Le scandale de la pension de la cafat a Sydney

Ce matin nous avons reçu un témoignage bouleversant ..Vraiment, voila un article qu’il faut faire tourner ABSOLUMENT , dont il faut parler, plus que n’importe quel autre !..

Il est primordial de savoir qu’en plus, la courageuse personne qui a écrit cet article désire garder l’anonymat car par faute de moyen financier, elle réside toujours dans cette pension.

Nous saluons sa bravoure et lui assurons notre soutien ! Faites du bruit les gens parce que cet info est tout bonnement scandaleuse:

« Mon coup de gueule concerne une pension privée qui accueille malades et famille de malade a Sydney.

Cette pension est la pension W.
Franchement c’est inadmissible de faire envoyer des gens dans cette maison désordonnée !
il y règne vraiment un désordre malsain.
Le ménage est effectue une fois par semaine. Et quand je dis ménage c’est uniquement les draps de changer et la moquette aspirer. Les toilettes et douches qui sont communes ne sont pas désinfecter tous les jours.

les repas laissent a désirer. J’y ai passée 3 semaines et je peux vous dire que les steaks ça n’existe pas chez eux !!! 3 fois par semaine, le repas c’est des tranches de jambons qui sont tellement fines qu’on peut y voir le jour a travers, avec des œufs bouillis et du pain. Pour 65$ par personne par jour, on a la chambre et le repas du soir et le petit dej. Il ne faut pas s’attendre a un petit dej australien, c’est un café avec tranche de pain et beurre.

Il faut Savoir que les malades qui font de la chimio doivent manger chaud afin que les microbes soient détruis et qu’ils évitent des infections bactérienne  !!!
Dans la pension W. On est certain D’en chopper des bactéries et cela 3 fois par semaine en Dinant ou en faisant sa toilette.

Quand la pension de la cafat a Sydney est saturée, les malades sont dirigées dans cette pension W privée.
La pension Louise a été malheureusement fermée.

Je ne sais pas comment sont les autres pension mais celle la bat les records d’insalubrité.

Il faut également savoir que le patron propose des sorties, du shopping qui peut leur changer les idées mais également des sorties
aux casinos machines à sous
. Ces malades sont pour beaucoup des personnes défavorisées et les poussées a la tentation avec leur tous petits budgets est inadmissible.
Bien sur, on dira que c’est eux et qu’ils font ce qu’ils veulent de leur budget mais bon, pour moi je penses que c’est pousser le bouchon. Quand on est malade du cancer et que l’on a pas d’idée de date de retour en Calédonie, il est préférable de garder ses sous. Les malades sont très affectes psychologiquement, et je penses qu’ils y a de meilleur distraction a faire !!!
Le lundi soir, les patrons de la pension ne sont pas présents. Ils sont au casino toute la nuit et jusqu’au lendemain 9h. Faudrait pas qu’une personne ai un grave problème la nuit !!!! Il parait que c’est le fils qui est présent en leur absence mais perso je ne les ai pas vu.

Voilà mon coup de gueule.
J’espère que ces problèmes seront un jour résolu car les malades déjà sont seuls et vivre dans la crasse c’est pas cool. « 

Rejoindre la conversation

  1. lolitrash
  2. Cagou.com

7 commentaires

  1. Mais que fait la CAFAT ??? Pas grand chose comme d’habitude par rapport aux moyens pharaoniques dont elle dispose.

  2. Pour y avoir été il ya quelques temps a mes frais, je confirme qu’il n’y a que l’accueil qui est bien.
    Cette pension si c’est bien celle a arncliffe est loin des hôpitaux.
    Le service proposée par cette pension est trop excessive vu la qualité. Moi je payai 80$ par jour et le trajet en voiture était de 6$ un aller sans retour par jour. Et après 16h il faut se débrouiller pour rentrer a la pension.
    Quand on a le cancer, c’est pas évident !

  3. Elle a bon dos la CAFAT, en attendant ici on est soigné du cancer ; certes on nous envoie en Australie, mais on est soigné. Je suis pas sur qu’un ethiopien soit si critique envers la Cafat qui prend en charge tous les assurés de la Nouvelle Calédonie.

    Et puis cette histoire de parfum franchement ca pue; vous auriez été les meme à nous dire que ca sent mauvais si il n’y avait pas eu de parfum d’ambiance…(ps: il ne coute pas plus cher qu’un vieux brise sortis de nulle part , sent meilleur, et est bio; ce serait dommage de repartir avec une intoxication au parfum bon marché).

    Pour autant on ne peut que conseiller au pauvre Evasané qui sejourne dans cette pension d’acceuil d’essayer d’en trouver une autre et de denoncer les mauvaises conditions de sejour à la CAFAT.

    Bon courage et bonne guerison.

  4. c’est vrai qu’il y a à redire pour ce qui est de la prise en charge CAFAT pour les malades envoyés sur Sydney. Pendant 7 ans, mon fils étant décédé sur Sydney a vécu dans 2 pensions différentes dont 1 qui n’avait pas les structures adéquates pour recevoir des personnes atteintes d’un cancer et ayant pratiqué la chimiothérapie. c’est vrai, que ses personnes n’ont plus d’immunités et considérés comme fragiles. La 2ème, la pensionW dont j’y étais moi-même, nous on accueilli vraiment dans des conditions les plus sympa. Propre, il n’y a rien à dire pour ce qui est des repas et petit déjeuner. Il y avait tout pour qu’une personne puisse reprendre des efforts et l’ambiance conviviale y régner. j’ai eu pas mal de dire des autres malades qui fréquentaient le même hospital, sur leurs conditions de vies dans la pension où ils avaient été placé, qu’ils étaient déçus.
    Il faut dire, que malgré ce problème, nous les calédoniens, nous sommes plus privilégiés que les australiens eux-mêmes et que nous avons la chance de pouvoir avoir des vrais spécialistes (médecins). La CAFAT fait de son mieux pour ce qui est de l’hébergement sur place, et j’estime que n’étant pas sur 1 territoire Français, je sais que ce n’est pas évident du tout…………
    A tous les agents CAFAT sur sydney, je vous tire mon chapeau et merci de tout coeur d’avoir aider ma maman et mon fils Jonathan que j’aime très fort et que mes pensées y vont tous les jours. Et quand on a pas les moyens excusez-moi du terme.. on prend ce qui a et on fait avec……… d’autres n’ont pas le dixième de ce que l’on a…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *