François Hollande hué à Florange

Il s’attendait réellement à autre chose? Il devrait d’ailleurs être content que cela ne soit pas passé plus mal encore, les gens ont tendance à « péter un câble » depuis quelques temps… La colère monte, mais pas encore assez…

Le président français a été accueilli sous les sifflets sur le site sidérurgique de Florange. Les salariés d’ArcelorMittal se disent « trahis » par François Hollande.

Fidèle à une promesse de campagne, le président français François Hollande est revenu ce jeudi sur le site sidérurgique de Florange, dans le nord-est de la France, promettant l’installation d’un centre de recherches, mais se faisant siffler par les salariés d’ArcelorMittal, cinq mois après la fermeture des hauts fourneaux.

La visite s’annonçait délicate : dès l’entrée du site, quelques dizaines de salariés brandissant des drapeaux des deux principaux syndicats français, la CGT et la CFDT, ont hué et sifflé la voiture du chef de l’Etat. « C’est une trahison, il nous a trahis. À la limite j’aurais préféré qu’il nous mente et qu’il ne vienne pas  », a lancé Pascal Olivarez, syndiqué à la CFDT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *