Eruption volcanique en Islande: le nuage de cendre en route vers la France

ERUPTION – Plus de 700 personnes ont été évacuées en raison des risques importants d’éruption…

Un désert de glace qui pourrait se transformer en fournaise. En Islande, un volcan situé sur le glacier Eyjafjallajokull, au sud du pays, présente un risque d’éruption importante. Une menace pris au sérieux par les autorités.

L’éruption a déjà commencé

Face à ce risque, et «parce qu’il y a eu de nombreux tremblements de terre dans la région», «entre 700 et 800 personnes ont été évacuées de leurs habitations», a déclaré un porte-parole de la police. Les civils ont été dirigés vers des centres de la Croix-Rouge, a précisé la radio-télévision publique RUV.

Selon Magnus Tumi Gudmundsson, professeur de géophysique et conseiller en matière de protection civile, l’éruption a déjà commencé «probablement vers 1h (heure locale) ce [mercredi] matin».

Fumées et flux d’eau

«Des responsables à bord de deux avions ont vu de la fumée. L’éruption est plutôt faible pour le moment», a-t-il ajouté en notant toutefois une augmentation du flux de l’eau en provenance du glacier.

Le mois dernier, la première éruption de volcan depuis 1823 au glacier Eyjafjallajokull avait entraîné une brève évacuation de quelque 600 personnes de leurs habitations. Cette zone, reculée et peu peuplée, est située à 125 kilomètres à l’est de Reykjavik, la capitale islandaise.

PREVISIONS – Il touchera le Nord de la France dès 20h, et pourrait donner un joli coucher de soleil…

Ce qui ne concernait au depart que 700 ou 800 Islandais  envahit désormais le ciel européen. Le nuage de cendre provoqué par l’éruption du volcan du glacier Eyjafjallajokull a seme la pagaille dans l’espace aerien de nos voisins. Et c’est bientôt le tour de la France

Les aéroports français ont commencé à fermer. Et le nuage est en route vers la France. «Il atteindra vers 20h la pointe Nord du pays et sera vers 2h au Nord d’une ligne Cherbourg-Région parisienne-Metz», a indiqué à 20minutes.fr Emmanuel Bocrie, ingénieur prévisionniste à Météo-France.

«Pas forcément visibles à l’oeil nu»

«Le nuage ne devrait pas descendre plus bas, mais il faut rester prudent à ce sujet», reconnaît le prévisionniste. Les poussières se dirigeront ensuite vers l’est de l’Europe du Nord. «Elles ne seront pas forcément visibles à l’oeil nu, prévient Emmanuel Bocrie, et ne sont pas dangereuses, mais peuvent perturber les vols, d’où les précautions prises».

Dernière conséquence, plus sympathique: les cendres volcaniques en suspension dans l’air sont connues pour donner lieu a des couchers de soleil Flamboyants, tout en rouge orangé pouvant meme rivaliser avec ceux de la BDC. Même si rien n’est sûr, le prévisionniste convient qu’«on pourrait avoir des couchers de soleil sympa dans le Nord».

Une chose est sure ce genre d’incident nous ramène irrémédiablement a l’épée de Damocles que représenté le volcan de yellowstone aux USA pour le monde…..il s’agit d’une mer de lave de 1200 km² située à quelques kilomètres sous la surface de la Terre.
Situé sur la côte ouest du pays, ce volcan est celui que les Américains redoutent depuis des années comme possible déclencheur du « Big One ».

Si elle se produisait, la super éruption de Yellowstone serait entre 1000 et 2500 fois plus puissante que celle du Mont St.Helens, une puissance que le Yellowstone a déjà mis en oeuvre par le passé ( De plus, d’après les mesures effectuées, la taille de la chambre magmatique ferait 3 fois la superficie de New-York). Il explose en moyenne tous les 600 000 ans, et cela fait maintenant 640 000 ans qu’il est endormi.
Si elle survenait, l’explosion donnerait lieu à un scénario apocalyptique: entre 1000 et 2500 km3 de cendres et de matière volcanique libérées dans l’atmosphère, des millions de personnes instantanément brûlées, hiver volcanique de dix ans, couche d’ozone tellement fragilisée que les ultra-violets ne seront plus filtrés et deviendront très dangereux….Quant à la faune et la flore, les cultures, la vie sur Terre en somme, on n’en parle même pas.

La raison des inquiétudes récentes ? Les détecteurs sismiques sur place à Yellowstone, douze stations GPS, et le radar spécialisé du satellite Envisat de l’Agence Spatiale européenne, Les résultats obtenus par ce contrôle géophysique montrent qu’entre juillet 2004 et fin 2006, la cuvette s’est élevée de 18 cm, soit une moyenne de 7 cm par an. Un soulèvement beaucoup plus rapide que ceux observés par les géophysiciens depuis 1923, puisque les élévations annuelles ne dépassaient pas jusque là les 2 cm par an !

En juillet 2003, les forestiers du parc ont fermé le Norris Geyser Basin à cause de la déformation des terres et des températures du sol excessivement élevées. Une zone de 45 km de long sur 11 km de large environ est bombée d’une hauteur de 12,5 cm depuis 1996. Cette année, la température du sol de ce renflement a atteint 200° Fahrenheit (93,33° Celsius) (mesures prises à 2,5 cm au-dessous du niveau du sol). Tout est en train de mourir dans la zone et les animaux migrent littéralement vers l’extérieur du parc.
A la fin du mois de juillet , un des géologues du parc a découvert un énorme renflement au fond du lac Yellowstone qui s’est déjà élevé de 2,5 m environ par rapport au fond et la température de l’eau à sa surface a atteint les 88°F (31,1°C) ; il continue de grossir.  Pour ceux qui ne le save pas ,N’oublions pas que ce lac est un lac de haute montagne, l’eau est sensée être très froide.
Le lac est maintenant fermé au public. Il est rempli de poissons morts qui flottent partout. C’est la même chose pour la rivière Yellowstone et la plupart des autres cours d’eau du parc. On trouve des poissons morts en abondance . De nombreuses zone de pique-nique ont été fermées et les visiteurs du parc ne restent habituellement que quelques heures, parce que l’odeur nauséabonde de soufre est tellement forte qu’ils ne peuvent littéralement pas la supporter.
L’ironie dans tout ca, c’est le silence observé par la presse et le gouvernement (USA). Très peu d’informations ont été révélées par le personnel et les publications de Yellowstone. Les journaux grands public se contentent de souligner l’hypothèse d’une gigantesque éruption volcanique.

Bien que les géologues reconnaissent que le Yellowstone est  » en retard « , ils auraient affirmé qu’une éruption de magma gigantesque ne pourrait se produire que dans 100 000 à 2 millions d’années.
D’autres proches de l’affaire sont convaincus qu’une éruption massive est imminente….theorie etayee par le fait qu’a la fin  Décembre 2008 et au début Janvier 2009, le Parc national de Yellowstone a connu la deuxième plus grande serie de séismes  enregistrées dans l’histoire de Yellowstone .En effet l’extrémité nord du lac Yellowstone a connu pas moins  de 813 tremblements de terre avec des magnitudes allant jusqu’à 3,9….813….en moins d’ un mois!!!!!

j’ai peur ………….


Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. De qui se moquent'on? "pas d'echantillon" alors que l'on empèche 450 millions de personnes potentielles de voyager. Soit ce nuage est un leurre! soit il existe et depuis trois jours les moyens d'investigation scientifique actules sont adaptés. En conclusion… Je ne dirais rien http://www.fep.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *