La fuite de Fukushima passe en alerte de niveau 3

Nous vous parlions il y a peu des profondes inquiétudes des spécialistes concernant la situation à la centrale nucléaire de Fukushima. En cause, de l’eau radioactive qui, bien que contenue durant quelques temps, fuit désormais par le sol. L’incident est passé de niveau 1 au niveau 3.

Classé originellement niveau 1 sur l’INES (« International Nuclear Event Scale », « Echelle Internationale de Classement des Incidents et Accidents Nucléaires« ), l’Autorité de Régulation Nucléaire Japonaise propose aujourd’hui de l’élever au niveau 3 – sur l’échelle qui en contient 7 -.

Cette manœuvre est toutefois provisoire, il faudra attendre la confirmation de l’AIEA (« Agence Internationale de l’Energie Atomique ») avant que ne soient enclenchées, ou non, des opérations de plus grande envergure. La balle est donc, encore et toujours, dans le camp du gestionnaire de la centrale, « Tokyo Electric Power Company » (Tepco).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *