Gilbert Collard, une opposition provoc’

Pendant que l’Assemblée nationale continue de débattre (parfois avec humour) sur le mariage pour tous, Matignon a autorisé hier, mardi 5 février, l’ouverture d’une salle de shoot à Paris.

Le principe ? Permettre aux drogués de consommer leurs substances dans de bonnes conditions d’hygiène. Un concept qui fait déjà polémique, et qui a inspiré une réponse provoc’ à Gilbert Collard, député FN.

C’est une première en France : une salle de shoot, destinée aux drogués « de rue », va être expérimentée à Paris. Alors que des endroits de ce genre existent déjà dans 8 pays dont le Canada ou encore l’Espagne, cette salle parisienne devrait pouvoir accueillir une centaine de personnes par jour et aura pour but d’aider les toxicomanes à consommer à moindre risque, c’est-à-dire réduire les risques d’exposition au Sida ou encore à l’hépatite.

Mais cette annonce est loin d’avoir fait l’unanimité dans la classe politique. Et si l’UMP y voit un moyen d' »encourager et organiser la consommation de drogues illégales », c’est surtout la réaction de Gilbert Collard qui fait parler d’elle. Ce mercredi matin lors de La Matinale de Canal Plus désormais animée par Ariane Massenet, l’avocat et député FN a ainsi lancé : « On n’a qu’à répertorier tous les actes de délinquance auxquels on n’arrive pas à trouver de solution ». Et d’ironiser : « et puis on fait des salles de viol, des salles de crime, des salles de vol ». De quoi bien plomber l’ambiance sur le plateau de Canal.

Des Parisiens contrariés
Mais les politiques ne sont pas les seuls à avoir éléver la voix. Alors que cette salle de shoot expérimentale pourrait être ouverte dans le coin Gare du Nord/Stalingrad, les habitants du Xe arrondissement de Paris « s’inquiètent », rapporte Le Figaro. Bref, le sujet risque bien de faire débat dans les mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *