Dans ce Satsang nous mettons l’accent sur ce qui est toujours là, mais que nous n’entendons pas quand le mental est agité : Le Grand Silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *