Le meurtrier de Julien Bouju est LIBRE !!!

( rappel : en janvier 2010, Julien Bouju, 20 ans, mourrait brûlé vif dans un acccident sur la savexpress; le conducteur roulait sous l’influence de l’alcool, il a presque quitté les lieux de l’accident, et avait été condamné à … 30000cfp d’amende!  waaooo impressionnant ! Afin de ne pas me mettre mal avec la loi, je me retiendrai de vous dire ce que je pense de la justice française, avec un mot qui commence par « m… » . Eric. )

Souvenez vous il y a 3 semaines, la presse titrait « Petite récidive, grosse peine de prison » et commençait son article, je cite « Dix-huit mois après avoir provoqué la mort d’un de ses amis lors d’un accident de la route, alors qu’il allait échapper à la prison, Julien Gaillot s’est fait pincer par la police, alcoolisé au volant. Et cette fois, la peine est lourde. »
vous avez été très nombreux à réagir en disant que malgré les 10 ans de prison qu’il encourait à la base, 15 mois de prison pour avoir tué et récidivé c’était peu mais il va quand même en faire un petit peu.
Eh bien non, la justice à tout compte fait décidé de le laisser en liberté !!!

Mais à quoi toute ces mascarades de procédures ont-elles bien pu servir? Comment peut-on imaginer une seule seconde que la certitude de l’impunité puisse avoir un quelconque effet dissuasif ou répressif?  Pourquoi  lit-on dans les journaux que les délinquants écopent de peines lourdes et que dans un silence le plus total ils sont relâchés?
Le procureur annonçait à la dernière audience « le prévenu a une conscience inexistante, il faut que les peines aient du sens ». Il faut se rendre à l’évidence, la justice n’a pas de sens et les règles fondamentales en matière pénal  sont bafouées.  Le juge d’application des peines a dit que « le prévenu n’a pris conscience des faits et il n’a suivi que partiellement son suivi en addictologie ». Dans cette affaire, personne n’est dupe, tout le monde a compris que ce délinquant n’a que faire de menaces de sanctions qui ne sont pas appliquées, même pas peur de se retrouver à la barre du tribunal, et d’ailleurs, à peine sorti depuis quelques jours, il exhibe déjà sur son réseau social des photos de lui manipulant sa plante favorite qu’est le cannabis. Personne n’est dupe mais encore une fois la justice à montré sa promptitude à préserver les droits des meurtriers.

Nous pourrions dire un message à ce délinquant, la société a décidé de te laisser libre, tu n’as plus de permis mais c’est pas grave, tu sais que tu as le droit de prendre le volant et que ta voiture n’attend qu’une chose, que tu t’installes confortablement sans oublier ta bouteille carré rangée  dans la boîte à gants. Si tu regardes bien dans ton vide poche il doit te rester une enveloppe d’herbe, tu sais, celle qui ne t’appartiens pas, tu as dit au président de la cour que c’était à ton copain, toi tu lui avait roulé un pétard et il l’a oublié dans ta portière, regarde bien il doit être encore au fond, tu peut l’allumer et prendre la route comme à ton habitude mais si tu dois tuer encore quelqu’un, essayes d’en choisir un qui te ressemble, tu sais ceux qui répandent leurs effluves de stupidités et d’irresponsabilités. Après ça, tu vas te retrouver encore une fois à la barre mais ça aussi c’est pas grave, cet article va te sauver la mise, rappelles toi ce qu’on lisait dans la presse je cite « Son avocat, Me Moresco, a fait une autre lecture de ce comportement difficilement compréhensible.  La famille et les amis de la victime alimentent des blogs où Julien est régulièrement traité d’assassin. Il s’est fait arrêter quatre jours avant d’obtenir une probable alternative à la prison »
Ton avocate n’aura aucun mal à te défendre elle a juste un copier coller à faire de sa plaidoirie, et puis tu vas retrouver les magistrats qui te connaissent bien maintenant, ce sera une occasion de plus de passer un moment tranquille dans un lieu convivial. N’oubli pas d’expliquer tout ça à tes copains, ce serait dommage qu’ils n’en profite pas. Dans quelques années, tu expliqueras à tes enfants les détails de tes jeux préférés comme la fois ou tu as abandonné Julien Bouju dans les flammes de cette voiture que tu avais accidenté. ça nous fait rappeler d’ailleurs que lui n’aura jamais d’enfants, il n’avait que 18 ans quand tu l’as tué…  mais ça aussi c’est pas grave. En fait tu as une vie active, un vrai Rebel, tu as gagné le respect de ta bande et tu en es fier. Dommage qu’on ne puisse pas expliquer tout ça à Julien Bouju, mais lui il avait d’autres valeurs de la vie qui sont complètement opposées aux tiennes.

La justice à complètement faillit dans cette affaire,  il ne purge pas sa peine parcequ’il n’y a pas de place en prison lui a-t-on dit !!! Argument facile et pitoyable mais qui reflète bien la réalité politique actuelle, tout le monde parle d’une délinquance croissante et personne n’agit , et pourtant un grand nombre de reportages évoquent  de plus en plus ce fléau de récidivistes impunis qui répètent leurs actes. Ces dernières semaines des affaires dramatiques ont été largement médiatisées, les affaires Marie-Christine, Laetitia, Agnés, leurs assassins étaient tous récidivistes et pourtant la justice les a laissé libre et le pire est arrivé. Mais ça c’est le quotidien des tribunaux, ce ne sont pas des cas isolés, une vidéo fait le buzz avec ce témoignage de Joël Censier dont son fils a été assassiné par un récidiviste, un pacte pour la justice à été lancé à cette occasion et a dépassé le million de signatures, preuve que les citoyens souhaitent que la justice fasse ce dont pourquoi elle existe. Vous pouvez vous aussi apporter votre soutien en signant ce pacte sur ce lien ici.
Réagissez avant qu’un malheur ne touche votre famille, nous avons voté des lois pour sanctionner les délinquants mais les magistrats ne respectent pas cette volonté.

La justice est au cœur du problème de la récidive,
elle est complice et responsable
de cette délinquance qui monte en puissance.

Ce dysfonctionnement se répète trop souvent, les délinquants opèrent en toute impunité et ils le savent !

A faire suivre SVP

DRNC (Délinquance Routière en Nouvelle Calédonie)

Rejoindre la conversation

10 commentaires

  1. Cet article est dur, il est vrai, il fait mal…
    Mais: il faut le lire… et pas seulement.

  2. C’est d’autant plus honteux quand on compare l’indulgence dont a bénéficié le chauffard tueur récidiviste à l’extrême sévérité de la condamnation d’un honnête résident de Portes de Fer ayant tué, excédé, un jeune voleur multirécidiviste appartenant à une bande harcelant continuellement les habitants de ce quartier …

    Moralité : il vaut mieux être voleur ou chauffard alcoolique qu’être honnête et travailleur!

  3. En même temps le malheureux Julien qui est décédé avait choisi de prendre la responsabilité de monter dans le véhicule de son ami malgré le fait qu’ils aient bu (et certainement … ) tous les 2. Les parents de ces 2 garçons auraient pu également les mettre en garde. La justice est imparfaite c’est vrai mais maintenant il faut accepter les choses telles qu’elles sont. Désolé pour Julien BOUJU et tous ceux à qui ce commentaire déplaira, que cherche-t-on à faire ? A détruire ce garçon qui s’en veut certainement déjà et qui est probablement au bord du pétage de câble… Savoir pardonner… ???!!!

    1. Dans un premier temps ce sont les parent du prévenu qui sont les premiers en cause en donnant les clés de leur véhicule délibérément à leur fils sans permis. « Je te donne les clés mais tu ne dépasse pas Koutio » c’est ce que la mère déclare dans le PV de gendarmerie. Julien Bouju a sa part de responsabilité certe mais le conducteur est responsable de ses passagers, c’est le conducteur qui a choisit de rouler vite, pas julien Bouju. Ce que l’on dénonce fermement ce sont les actes qui ont suivi derrière :
      Le prévenu se sauve en laissant Julien Bouju hurler de douleur dans cette voiture en flamme, il va chez lui pour que sa mère l’enmène à l’hopital pour soigner ses 2 petites brulures aux doigts. Ils repassent donc tous les deux devant les lieux de l’accident sans s’arreter, pas la peine de savoir si les passagers s’en sont bien sorti !!!
      Après tout ça c’est l’heure des mensonges, il prétend rouler raisonnablement alors que l’expertise payer par les parents de la victimes dit le contraire (160Km/h – 130Km/h retenu). Il dit avoir sorti Julien Bouju de la voiture et menace les 3 témoins qui viendrons quand même à la barre pour dire qu’il n’a fait que d’essayer de se sauver sans se préoccuper de la victime. Il ira jusqu’a dire que c’est Julien Bouju qui conduisait !!! A la sortie du procès il ressort libre et va directe faire la fête au Mont Kogghi avec ses potes pour y boire du whisky. Il mettra des photos dès le lendemain sur FaceBook sur lesquelles ont le voit avec des grands sourires, il n’est visiblement pas affecté par ce drame qu’il vient de commettre. Il envoie des SMS au père de Julien Bouju en le traitant de « con » une façon d’exprimer ses remords aux parents de la victime??? quelques mois plus tard il récidive preuve qu’il est dépourvu de tous remords. Après ça c’est aux parents de Julien Bouju qu’on demande de pardonner??? On ne peut accepter les choses quand elles se passent de cette manière, quel est le parent qui accepterait de ne rien dire face aux provocations de celui qui a tué leur fils? Vous Boubi? Dans de telles circonstances vous pardonneriez?

      1. Et la Proc ne les as même pas poursuivis, lui et sa mère, pour non assistance à personne en danger? Lamentable!

        Toute ma sympathie à la famille de Julien!

    2. Certe, nous pouvons parler de responsabilités…
      Mais quelque part, c’est toujours celles de la victime qui sont mises en cause…
      Les victimes doivent toujours s’excuser… « Quand elles le peuvent » des erreurs des autres.
      Et aller-hop, les parents aussi… Pourquoi pas !!
      « Quand à ce pôvre garçon… au bord du pétage de câble »…
      Bin !! pas tellement au bord… Puisqu’il a récidivé.
      Alors, savoir pardonner ???!!!

    3. Au bord du petage de cable ? Ca se voit que toi tu ne l’a jamais vu ! Ce mec n’en a rien a foutre ! Pour lui la vie est belle, il continue de vivre sans se soucier des autres, à continuer ses conneries … Certes Julien Bouju est monté dans sa voiture, que celui qui n’est jamais monté avec quelqu’un qui a bu me jette la première pierre. Ils étaient meilleurs amis, il n’y a pas d’excuses pour ce lache ! Quand on voit que quelques semaines après l’accident il continue à faire la fête …

  4. Ce dramatique n’a pas fait qu’une victime hélas. Mais le frère de Julien, Kévin, a été une victime collatérale puisqu’il n’ pas pu supporté la mort de son frère et la façon dont la justice a traité cette affaire et il a choisi de mettre un terme à ses jours. Il ne reste qu’une file sur les trois enfants de la famille Bouju.

    http://www.drnc.fr/pages/Kevin_20_ans-3909575.html

    J’admire le courage des parents qui continuent à vivre et à se battre. A ce titre, ils ont tout mon respect et ma profonde sympathie.

  5. ce mec, le conducteur, n’est qu’une sale petite ordure.

    il est la parfaite illustration de l’insignifiance de notre système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *