La Paierie et ses bourdes

Privés de tampon

Pendant de nombreuses années, les contribuables pouvaient payer leurs impôts par chèque ET recevoir un justificatif de leur règlement: il leur suffisait pour cela de passer par un des guichets de la Paierie (*) où l’on tamponnait obligeamment  leurs avis d’imposition. Seulement voilà, un beau jour, ce service pourtant public a décidé de supprimer le coup de tampon. Sans doute le geste faisait-il perdre un temps précieux aux fonctionnaires (pensez donc: au moins 1 seconde par personne!) à moins qu’un audit avisé n’ait démontré à quel point le coût de l’encre dudit tampon mettait en péril le budget de la Paierie!

Quoi qu’il en soit, le pauvre contribuable s’est vu désormais privé de son justificatif de paiement, au motif officiel que le débit du chèque sur son relevé de compte en banque fait office de preuve de paiement. Si si, c’est affiché sur place! Quant à savoir si la personne qui a pondu cette perle est stupide ou bien prend simplement les gens pour des imbéciles, la question n’est pas encore résolue…
Car il est bien évident que tout l’intérêt du fameux tampon était de servir de preuve en cas d’égarement du chèque, d’erreur de saisie, de bug informatique, ou de toute autre raison qui aurait pour résultat de faire apparaître l’impôt comme impayé (histoire vécue!). Auquel cas le contribuable se verra aimablement taxer d’une pénalité de 10%, sans désormais aucun moyen de pouvoir prouver sa bonne foi. Merci, Monsieur le Trésorier Général.

La seule solution pour avoir une preuve de paiement était alors de payer en espèces, donc retirer d’abord l’argent de la banque, puis faire la queue au guichet, puis la refaire à la caisse pour enfin obtenir un précieux reçu.

Vous avez dit CB?

Dans ce contexte, lorsqu’il y a peu, Les Nouvelles Calédoniennes ont consacré une pleine page à l’avènement de la carte de crédit pour régler ses impôts, l’annonce a dû en réjouir plus d’un: plus besoin de retirer des espèces et le ticket de CB comme preuve. Ouf!

Ceux qui en plus ont des cartes de crédit à débit différé ont vu là une opportunité supplémentaire de gagner un mois sur l’encaissement de leurs impôts. Pour cela, il suffit de payer suffisamment tard dans le mois pour que son compte soit débité seulement à la fin du mois suivant.  Pour une fois, c’est l’argent de l’Etat qui travaille pour nous et non pas l’inverse! Hélas, ceux qui ont voulu saisir cette chance ont dû déchanter…

Désorganisation de la Paierie

Déjà, à l’entrée du bâtiment, on cherche en vain un panneau expliquant la marche à suivre pour ce nouveau moyen de paiement.
Il y a bien plus loin quelques affichettes format A4 (qu’on ne peut donc voir et lire qu’une fois qu’on est arrivé à leur niveau), mais rien sur les CB.
On fait donc la queue derrière tout le monde, ne sachant ce qu’il faut faire. Lorsqu’on arrive enfin au guichet, c’est pour s’entendre dire que pour ce moyen de paiement, il faut se rendre directement à la Caisse.
Bon, c’est sympa, on a déjà fait la queue au guichet pour rien, ça fait toujours plaisir. On se place donc dans celle de la Caisse et là, surprise! Elle est longue, cette file. Et elle avance très très très lentement. Pourquoi? Parce qu’il n’y a toujours qu’un seul caissier, bien sûr! Qui a évidemment beaucoup plus de travail qu’avant, lorsqu’il n’avait que les espèces à encaisser!

Pendant ce temps-là, les fonctionnaires derrière les guichets s’ennuient, ils ont de longs temps morts, presque plus personne ne passe par eux. Ceux qui continuent à payer par chèques mettent leur règlement dans la boîte prévue à cet effet: il n’y a plus d’intérêt à les remettre aux guichets maintenant qu’on refuse le tampon.

Dans la file de la caisse, on s’ennuie aussi, on piétine, on soupire, on regarde sa montre, on fait du sur place, on s’exaspère… Et le pauvre caissier monte en pression, lui aussi: il n’a plus un instant de répit. A tel point qu’il n’a même pas eu le temps de modifier l’affichette erronée qui orne toujours sa vitre et qui précise qu’il faut d’abord passer par les guichets avant de payer … sans préciser que cela ne concerne que les paiements en espèces. D’où confusion supplémentaire pour le pauvre bougre qui arrive enfin jusque là!

Bilan: une galère de plus!

Ce qui aurait dû être un progrès se révèle donc à l’usage une galère de plus pour le contribuable, tant sa mise en oeuvre est absurde:

  • pas d’affichage explicatif clair pour TOUS les moyens de paiement,
  • pas de caisse spéciale CB, ou au moins une caisse supplémentaire.
  • ou pourquoi pas des terminaux de CB aux guichets?

Un conseil: si vous n’avez pas encore payé vos impôts et que vous voulez le faire par CB d’ici la fin du mois, prenez-une demi-journée de congés, emmenez un siège pliant et prévoyez de quoi passer le temps…

(*) Paierie de la Nouvelle-Calédonie


Rejoindre la conversation

22 commentaires

  1. c'est une façon de plus de nous imposer le prélèvement automatique mensuel des impôts…comme pour tout….d'abord on prélève, et après, on discute le cas échéant des problèmes s'il y a une erreur…à l'usager de faire la preuve qu'il a raison dans ce cas, l'argent est encaissé, le temps ne presse pas

    Ceci dit que se passe t'il si on apporte le chèque le 25 octobre et qu'il n'est encaissé (date de valeur) qu'après le 31…ya t'il dépassement de délai dans ce cas (puisque c'est le débit qui fait foi)…encore un avantage, car dans l'ancien système c'était la date du tampon qui faisait foi, donc un paiement par chèque le 31 était considéré comme OK même si l'encaissement n'était porté que le 1er du mois suivant…

    Ya t'il un moyen de contester cet abus de position ?

  2. Pour ma part j'ai pu payer mes impôts par CB à la paierie du CHT: pas de file d'attente et j'ai même eu droit à un tampon sur mon avis d'imposition justifiant mon paiement…..

    1. bonjour, pouvez-vous me confirmez qu'il est possible de payer ses impôts à la paierie du CHT ??? merci d'avance de me donner l'adresse .. cela m'évitera de perdre mon temps en Ville ..bonne journée

  3. Effectivement, j'ai poliment demandé le petit tampon et l'on m'a rétorqué d'un air mauvais que mon relevé bancaire ferait foi ! la prochaine fois je filmerai la scène!! pour avoir une preuve…

    1. lors du dernier règlement des impôts fonciers, le préposé à l'encaissement n'a pas voulu me tamponner mon avis, mais s'est ravisé quand je lui ai fait comprendre que le document affiché n'avait aucune valeur juridique. Il m'a donc tamponné mon avis d'imposition ……. mais sans sourire

  4. Ici on veut la modernité sans la maîtriser : plus de débit internet alors que le paiement en ligne est inexistant, paiement par carte refusé dans de gros commerces (exemple Mc Do : unique en NC !. Mais c'est normal car ceux qui décident sont tous pareils (contrairement à d'autres démocratie) : ils ne paient quasiment rein eux-même et donc ne prennent jamais le temps de penser à ce genre de situations… Viva la revolution!!!

  5. c'est tout simplement débile, rien n'est mis en place pour améioler le paiment des impôts !!! pire, ces nouveaux changements, sont des risques pour les contribuables de se faire avoir… que peux t'on faire ??? a qui s'adresser, a qui se plaindre ??

    pourquoi faut il toujours que ce soit le contribuable qui baisse la tête, et acquisse gentillement, alors que le système se fou de lui ???

  6. plus de souci depuis que je procède par prélèvement automatique, le trop perçu est toujours remboursé rapidement. pourquoi se compliquer la vie ?

  7. Et bien oui,j'y ai eu droit au 10% mon chèque a été débité le 9 juillet pour un dépôt dans la boite aux lettres le 28 juin 2010. Je n'ai rien pu prouver, j'ai payé le solde mais…. par CB hier avec un débit différé au 30/11/2010. Faut ruser….

  8. Bonjour,

    Nous faisons suite à l'article de "Babylone" et aux divers commentaires qui s'y rapportent.

    Dire que les fonctionnaires sont stupides, s’ennuient, ne font rien, etc…est un cliché très consensuel. Qui a t-il de mieux, autour d’un verre le soir, que de maudire la fonction publique, et notamment la Paierie de NC. Et c’est vrai, il suffit de se rendre dans n’importe quel commerce de Nouméa pour constater que le secteur privé calédonien est magnifiquement organisé, et est, surtout, d’une efficacité redoutable….

    Ne trouvez-vous pas que ces querelles sont aussi primaires que dépassées ?.

    Alors ce problème d’impôt. Tout d’abord, il faut arrêter la paranoïa du « pauvre contribuable » contre l’impitoyable fonctionnaire ( encore lui ). Si vous avez un « problème », prenez un rendez-vous, vous n’attendrez pas et vous vous rendrez compte que tous vos a priori n’avaient pas lieu d’être.

    Ensuite, concernant la carte bancaire : C’est un moyen supplémentaire et moderne de paiement. Alors, la queue au guichet. Oui, cela arrive…..surtout la dernière semaine avant la date d’échéance. Vous avez près de 2 mois pour régler, attendre le dernier moment, c’est effectivement s’exposer à attendre.

    Quant aux solutions que vous évoquez : « Guichet spécifique, plusieurs terminaux, caisse supplémentaire, etc… ». Ces sont solutions sont très intéressantes mais qui présentent un seul obstacle : Le coût. En matériel pour les aménagements, et en personnel. A ce sujet, les « autres fonctionnaires » qui ne sont pas au guichet font tout sauf s’ennuyer : Qui comptabilise les chèques ? Qui répond au téléphone ? Qui traite les dossiers amiables (délais de paiement notamment) ou contentieux (poursuites) ?

    Vous êtes le (la) bienvenue à la Paierie pour constater par vous-mêmes. Et, à ce titre, on est preneur de vos idées.

    Nous en terminerons avec les moyens alternatifs qui évitent de se rendre au guichet : Déposer son chèque dans la boite aux lettres, le poster, et enfin le prélèvement mensuel ; D’ailleurs ce dernier n’est pas une « invention fiscale », c’est un moyen largement utilisé et au service du public (EEC, Calédonienne des Eaux, Assurances, …jusqu’aux Nouvelle-Calédoniennes).

    En même temps, c’est assez difficile de se rendre compte du travail des uns et des autres lorsque l’on ne pratique pas soi même.

    Cécile Thibault

    Stéphane Pouillart

    Adjoints à la Paierie de la Nouvelle-Calédonie.

  9. Cette situation de service clients déplorable est la même à l'OPT et encore pire chez Aircalin. 1H en moyenne pour obtenir un sesame en semaine, le samedi comptez le double.

    Les employés subissent le stress des clients.

    Une bonne gestion des guichets, c'est possible, c'est une volonté de la direction.

    Sinon,payez vos impôts par prélèvement si vous le pouvez.

  10. La mairie a une boite à lettre à l'extérieur, à côté du poste de gardiennage.

    J'ai déposé un paiement concernant la paierie qui a été perdu et non retrouvé

    à ce jour.

    "C'est de ma faute car il ne faut pas mettre de courrier dans cette boite…".

    Merci du conseil.

    Actuellement toutes les administrations et autres organismes (OPT, EEC, Cal des eaux, etc…) poussent pour qu'on fassent des virements automatiques. Ca se comprend, il y aurait moins de travail…

  11. En réponse à Cécile & Stéphane:

    Autant que je sache, il n'est dit nulle part dans l'article que les fonctionnaires sont stupides: la seule référence à la stupidité se rapporte à la personne qui a pondu l'argument magnifique de bêtise (il faut bien le reconnaître!) à propos du relevé de banque qui fait foi de paiement.

    Quant à ceux qui s'ennuyaient, c'est en effet bien ce qu'il semblait, à moins qu'ils n'apprécient de ne rien faire en contemplant une file d'attente qui s'allonge et qui ne les concerne pas. Pour avoir eu largement le temps de les observer étant donné tout le temps que j'ai passé à attendre l'accès à la Caisse, je peux vous garantir qu'ils ne faisaient absolument rien d'autre.

    A leur place, je m'ennuierai mortellement, mais finalement vous avez raison: cela les distrait peut-être beaucoup pendant que leur collègue de la Caisse est complètement débordé?

    Votre comparaison entre le secteur privé et le secteur public est fort malvenue: en effet, les salariés du privé ne sont pas payés par les contribuables, contrairement aux fonctionnaires qui eux, sont tous sans exception rétribués par l'argent de nos impôts.

    Par ailleurs, un salarié inefficace dans le privé a toutes chances de se faire licencier rapidement (exceptions faites de possible piston, ceci est une autre histoire…) tandis qu'un fonctionnaire, peu importe ses qualités: au pire, il progressera très lentement dans sa carrière, mais il ne risquera jamais de perdre son emploi, à moins de se rendre coupable de fautes très graves … et encore!

    Ceci dit, loin de moi l'idée que les fonctionnaires sont tous incompétents, paresseux, etc.: si c'était le cas, le pays ne pourrait pas « fonctionner ».

    Toutefois, pour avoir eu l'occasion de côtoyer professionnellement le fonctionnariat, j'ai pu constater qu'il y avait 2 sortes de fonctionnaires:

    – ceux qui se la coulent douce, sûrs de la sécurité de leur emploi et peu soucieux du service public;

    – et les bosseurs, qui eux font leur boulot + une partie de celui de leurs collègues de la catégorie précédente. A ceux-là, chapeau bas!

    Le terme de « pauvre contribuable » conserve malheureusement tout son sens, car sur le terrain, il a beaucoup de devoirs mais peu de droits. Et bien peu de facilité pour les faire valoir. Nombreux sont ceux qui un jour ou l'autre ont eu (ou auront) à batailler à cause d'une erreur ou qui ont dû payer une pénalité qui n'était pas due: remboursée, certes, mais qu'il aura quand même fallu débourser avant, y compris si l'on a pu apporter la preuve avant l'encaissement. (voir déjà rien que les témoignages ci-dessus).

    Quant à vos arguments à la propos de la Carte Bancaire: pensez-vous vraiment qu'il est normal qu'une Caisse tenue par une seule personne, prévue depuis des années pour n'encaisser que les espèces, se retrouve du jour au lendemain en charge des centaines de personnes supplémentaires qui vont se présenter pour payer par CB? Allons donc! Un peu de sérieux!

    Oui, les solutions que j'évoque ont un coût, c'est évident: mais à quoi bon proposer un nouveau « service » si l'on n'a pas les moyens de le mettre en oeuvre correctement? Dans le même ordre d'idée, je suppose qu'un grand panneau explicatif à l'entrée de la Paierie entraînerait aussi trop de frais?

    Par ailleurs, si beaucoup de gens attendent la dernière semaine pour régler leurs impôts, c'est tout simplement pour des considérations de budget. Si vous n'en avez pas vous-mêmes, vous faites partie des privilégiés et c'est probablement pour ça que vous ne pouvez pas comprendre l'intérêt de débourser cet argent le plus tard possible.

    Ce qui nous renvoie aux moyens alternatifs de paiement:

    – le chèque posté ou déposé: pas de justificatif de paiement;

    – le prélèvement mensuel, que vous comparez à ceux déjà existant sur le Territoire: avec une différence de taille cependant, car les autres organismes prélèvent seulement à terme échu (voire une dizaine de jours plus tard), tandis que les impôts sont prélevés avant le terme échu. Nuance d'importance pour, encore une fois, les personnes à petit budget.

    Il serait donc intéressant que les fonctionnaires (dont vous faites partie) qui sont assurés chaque mois de toucher leur salaire au jour dit, essaient parfois de considérer les choses du point de vue de ceux qui n'ont pas cette chance.

    Surtout que leur « fonction » première est bel et bien d'être au service du public ET payé par lui, ce qu'ils oublient un peu trop souvent…

  12. Je pense qu'il y a erreur sur la paierie.

    On ne paye pas ses impôts à la paierie de la province sud (qui se trouve à la mairie de Nouméa sauf erreur) mais à la paierie du territoire qui se trouve en face du bâtiment dit "Aquarium" à Nouméa.

    D'accord cependant, il faut absolument un tampon justificatif et des employés en plus à la caisse (aux dates des échéances des impôts tout au moins, ça devrait être possible)mais les employés ne doivent pas être tenus pour responsables des ordres qui sont donnés par leurs supérieurs, je pense qu'ils obtempèrent c'est tout.

    Puissent tous les commentaires précédents contribuer à ouvrir enfin les yeux sur les conditions d'attente interminables dans certaines administrations publiques. (tout le monde n'a pas la "santé" pour attendre "debout" des heures durant)

    Il est absolument nécessaire d'améliorer le service au public, ici au contribuable, afin que l'un et l'autre n'aient pas à pâtir des manquements, ça et là, qui ne sont pas de leur fait.

    Le service public est AU SERVICE DU PUBLIC et non le contraire.

    1. Juste une remarque sur les fonctionnaires qui ne "foutent rien à longueur de journée". Je constate qu'une grande partie des posts de ce forum a été écrit durant les heures ouvrables. On peut donc en conclure qu'ils sont écrits par des fonctionnaires (cf. Cécile et Stéphane, mais vu leur plaidoyer pour la paierie et la fonction publique, ils devraient recevoir la médaille du travail), des retraités, des invalides de guerre, des profs… ou alors tout simplement par des gens qui prennent sur leur temps de travail pour trainer sur la toile. Allez, au boulot les faignasses, au lieu de vous plaindre des types qui en branlent pas une ! D'ailleurs, moi, j'y retourne ! (et ne venez pas me traiter de fonctionnaire, je suis gérant de sociétés – avec un petit sens de l'humour)

  13. Je suis pourtant un ancien fonctionnaire mais je constate que la fonction publique ne s'arrange pas du tout,bien au contraire.Facilité le travail de chacun ,je suis d'accord mais là c'est pousser le bouchon un peu loin.Quelle preuve j'aurai de mon règlement si le chèque que j'ai donné hier se perd????????? On est vraiment mal barré!!!

  14. En réponse à Mel:

    C'est exact, il s'agit bien de la Paierie de la Nouvelle-Calédonie et non pas de celle de la Province Sud.

    Je viens d'effectuer la modification dans l'article, merci.

    Et il est bien évident que les employés ne font qu'obéir aux ordres des instances supérieures. D'ailleurs, une des personnes au guichet m'a avoué que tout le monde se plaignait de la suppression du tampon et que cette information était transmise (en vain) à qui de droit, mais qu'il faudrait en fait que les gens protestent par écrit pour espérer obtenir un résultat. Seulement voilà, qui a envie de perdre en plus son temps à envoyer un courrier?

    Une pétition serait peut-être efficace…

  15. Si vous voulez des renseignements c'est simple, appelez le 232500 comme indiqué sur votre avis d'imposition. Vous appelez à 8h00 et un répondeur vous dira que c'est ouvert à partir de 7h30 et qu'il faut donc rappeler pendant les heures d'ouvertures!..

  16. Pour info, au Tresor Public de Poindimié, il n'y a aucun soucis pour voir son reçu tamponné.

    J'y étais ce matin avec un collègue de boulot: lui avait son avis d'imposition et la personne lui a tamponné.

    Quand à moi je n'avais rien, elle a retrouvé le montant que je devais et m'a meme tamponné une feuille ou il y avait dessus le N° du chèque et mon nom.

    Le tampon était: "courrier reçu le (la date du jour) avec logo "

  17. et bien suite à tout ça quelques questions : est-ce légal de ne pas fournir de justificatif de paiement ? si ça ne l'est pas que peut on faire ? tous porter plainte contre ce genre de procédé ? si problème de date d'encaissement comment pourra-t-on se défendre? quelqu'un a-t-il des réponses?

  18. Bonjour !

    Eh oui, cet article date, mais la Paierie est toujours la même…
    Alors comme je suis en difficulté financière depuis plusieurs mois, j’ai obtenu des services fiscaux une remise à titre gracieux de mon impôt (bon, en gros 25 000 francs, c’est dire que ça ne va pas mettre le budget de la Nouvelle-Calédonie en déséquilibre).
    Mais la Paierie, qui doit voir cela d’un mauvais œil, vient de m’envoyer une lettre de rappel avec bien sûr les 10 % de retard (on appelle ça un taux usurier non ?), et menace de poursuites.
    C’est un peu gros pour un impôt dont j’ai été exempté non ?
    Tout compte fait, dans le système français, les délinquants sont beaucoup mieux lotis que les contribuables…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *