LA COUR DE RÉCRÉ (6) : PIERRE EST FIN COLÈRE.

Je partage parceque j’ai adore :

Aujourd’hui, à l’école on a eu la visite de l’inspecteur. Monsieur Victorin, il s’appelle. Il a l’air très gentil monsieur Victorin, mais bon, peut être qu’il fait semblant. Et puis on sait bien que les inspecteurs, ça visite plein de classes comme la nôtre et que leur travail aux inspecteurs, c’est justement d’avoir l’air gentil avec tout le monde. On dirait qu’il s’entend bien avec maître François. Il lui a même parlé de sa femme, madame Valérie. Il lui a d’ailleurs dit qu’il l’avait vu devant le portail de l’école. Maître François lui a répondu que c’était normal parce qu’elle les surveillait tous les deux, lui et son poids, et qu’elle venait lui apporter tous les jours sa gamelle spéciale diététique. Monsieur Victorin a écarquillé très fort les yeux, comme s’il trouvait ça un peu bizarre, mais il a rien ajouté.

Ensuite, il a fait le tour de la classe. C’est Harold qui a fait les présentations. Quand il a présenté un des trois Philippe, celui qui a été élu délégué de classe avec Sonia il y a pas longtemps, Harold il a dit : c’est le délégué qui ne fait rien. Tout le monde dans la classe a rigolé parce qu’on sait tous qu’Harold il accuse toujours les autres des bêtises qu’il fait lui…
Moi, ce qui m’a énervé, c’est que monsieur Victorin, il s’est trompé dans mon nom, il m’a appelé Kanako au lieu de Calédo… Bon, après il s’est excusé… Alors je ne lui en veux pas trop… Mais quand même, j’aimerais qu’il ne recommence pas.
Pierre, lui, il fait la tête, encore pire que d’habitude. D’abord à cause du pardessus trop grand pour lui, dont je vous ai déjà parlé, que lui a laissé un ancien élève, Jacquot qu’il s’appelait… Le problème c’est que Gaël, qui d’habitude ne demande jamais rien, et bien il a dit comme ça qu’il n’y avait pas de raison, que le pardessus il y avait droit lui aussi, vu qu’avant il était bien copain avec Jacquot, c’est vrai quoi à la fin. Alors Pierre il a regardé Gaël, Gaël nous a regardé, on a regardé Pierre et Gaël et finalement Gaël il a haussé les épaules en disant que bon, c’était pas grave, que le pardessus ça serait pour un peu plus tard et que l’important c’était d’en discuter.

Ensuite, ce qui a fâché très fort Pierre, c’est qu’un petit malin avait déposé sur son pupitre une photo de notre classe, où avaient été rajoutés sur sa tête à lui Pierre, une petite moustache bizarre et une mèche sur le front. Nous on a trouvé ça plutôt rigolo et plus on trouvait ça rigolo, plus ça énervait Pierre.
Alors, il s’est mis à crier qu’il en avait marre de cette classe, que personne ne l’aimait, qu’on ne comprenait rien à rien, alors qu’il se donnait un mal de chien pour faire plaisir à tout le monde, surtout à Rocky, Gilbert, Loulou et que eux, ils n’avaient rien fait pour lui, et que puisque c’était comme ça, il allait se plaindre, non mais sans blague.
Je suis sûr qu’à ce moment-là on a tous pensé la même chose : que Pierre il barrait en frite et qu’il fallait, comme Rico, qu’il prenne de très, très longues vacances.

( sources vu sur FB par Charles Calcyt)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *