generali France. Ils remplacent quatre administrateurs d’Areva, démissionnaires. Le 16 mai dernier, Areva a cédé sa participation au FSI.

– Eramet a relancé ses investissements de capacité ;
– Le groupe dispose d’une marge de manoeuvre financière pour procéder à d’éventuelles acquisitions.

Les points faibles de la valeur
– Le groupe n’a pas la taille critique face aux géants miniers ;
– En tant que premier employeur de Nouvelle-Calédonie, Eramet est très impliqué dans le climat social du territoire ;
– Plus généralement, la présence du groupe en Nouvelle-Calédonie mais également au Gabon confère à la valeur une prime de risque élevée en Bourse ;
– Le groupe est confronté à la dégradation de la rentabilité de sa branche nickel sous l’effet de l’évolution du coût de l’énergie, des taux de change, de l’évolution du gisement et surtout d’une dégradation de la productivité de l’entreprise ;
– Les trois activités du groupe sont cycliques, ce qui peut entraîner une certaine volatilité des résultats. La sidérurgie constitue 70% de la clientèle du groupe ;
– Les incertitudes autour de l’évolution du capital d’Eramet, et notamment sur la participation d’Areva (des négociations exclusives sont en cours avec le FSI), pèsent sur la valeur. Par ailleurs, le groupe fait l’objet d’un litige entre l’homme d’affaires franco-polonais Roman Zaleski et la famille Duval, à propos de l’apport de leurs sociétés dans Eramet en 1999.

Comment suivre la valeur
– A suivre particulièrement, l’évolution des cours du nickel, qui entre dans la composition de l’acier inoxydable, et du manganèse ;
– A suivre également la situation politique du Gabon, où Eramet est présent pour le manganèse, et celle de Nouvelle-Calédonie pour le nickel. Le Gabon souhaite entrer au capital d’Eramet. Une opération qui s’inscrirait dans la stratégie de garder d’excellentes relations avec les gouvernements des pays où le groupe est présent. Cela lui permettra également de consolider ses positions dans le manganèse ;
– L’évolution de la participation d’Areva au capital est à suivre ;
– Le groupe souhaite se développer sur de nouveaux métaux comme le lithium ou le niobium.

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Produits de base – Métaux
Le secteur des mines pourrait vivre la plus grosse fusion de son histoire, avec le rachat annoncé du minier Xstrata par le géant du négoce des matières premières, Glencore. Cette opération de 80 MdUSD souligne qu’une nouvelle ère s’ouvre pour le secteur : maintenant que les géants de l’extraction sont nés (comme BHP Billiton et Rio Tinto), après des acquisitions spectaculaires, les acteurs cherchent à maîtriser l’ensemble du cycle des matières premières (de l’extraction au négoce), en adoptant une stratégie d’intégration verticale. Selon une étude menée par Ernst & Young, l’année 2012 devrait être marquée par une vague de fusions-acquisitions dans les mines, en ligne avec 2011. Dans un environnement incertain, mais bénéficiant de bilans assainis et d’une forte demande en matières premières en provenance d’Asie, les entreprises souhaitent se développer par croissance externe. L’an passé, la valeur des opérations de consolidation a bondi de 43%, à 162 MdUSD, selon Ernst & Young.

DERNIERE RECOMMANDATION SUR LA VALEUR
Exane est passé d’une opinion Neutre à Surperformance et a maintenu son objectif de cours à 130 euros sur Eramet. Le courtier souligne la faiblesse excessive des prix du nickel et de manganèse. Ses prévisions pour le prix du nickel et de manganèse sont restées inchangées, de respectivement 18 400 dollars la tonne et 5 dollars par dmtu (tonne sèche) en 2012 et de 22 000 dollars la tonne et 5,5 dollars par dmtu pour 2013.

CONSENSUS DES PROFESSIONNELS
D’après le consensus de marché calculé à la date du 23/05/2012, les analystes conseillent d’acheter le titre ERAMET. En effet, sur un total de 3 bureaux d’études ayant fourni des estimations, 3 sont à l’achat. L’indice de recommandation AOF, reflétant l’avis moyen des analystes et s’étendant de -100% à +100%, est de 100%. Enfin, l’objectif de cours moyen est de 127,33 EUR. Le consensus précédent conseillait d’acheter la valeur .

SOURCE CAPITAL

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

1 commentaire

  1. Le Nutella est un meilleur placement… Stop a la speculation qui coute cher aux consommateurs pour payer les dividendes des actionnaires, la crise de 2008 n’a pas ete une lecon assez cinglante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *