Plus de 30 000 séismes ont été enregistrés dans le détroit de Bransfield, un canal océanique entre les îles Shetland du Sud et la péninsule Antarctique, depuis la fin août 2020, selon l’Université du Chili. Le détroit s’étend désormais de 15 cm par an à partir de la péninsule Antarctique, soit près de 20 fois plus vite qu’auparavant.

Le plus fort tremblement de terre de la séquence a été M6.0 à une profondeur de 15 km (9 miles) à 23:49 UTC le 6 novembre.

Selon le Centre sismologique national de l’Université du Chili, l’essaim est centré dans le détroit de Bransfield, un canal océanique de 96 km entre les îles Shetland du Sud et la péninsule Antarctique.

Selon le centre, plusieurs plaques tectoniques et microplaques se rencontrent dans cette zone, ce qui entraîne un grondement fréquent, mais les trois derniers mois ont été inhabituels.

La majeure partie de la sismicité est concentrée au début de la séquence, principalement au cours du mois de septembre, avec plus de mille tremblements de terre par jour, a indiqué le centre, comme rapporté par Reuters.

En raison de ces fréquents tremblements de terre, le détroit s’étend maintenant à partir de la péninsule Antarctique d’environ 15 cm par an, soit près de 20 fois plus vite qu’auparavant (7 à 8 mm par an).

Source : https://watchers.news/2020/12/18/south-shetland-islands-bransfield-strait-earthquakes-2020/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *