La France signe avec le Maroc un soutien aux PME de 67 millions €

maroc-france-drapeau
Notre gouvernement fait dans d’autres pays ce qu’il ne fait pas en France pour sauver les emplois!

(Agence Ecofin) – Mohamed Boussaid, ministre marocain de l’Economie et des Finances, a reçu jeudi 31 octobre 2013 Pierre Moscovici, son homologue français, pour signer une déclaration d’intention relative à la coopération franco-marocaine en matière de financement des PME qui prévoit un appui à la fois technique, financier et en matière de formation.

Pour l’aspect financier, il est envisagé :

d’une part, (i) un transfert au Fonds de garantie PME mis en place par le ministère de l’économie et des finances et géré par la Caisse Centrale de Garantie des ressources qui sont disponibles du Fonds de garantie français en faveur du Maroc, actuellement de l’ordre de 26 millions € ; et (ii) le redéploiement des ressources de coopération financière de l’équivalent de 16 millions € du Fonds de garantie de restructuration financière ;
d’autre part, un dispositif d’un montant maximum de 25 millions € en vue d’améliorer l’accès au crédit des PME

De même, un Protocole de coopération a été signé entre la Banque Publique d’Investissement de France, l’Agence Française de Développement et la Caisse Centrale de Garantie qui vise le renforcement de leur coopération en matière de mécanismes de partage de risques ainsi que le financement des petites et moyennes entreprises marocaines et françaises installées au Maroc ou désireuses d’y investir.

Les deux ministres ont aussi abordé les perspectives et les opportunités offertes par la politique européenne de voisinage, le Statut Avancé du Maroc auprès de l’UE et l’Union pour la Méditerranée pour le renforcement d’un partenariat stratégique mutuellement bénéfique.

«Nous avons insisté sur la priorité d’améliorer la compétitivité des petites et moyennes entreprises marocaines et de chercher de nouveaux instruments pour les accompagner», a déclaré à la presse Boussaid à l’issue de ces entretiens.

Commentant la nature de la relation exceptionnelle entre le Maroc et la France, Pierre Moscovici a expliqué : « La France a besoin de s’appuyer en Afrique sur une puissance régionale stable et capable d’unir ses talents à ceux de la France, il y a une carte à jouer en terme de relais régional. Le Maroc, pays émergent, qui dispose d’infrastructures solides, de pôle d’excellences dans l’industrie et les services et qui est pleinement intégré dans le marché régional et mondial, tient une place privilégiée au niveau du continent »

La France compte au Maroc plus de 750 filiales d’entreprises employant plus de 120 000 emplois.

Source: agenceecofin.com Merci à Zio’ pour le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *