Le criminel nazi le plus recherché du monde, retrouvé à Budapest !

Laszlo Csatary, le criminel nazi le plus recherché au monde a été retrouvé par des journalistes anglais en Hongrie, à Budapest !

Âgé de 97 ans Laszlo Csatary, complice de la mort de 15.700 juifs pendant la seconde guerre mondiale, coulait des jours paisibles à Budapest…

Jusqu’à ce que son passé de chef de la police du ghetto juif de Kassa (Slovaquie actuelle) le rattrape. En 1944 celui-ci a participé à la confiscation, l’expropriation ainsi qu’à la déportation de centaines de milliers de juifs.

Après la guerre celui-ci fuit au Canada, est naturalisé et gagne sa vie en tant que marchand d’art avant d’être découvert par le gouvernement Canadien en 1997 et d’être déchu de sa nationalité !

Selon Ephraïm Zuroff, directeur du bureau du centre Wiesenthal en Israël (organisme très impliqué dans la traque d’anciens nazis), a confirmé l’information selon laquelle le nazi est bel et bien à Budapest .

Mais la localisation du dignitaire nazi a pu être possible avec la collaboration des journalistes du Sun ainsi que du centre Wisenthal qui ont pu trouvé Laszlo Csatary grâce à un informateur :

« Il y a dix mois, un informateur nous a donné des renseignements qui nous ont permis de localiser Laszlo Csatary à Budapest. Cette informateur a reçu la prime de 25.000 dollars que nous accordons contre des informations permettant de retrouver des criminels nazis »  a déclaré Ephraïm Zuroff  dans un entretien téléphonique à l’AFP.

De plus les informations avaient été transmises au parquet de Budapest en septembre 2011, qui n’a rien fait depuis !

Les journalistes du Sun sont même allés frapper à la porte de Laszlo Csatary qui leur a claqué la porte au nez en leur déclaration qu’il « n’avait rien fait ».

« C’est la quatrième fois que le « Sun » collabore avec nous pour faire pression sur des autorités qui traînent les pieds pour retrouver des nazis » a déclaré Ephraïm Zuroff.

Avant d’ajouter que « Lazlo Csatary traitait les juifs du ghetto avec cruauté, fouettant les femmes et les forçant à creuser des tranchées à mains nues ».

Laszlo Csatary, à 97 ans, n’est plus qu’un vieil homme et ne vivra probablement pas assez longtemps pour être jugé et condamné pour ses crimes, mais la traque des criminels nazis montre aux auteurs de crimes contre l’humanité que quelque soit le régime ou le pays, ces derniers n’auront pas de répit même à l’aube de la mort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *