La troisième guerre mondiale se précise

guerre-mondiale-russie-usa-copie-1.jpg Les signes de l’avènement d’une troisième guerre mondiale sont de plus en plus frappants au fil des alliances et intérêts divergents opposant les puissances de ce monde. Chacun a pu constater une accélération graduelle dans le processus du choc des civilisations et notamment récemment avec la fusillade toulousaine, prétexte idéal pour l’instauration d’un Patriot Act français. Un peu partout aux quatre coins du globe, les alliances se multiplient. L’imminence du conflit ne fait ainsi que se confirmer, le calendrier mondialiste ayant ses impératifs d’ordre mystique que nul ne doit ignorer.

Encerclée militairement, la Russie attire logiquement l’attention. D’autant que le verdict des élections présidentielles est tombé : succédant à Medvedev, Vladimir Poutine fut élu au premier tour avec une écrasante majorité (64%). Aucune surprise n’est venue des urnes. Mais nous allons voir que, comme pour la Syrie, l’Occident remettra probablement le couvert sur le sol russe pour d’occultes raisons.

Sur le plan médiatique, c’est le bal des hypocrites le plus total ; chacun cherche à rejeter la responsabilité de cette troisième grande guerre sur l’autre alors que tout le monde sait très bien que l’axe atlanto-sioniste se trouve à l’origine. Le prétexte des armes de destruction massive a déjà marché. L’exemple irakien vient nous le rappeler. Saddam Hussein en avait fait les frais. Depuis maintenant plusieurs années, le nucléaire iranien est au centre du débat et bien plus encore, puisqu’il pourrait être le point de départ du grand conflit à venir.

Washington recrute ses alliés en Asie

Deux blocs se forment peu à peu au fil des intérêts énergétiques et financiers des protagonistes, l’axe eurasien évoluant en réaction de l’agression incessante qu’il subit. A titre d’exemple, le pétrole iranien est à présent commercialisé avec la Russie, l’Inde, la Chine et non avec les nations de l’Union Européenne.

Tout au sud-est, habituellement discrète, l’Australie a clairement pris position.Un rapport démontre qu’un accord militaire a été trouvé entre le premier ministre Julia Gillard et le président Barack Obama. Ainsi, navires de guerre et avions américains pourront accéder aux bases navales et aériennes d’Australie.La coopération paraît dès lors évidente. Les Etats-Unis étant frontalement opposés à la Chine, notamment sur le plan monétaire, l’administration Obama ne souhaitait pas une diplomatie tiède mais un véritable allié. Nul doute que le cas australien viendra tôt ou tard sur le devant de la scène dans l’éventualité d’une attaque étasunienne en Asie. De plus, rappelons que dans sa pêche aux alliés, Washington a déjà enrôlé la Corée du Sud et le Japon, lesquels sont en nette opposition face la Chine.

Outre ces alliances de circonstances, une question mérite d’être soulevée et c’est un bankster que l’on croyait définitivement hors du coup qui vint la poser : « Combien de temps la Chine et la Russie pourront-elles se contenter de regarder l’Amérique nettoyer ? » lança récemment Henry Kissinger avant de rappeler que l’Iran était la principale cible d’Israël puis de conclure sur une note impérialiste : « Nos équipes de jeunes, aux États-Unis et à l’Ouest, sont préparées parce qu’elles ont été programmées pour être de bons soldats, de la chair à canon. Quand elles seront commandées pour sortir dans les rues et lutter contre ces Chinois et Russes, elles obéiront à leurs ordres. N’oubliez pas ! Les Etats-Unis ont les meilleures armes. Nous avons des choses qu’aucune autre nation n’a. Et nous introduirons ces armes quand le moment sera venu. »

Poutine, le grain de sable de l’OTAN

Venons-en maintenant à la Russie dont il est important de préciser qu’elle est militairement encerclée par l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. Il est tout aussi utile de signaler que le continent russe s’est considérablement rechristianisé après avoir tourné la page communiste. L’Histoire jouant immuablement la même partition, cherchez les causes d’un problème et vous ne serez guère étonné de ses conséquences.

L’avancée des plans mondialistes devait initialement se produire sans le grain de sable nationaliste Poutine qui représente un obstacle à l’hégémonie atlanto-sioniste. Ainsi, Washington a pour objectif de l’effacer du champ politique russe. Par quel intermédiaire ? ONG pro-atlantiste par excellence, la NED se veut l’allié objectif de l’OTAN. Autrefois amenée à provoquer des révolutions colorées, cette discrète nébuleuse s’efforce d’influencer la presse soviétique, ce qui n’empêche pas la popularité de Poutine ni sa réélection. Sa substitution par Nemtsov -ou un autre pion mondialiste- devait initialement s’établir selon les vœux américains. Mais les manifestations « oranges » n’ont visiblement pas eu l’effet escompté et le peuple russe s’est montré fidèle au Kremlin.Le remplacement de Poutine est ainsi reporté. Les réseaux occidentaux devront donc redoubler d’effort. Idem en Syrie où le véto russo-chinois a stoppé l’avancée belliciste américaine en s’opposant aux sanctions occidentales. Il s’agit d’un signal fort démontrant que la marche avant guerrière américaine n’est pas une fatalité. Sauf que, toujours sous couvert de liberté et de démocratie (on ne change pas une entourloupe qui fonctionne), l’OTAN se remettra vraisemblablement à l’ouvrage.

Les services de renseignements du MI6 et de la CIA s’étant rendus sur le terrain, l’armée syrienne ayant été au passage rencontrée, il y a fort à parier que la subversion s’empare de nouveau de la Syrie. Pour une rébellion dite « populaire » comme se plaisent à déclarer nos médias alignés -habitués à mentir- qui qualifient le régime d’Al-Assad de « répressif » face aux « opposants syriens », alors que cette insurrection est fabriquée de toute pièce depuis l’étranger.

De plus, la Syrie est un allié de la Russie. De même que l’Iran est le premier partenaire commercial de la Chine ; la nation perse fournissant abondamment la puissance communiste en pétrole. La coopération ne s’arrête pas là comme le précisa à Bruxelles le vice-premier ministre délégué pour les affaires militaires Dimitri Rogozin : “Toute attaque contre l’Iran serait considérée comme une menace directe à la sécurité de la Russie !” Une telle mise en garde s’emboîte parfaitement avec les plans des dirigeants du cartel bancaire.

’Iran, une cible « privilégiée »

La présence des troupes militaires anglo-américaines s’est renforcée dans le détroit d’Ormuz en ce début d’année 2012, notamment au sud où des bases navales et aériennes ont été massivement transférées. De ce lieu stratégique pourraient éclater diverses confrontations. Pour rappel, 100000 troupes US avaient rallié le Koweit avant l’invasion irakienne de 2003. Les mêmes mesures pourraient entraîner les mêmes effets… sans que cela n’émeuve le grand public occidental, les média-mensonges jouant alors un rôle majeur.

D’autres signes avant-coureurs ne laissent rien présager de fameux dans ce coin du globe ; comme cette déclaration du Secrétaire à la Défense Léon Panetta qui prédit, selon Russia Today, une attaque israélienne en Iran pour le printemps 2012. Mais ce fameux Iran d’Ahmadinejad n’est point décidé à se laisser agresser sans réagir. Jouant sur les mots, le président perse a récemment affirmé vouloir un « Nouvel Ordre Mondial basé sur la justice face à la décadence du capitalisme. » Une chose est sûre : le fief chiite se prépare militairement et financièrement à faire front (augmentation du budget militaire iranien de plus du double). Reste à savoir si le clergé perse de Khomeini souhaite depuis le début ce choc des civilisations qui paraît aujourd’hui inévitable. En d’autres termes, l’Iran se doterait-il volontairement de l’arme nucléaire pour attiser le conflit ? Il s’agit d’une autre question auquel il est difficile de répondre.

 

Les feux clignotants des médias alignés ont, depuis plusieurs années, annoncé cette confrontation d’envergure internationale. Sur RTL en septembre 2007, le sioniste Kouchner avait été un des premiers à nous mettre la puce à l’oreille alors que rien ne présageait un tel scénario. Ses propos avaient alors interloqué l’opinion. Aujourd’hui, ils sont devenus un lieu commun.

 

L’avènement de la troisième guerre mondiale se précise donc au fur et à mesure que les pions prennent place sur l’échiquier. Les oligarques sous contrôle s’apprêtent à déclencher le chaos voulu par les maîtres occultes de la gouvernance mondiale, afin d’asseoir leur suprématie autant financière qu’idéologique et d’établir sur les ruines des nations, leur plan de domination à long terme et grande échelle.

Johan Livernette Source

( Cet article a ete redige par l’internaute « wearelegion ». Ce dernier etant dorenavant banni du site son article valide ce matin apparait donc sous le pseudo anonymoos.)

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte
  2. la grenouille verte

16 commentaires

  1. qui va a la chasse perd sa place… MDR…
    Oui, bizarre, que ton commentaire aparaisse ici alors que anonymoos nous dit que tu a ete banni(e) de ce site, wearelegion Malsi nousomnombreu ! Tu en sors des conneries je dois t’avouer, tu veux nous ramener au Moyen Age, allez trouve un autre pseudo et atteris au xxieme siecle, en France, ici-meme, tu es le/la bienvenu(e)…

  2. Allaouh akbar wearelegion Malsi nousomnombreu, moi c’est Mlle, et pas Col… Ca s’est mon copain…
    Allez reviens nous ecrire des bons articles du genre de celui-ci…

  3. ‘Allahou’ meme en Arabe je fais des fautes, je suis irrecuperable, donc, pas recyclable…

  4. Cheminade, incroyable celui-la, ca fait des annees que ca dure, sa presence sur la scene politique -surtout au moment des elections…- (!) et il arrive a trouver 500 signatures, meme si il est membre d’une secte americaine et a ete condamne pour diverses affaires (*VOIR CI-APRES), la preuve que tout est possible sur cette planete.
    Le pour:
    tout est de la faute de la haute finance, des milieux financiers de la City et de Wall Street et de la Royaute anglaise et de ses membres (meme l’avenement d’Hitler et de Mussolini)
    Le contre:
    ne croit pas au rechauffement de la planete !

    (*) Extrait Wiki:
    Affaire Mylène Farmer

    En février 1989, durant la campagne pour les élections européennes, le Rassemblement pour une France libre utilise une photographie tirée du clip Sans logique de Mylène Farmer pour une affiche représentant « Mylène avec les yeux révulsés » et accompagnée du texte suivant : « Ils promeuvent la laideur et la drogue : Non à la sous culture des médias ! ». La chanteuse assigne en référé Jacques Cheminade devant le tribunal de grande instance de Paris, considérant que « son image avait été utilisée à son insu et que les propos accompagnant l’affiche avaient un caractère impropre et injurieux, laissant supposer que la chanteuse se montrait favorable à l’utilisation de ces substances »76. Elle obtient gain de cause et l’affiche est retirée.

    Invalidation des comptes de la campagne présidentielle de 1995

    Le 11 octobre 1995, le Conseil constitutionnel rejette les comptes de campagne de Jacques Cheminade pour l’élection présidentielle de 1995, le privant entièrement du remboursement des frais de campagne. Jacques Cheminade saisit la Cour européenne des droits de l’homme. La Cour rejette à l’unanimité son pourvoi, considèrant que « l’éventuelle incidence patrimoniale d’une procédure portant sur les conditions d’exercice d’un droit de caractère politique ne confère pas pour autant à celle-ci une nature « civile » » et que « la décision du Conseil Constitutionnel n’a aucunement privé le requérant de la propriété d’une somme quelconque, mais a seulement entraîné l’obligation pour le requérant de rembourser à l’Etat l’avance d’un million de francs, parce qu’il ne remplissait pas les conditions légales pour pouvoir prétendre au remboursement forfaitaire de ses dépenses de campagne ». Il fut soupçonné par le Trésor public d’avoir organisé son insolvabilité en ayant hypothéqué son appartement parisien, ainsi qu’une ferme et une part de forêt qu’il possédait dans le Puy-de-Dôme. Son parti, la Fédération pour un nouvelle solidarité est alors renommé en Solidarité et Progrès et domicilié dans les vestiges d’une ancienne usine de Clichy-la-Garenne. En août 1996, ses biens sont saisis et en 1998 son appartement est placé sous hypothèque légale par les services de l’État ; cette mise sous hypothèque sera renouvelée puis étendue en février 2010[réf. nécessaire]. Pour Jacques Cheminade, cette procédure relève de l’« acharnement ». Le 31 juillet 2006, un huissier requis par l’État procède à la saisie-attribution du compte bancaire de Jacques Cheminade, destiné à alimenter son compte de campagne pour 2007. Le Trésor public réclame le remboursement des 171 525,46 €, représentant le remboursement de l’avance consentie par l’État en sa faveur (un million de francs, plus des frais antérieurs) au titre de l’élection présidentielle de 1995, suite à l’invalidation des comptes de campagne. Cheminade y voit « le regain d’une campagne d’acharnement en raison de ses prises de position et de sa dénonciation sans ambiguïté d’initiatives visant à démanteler les moyens de l’État-nation France ».

    Affaire Miguet

    Le 29 avril 2003, le Tribunal de grande instance de Paris (17e Chambre) condamne Nicolas Miguet, directeur de publication du magazine L’Hebdo (anciennement Minute l’Hebdo), à payer la somme de 7 500 euros à titre de dommages-intérêts, pour avoir diffamé publiquement Jacques Cheminade. Le tribunal souligne la « mauvaise foi caractérisée » du diffamateur80

    Affaire Perben

    Le 21 septembre 2004, le tribunal correctionnel de Lyon condamne Jacques Cheminade à 15 000 euros d’amende pour diffamation publique envers Dominique Perben. Un candidat de son mouvement avait dénoncé les lois Perben en juxtaposant la photo du garde des Sceaux serrant la main du procureur général américain John Ashcroft, avec celle de Pétain serrant la main d’Hitler le 24 octobre 1940 à Montoire-sur-le-Loir. Ce jugement est confirmé le 9 février 2005 par la cour d’appel de Lyon.

    Critiques

    Jacques Cheminade est parfois décrit comme d’extrême-droite. Sa proximité d’idée avec Lyndon LaRouche -le Guru de la secte- fait également craindre des pratiques sectaires. Concernant l’accusation de risque de dérive sectaire parfois portée contre son parti, Solidarité et Progrès, la MIVILUDES, après avoir enregistré des signalements en 2005-200684, déclare en janvier 2012 par la voix de son secrétaire général, Hervé Machi : « C’est un dossier qui pour nous aujourd’hui à la MIVILUDES n’est pas vivant. Les derniers signalements que nous avons reçus remontent à 5 ou 6 ans, donc grosso modo la période de la dernière élection présidentielle. Les personnes qui avaient fait ces signalements avaient été reçues à la Mission et ces témoignages n’ont pas débouché sur une saisine de l’autorité judiciaire par la Mission, sans doute parce qu’à l’époque la Mission a considéré que les critères de la dérive sectaire n’étaient pas caractérisés »

  5. … ‘secte’, oui, surement, puisqu’il preconise la colonisation de… la LUNE et de la planete MARS, comme si nous n’avions pas assez de problemes a resoudre ici-meme, sur la planete TERRE:

    Il veut relancer la conquête spatiale abandonnée depuis des années et ce à travers plusieurs étapes. Créer des stations en orbite terrestre basse, en orbite solaire (pour capturer des particules près du soleil), une station sur la Lune pour exploiter ses ressources, et puis sur Mars.

    Cette exploration (et exploitation) de l’espace permettra des progrès technologiques qui serviront sur Terre. Par exemple, pour les futures carences énergétiques, plutôt que de développer des énergies propres et renouvelables, le candidat de Solidarité & Progrès propose de se servir des ressources lunaires en hélium-3 (qu’on fera venir sur Terre par conteneurs) qui serviront de base à une fusion thermonucléaire contrôlée qui nous alimentera en énergie –d’ici 30 ans.

    Ensuite, il va falloir créer une atmosphère artificielle sur Mars pour pouvoir y vivre. En toute logique: «lorsque nous aurons réussi à construire des villes habitables dans un environnement hostile comme celui de Mars, nous serons encore bien davantage en mesure d’en construire dans les déserts de notre planète».

  6. Être « verte » et en même temps pour les USA, relève du paradoxe…
    La départementalisation de notre Pays serait la meilleur des solutions pour les « autres », par pour nous… à moins de vouloir « noyer » dans la masse les enfants du Pays.

    Posté Par Lagarbe dans un article du site AGORAVOX.

    QUAND, en 1992, Deng Xiao Ping déclara : « Le Moyen-Orient a du pétrole, mais la Chine a des terres rares », tout le monde rigola. Aujourd’hui on rit jaune… La Chine, qui produit 97 % de terres rares, vient de commencer à fermer le robinet. Et on est mal. Sous le joli vocable de « terres rares » se cachent dix-sept minéraux aux noms poétises, néodyme, dysprosium, lanthane, etc., qui partagent les mêmes caractéristiques : ils sont difficiles à extraire et à raffiner, et les nouvelles technologies en ont grand besoin. Notamment, comme c’est bizarre, les technologies dites durables : le terbium est indispensable aux lampes à basse consommation ; sans néodyme on ne pourrait guère faire de moteurs de voitures électriques ni de générateurs pour éoliennes. Et d’autres métaux rares, que la Commission européenne vient de classer sur une liste de quatorze « matières premières critiques », sont eux aussi indispensables à la fameuse « croissance verte » : le gallium est décisif pour les LED et les cellules solaires à haut rendement, l’indium est idéal pour les cellules photovoltaïques, etc. Ajoutons que la demande pour toutes ces raretés a explosé avec le high-tech (écrans plats, fibre optique, afficheurs à cristaux liquides, lasers, radars, etc.), et l’on comprendra que Deng Xiao Ping avait vu juste.
    Et que les industriels occidentaux se mettent à paniquer. C’est dans ce contexte que vient de sortir un passionnant et très informé bouquin (1) sur la question, écrit par des centraliens, des ingénieurs donc, qui ne jurent que par la technique et dont on s’attend à ce qu’ils nous promettent de trouver des solutions, grâce à la recherche, à l’innovation technologique, au recyclage, comme on nous le serine d’ordinaire. Stupeur : au contraire, ils détruisent méthodiquement toute illusion.
    1. « Nous exploitons un stock fini » de métaux qui s’épuisera bientôt, croissance aidant. La pénurie nous guette, et plus vite qu’on ne le croit : dans dix à treize ans, par exemple, il ne restera plus d’indium. La « croissance verte » qui viendrait apporter la solution à tous nos maux est un mythe : la course technologique et l’innovation créent un emballement de besoins en métaux, en particulier les plus rares, qui rend cette croissance non durable.
    Tu vois la chine recèle plein d’avantages
    2. L’extraction des minerais requiert de plus en plus d’énergie, car ils sont de moins en moins concentrés. Or l’énergie, toujours moins accessible, exige de plus en plus de minerais : nous venons tout juste d’entrer dans ce cercle vicieux.
    3. Croire que le recyclage va tout régler est une erreur. « Il n’y a pas de circuit sans perte. » S’il peut freiner le gaspillage, le recyclage « ne pourra pas inverser la tendance ».
    Et de conclure : « C’est donc sur le terrain du juste besoin et, par-delà, de la morale que devront se situer les progrès. » Aaaargh ! Si même nos meilleurs ingénieurs se mettent à douter que la Sainte Technique et de la Sanctissime Croissance verte puissent nous tirer d’affaire.
    Leur superbe avancée technologique liée à ça
    Pauvre petit amerloque

    Pour le nickel c’est pareil…

  7. je ne suis pas ‘POUR’ les USA, ou vois tu cela (cedille) , mon bonom? Au contraire je denonce le parti de Cheminade ‘au lit’ avec une secte americaine, mon bonom !
    Pour ton info, nous avons, nous, ici, sur le Caillou, ces metaux rares, et plus… Nous avons aussi la possibilite de developper les energies vertes , une economie verte, ou alors tu vas bientot la payer chere ton essence…
    Noyer les enfants du pays dans la masse, tu ecris, mais alors tu crois que quand le pays sera fasse aux capitaux et armees Chinoises et Australienne les enfant duu pays ne vont pas etre noyes dans une maree ‘jaune’ ou ‘poken’, tu te trompes, l’independance c’est la fin des haricots pour le Caillou, et puisque l’autonomie (ou ‘independance-association, c’est pareil) c’est la porte ouverte a l’independance, mieux vaut considerer dores et deja mon option de ‘collectivite departementale d’outre-mer’, en renforcant(cedille) notre economie locale, la (accent) nous deviendrons autonome tout en faisant partie d’un pays ou il reste encore pas mal de libertes, pas comme aux USA…

  8. Si je suis ton bonom, alors tu seras Ma petite grenouille verte des renseignements généraux… la France c’est Sarko. Et Sarko c’est USA… Tu nous demandes d’adopter une monnaie qui, avec le dollar, s’enfonce inexorablement. Tu pique, tu écorche et tu t’impose… qui es tu vraiment ma grenouille humide pour envoyer tes posts d’aussi loin? Est-tu prophète pour dire que je me trompe? Est-tu là à titiller notre ego afin que, par nos réponses, nous nous mettions à nu aux yeux de tous?
    Nous sommes l’un des seuls pays au monde à avoir de quoi manger et boire pour tous. Et tu nous demande d’ouvrir nos portes afin d’accélérer le pillage de l’homme sur la nature. Avant de penser départementalisation, il faut penser foncier avant tout. Les liens à la terre ici ne sont pas du tout les même qu’en Martinique ou à la Réunion où la population est issue d’Afrique. Ne pas le savoir prouve que tu n’es pas d’ici… Mes enfants auront encore de quoi manger d’ici là… plus d’pétrole mais de quoi manger.

    En tout cas tu as raison sur un point. Si nous sommes indépendant, il faudra faire très attention… aux américains (et leurs chiens) car ils n’hésiteront pas à entrer en conflit avec nous pour notre ressource et ce, même s’il faut utiliser les médias pour nous faire passer pour des terroristes au yeux du monde occidental. Comme ailleur(s) dans le monde…

    Environnement: Nous sommes le seul Pays au monde à être entouré d’une barrière de corail et utiliser les forces mécaniques considérables qu’engendrent les passes du lagon lors des changements de marée pourrait être une piste intéressante… comme au Pays Bas.

  9. Bonom a écrit:

    « il faudra faire très attention… aux américains (et leurs chiens) »

    et c’est qui, « leurs chiens » ?

    ———————————–

    qui sait si l’histoire ne se répètera pas; comme dans les années 40 où les Américains ont protégé la Calédonie contre l’expansionnisme japonais, qui sait ce que nous réserve l’avenir… si le monde continue d’avancer vers cette instabilité, à laquelle se conjugueront d’autres facteurs économiques(*).

    Une fois un collègue m’a dit, il y a de ça plusieurs années  » tu sais, les Chinois, ils ne veulent faire que du commerce »

    oui mais,…
    les années ont passé, et on observe des choses:
    quand on fait du commerce, on protège sa flotte commerciale et on sécurise ses circuits d’approvisionnement;
    d’où les investissement énormes que fait la Chine dans sa force navale.
    oui mais,
    (*) le pic de pétrole sera bientôt atteint ( ou déjà ) certaines matières premières vont commencer à se raréfier dans quelques décennies, et là, le commerce ne se fait plus de la même façon…

    La Chine veut devenir un géant politique… les géants politiques ont parfois tendances à trop s’imposer, ou peuvent se tromper, comme les géants classiques l’ont déjà fait…comme en Irak en 2003.

    Et savez-vous que l’Australie réorganise le déploiement de ses moyens militaires vers les grands territoires vides du Nord et du littoral indien… pourquoi… a-t-elle des raisons de craindre quelque chose ? de se préparer ? …

  10. Méa culpa Mister Eric. Je retire « chien » que je remplace par « complice »… elle est forte la grenouille.

    Bien entendu qu’elle se prépare à quelque chose… car si le gouvernement Israélien décide d’attaquer l’Iran, la Chine, la Russie et le Pakistan ne resteront pas les bras croisés. Ils l’ont dit.
    Au fond qu’est-ce que ça peut faire si la Chine devient la première puissance économique? Qui a taper des pieds pour que celle-ci sorte de sa bulle et intègre le système économique « de l’Ouest »? Qui a tout délocaliser chez eux?
    Les US sont toujours et restera encore longtemps la première puissance militaire. A cause de la crise, ils s’affaiblissent (économiquement) et risque de perdre leur hégémonie mondiale. Une bête blessée peut devenir dangereuse… pire si elle est armée jusqu’aux dents dans chaque foyer.Maintenant, si l’Euro suit le dollars… là c’est carrément la civilisation occidentale qui risque de trinquer… et toutes les autres avec. L’histoire nous le prouve, la croisée n’est pas fini et s’étendra sur toute la terre… sauf si des Pays nucléaire font barrage.

  11. La Chine va devenir la 1ere puissance mondiale, c’est presque techniquement fait, et son budget depense augmente de facon adequate et constante depuis les 10 derneires annees, ils commencent meme a inquieter un peu, meme si les Ricains ont ce qu’il faut (lire recents propos de Kissinger, et non, il nest pas mort…).l’Inde est en bonne voie pour prendre la deu ou troisieme plce a plus long terme, et ils sont les allies de la chine en cas de pepin…
    Certaines guerres peuvent aussi sortir un pays de la merde, c’est un constat, tout a fait factuel.
    Israel attaquera l’Iran le jour ou il y aura trop d’incertitudes quant a sa possession d’une arme nucleaire consequente, tant que les visites de leurs installations sont autorisees et qu’il n’y a aucun signe d’enrichissement de minerai a en quantites qui trahirait l’utilisation du produit fini, ils vont laisser couler, mais ils sont pret a intervenir dorenavant 24/7, et la, il peut y avoir probleme, les ethnies de la region dictent ce qui se passerait, les Russes ont beaucoup d’interet en Iran -et Syrie-, les Chinois aussi, donc inquietude de l’Ouest…
    Les Chinois vont s’interesser de tres pres a la Nlle-Caledonie,la Nlle Guinee est deja dans le coimateur, Fidji aussi 9une facon de dire merde au Commonwealth pour eux, et un coup d’etat [Definition? Une minorite qui prend le pouvoir , par la force… ou pas…] ils n’attendent que les resultats des consultations a venir, l’evolution a venir, les partis minoritaires sont ‘infiltres’ par plusieurs gueulards de gauche venus de partout, en petit nombre mais cela pourrait changer, je n’ecarte aucune possibilite pour le caillou, le fric parlera, et les dirigeants futurs seront ils aussi raisonnable que la France? Mosquees pour le caillou? Casino geant Chinois? Bass militaire Americaine ou Australienne? Enfin, perte de notre identite a tous (y compris celle des Kanaks) et surment misere, le poignon il partira d’ou il est venu…

  12. Méa culpa Mister Eric. Je retire “chien” que je remplace par “complice”

    oui, mais c’est qui ? les Australiens ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *