L’alerte au tsunami levée en NC mais la menace nucleaire alors ?

Le haut-commissariat de Nouvelle-Calédonie a annoncé samedi à 3h30, heure locale, que l’alerte au tsunami décrétée suite au séisme de magnitude 8,9 survenu au Japon avait été levée.

« Les habitants qui avaient évacué les bords de mer peuvent regagner leurs domiciles en toute sérénité », précise le haut-commissariat dans un communiqué.

A Paris, la ministre chargée de l’outre-mer Marie-Luce Penchard avait annoncé vendredi dans un communiqué que des cellules de crise avaient été activées en Polynésie Française, en Nouvelle-Calédonie et à Wallis et Futuna « afin d’informer les élus, les populations et d’anticiper le déplacement de ces dernières » en raison du risque de tsunumi.

Par ailleurs, le Haut-commissaire de la République en Polynésie française a levé l’alerte rouge pour les archipels des Australes, Iles Sous-le-vent et Tuamotu Gambier, ainsi que pour plusieurs communes de Tahiti et Moorea.

« Un tsunami pouvant toujours engendrer des phénomènes dangereux en mer pendant les heures qui suivent le passage de la première onde, les activités nautiques demeurent interdites jusqu’à nouvel ordre, dans tous les archipels de la Polynésie française. Il est recommandé de ne pas s’approcher des plages, ports et rivières », souligne le Haut-commissariat dans un communiqué.

Nous voila soulage, ceci etant dit les infos ne sont pas pour autant meilleure :  l e bilan ne cesse de s’aggraver. Au lendemain du séisme d’une magnitude de 8,9 sur l’échelle de Richter, presque aussitôt suivi d’un tsunami dévastateur, le Japon est sans nouvelles d’environ 10 000 habitants d’une ville portuaire de Miyagi, dans le nord-est de l’archipel. Un bilan provisoire transmis par les médias japonais fait également état de plus de 1400 morts et de plusieurs centaines de disparus. L’ambassade de France a indiqué ce samedi que 25 Français sont toujours recherchés dans la région de Sendaï, ravagée vendredi par un tsunami. Le ministère des Affaires étrangères a toutefois souligné que ces ressortissants n’étaient pas considérés à ce stade comme des « disparus ».

Menace d’une catastrophe nucléaire

Par ailleurs, l’inquiétude grandit autour de la centrale Fukushima, dans le nord-est du pays, où a été entendue samedi matin une explosion. La menace d’une catastrophe nucléaire inquiète les autorités. Un réacteur, victime d’une série de problèmes en raison du puissant séisme et de ses répliques à répétition, pourrait entrer en fusion. Le toit et les murs du bâtiment qui abritent le réacteur se sont effondrés. Des fuites radioactives ont également été enregistrées. Par mesure de précaution, les autorités japonaises ont demandé l’évacuation des habitants dans un rayon de 20 km. Une réunion des autorités européennes de la sécurité nucléaire et l’industrie du secteur est prévue en début de semaine chargées pour tirer les leçons de l’incident nucléaire au Japon.

Eric Besson a estimé que l’explosion dans la centrale de Fukushima était un «accident grave», mais il a refuté la dénomination de «catastrophe nucléaire». Anne-Laure Meladeck, porte-parole de l’association Sortir du nucléaire, interrogée par i-Télé, a elle appelé à la prudence, estimant que le manque d’infiormations ne permettait pas de qualifier ce qui s’est passé au Japon. Ce qui n’a pas empecher, lors de la conférence de presse organisée au ministère de l’Ecologie,, Nathalie Kosciusko-Morizet  de préciser que l’outre-mer français n’est pas menacé, d’autant que les rejets de la centrale japonaise sont «faiblement radioactifs»….moue …perso je suis pas rassuree pour autant 🙁

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. En plus de 2 réacteurs de la centrale de Fukushima qui risquent fortement d’entrée en fusion,je viens d’apprendre qu’il y a une autre centrale concernée par ce risque…
    Je me dis qu’il ne fait pas bon vivre dans les environs,en particuliers pour ces pauvres japonnais ,qui ne serait ce que à Tokio sont des dizaines de millions à y vivre.
    On devrait savoir que sur des sites nucléaires aussi exposés,beaucoup de personnes la bas naissent par exemple avec un 3eme mammelon .
    Et les annomalies génétiques ne vont pas se cantonner chez eux,où aux abords de la Chine où de la Corée.
    A l’image d’une nuage de Tchernobyl,on va nous trouver un autre pretexe que celui qui consiste à dire que miraculeusement les vents dominants ont stoppé net la radoactivité aux limites de certaines frontières.
    On va nous faire croire que le lait est bon pour la santé ,et que le cancer de la tyroide sur le caillou a d’autres origines qu’une concentration alimentaire et environnementale anormalement radioactive.

  2. J’étais en train de regarder un responsable de la sureté nucléaire sur le journal local.
    Je suis écoeuré par l’irresponsabilité récurente de ce genre d’individus que l’on entend trop souvent,quitte à prendre de force des gens intelligents pour des cons.
    On a entendu le ministre japonnais,puis la responsable écologique du gouvernement français.
    On a toujours ces gens infects qui parlent de sérénité quitte eux meme à etre rattrapé par la catastrophe
    Mer..,toujours l’idée de minimiser par mille les risques!
    Ca sort un peu du sujet;
    Mais heureusement que l’on a la TNT, ce n’est cependant pas normal d’etre dépendant que d’une seule source d’information en direct ;France24,et qui tourne trop en boucle.
    Avec une mafia qui empeche la reception corecte de la télévision sur internet,pour ne pas faire de l’ombre à canalsat.
    Dans le monde,On serait les derniers avertis par un événement,quel qu’il soit, qui pourrait nous toucher plus directement.

  3. On est tellement indécent sur le territoire,par le biais des médias.
    Que non seulement on se fiche du problème;
    Mais en plus on se fout de ces malheureux Japonnais,en parlant au meme moment de la présence Américaine sur le territoire,comme pour bien rien à s’en branler!
    Ca pouvait pas attendre, cette commémoration!
    La rage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *